Comment vous assurez-vous que vos pipelines n’ont pas été sabotés par des écoterroristes? – George R.

Il est de la plus haute importance de protéger les pipelines contre les tentatives de sabotage et le terrorisme. Au niveau national, on prend le terrorisme très au sérieux et des agences gouvernementales consacrent beaucoup d’énergie à surveiller, prévoir et évaluer les menaces. Si un pipeline fait l’objet d’une menace éventuelle, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) transmettra cette information aux exploitants pipeliniers afin qu’ils soient préparés.

L’organisme de réglementation pipelinière, comme l’Office national de l’énergie ou l’agence de réglementation provinciale, s’assure que les exploitants pipeliniers ont mis en place les systèmes de gestion de la sécurité appropriés, capables d’atténuer et d’éviter les risques d’écoterrorisme.

Les exploitants pipeliniers s’efforcent également de développer une culture de la sécurité particulièrement efficace, de manière à ce que le personnel et les entrepreneurs sachent comment surveiller et signaler l’apparition de menaces potentielles. Il faut noter que les pipelines sont surveillés 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 depuis des salles de commande équipées d’outils et de logiciels hautement sophistiqués. Si quelque chose paraît anormal sur le pipeline, on peut rapidement arrêter ce dernier. Cela permet aux exploitants de pipelines d’empêcher que ces menaces n’endommagent l’environnement et protège la sécurité des collectivités et des travailleurs pipeliniers.