Comment les exploitants de pipelines peuvent-ils surveiller des milliers de kilomètres de pipelines?

Pour surveiller leurs pipelines, les sociétés pipelinières s’appuient sur une vaste gamme de méthodes, qui vont de technologies particulièrement avancées à des patrouilles le long de l’emprise du pipeline. L’industrie mène régulièrement des inspections visuelles — en marchant, en volant ou à l’aide de drones —, elle utilise des mesures de contrôle électroniques depuis des salles de commande très sophistiquées et effectue également des vérifications à l’intérieur du pipeline. En 2015, les membres de CEPA ont investi 1,3 milliard de dollars dans l’entretien et la surveillance de leurs réseaux de pipelines canadiens.

La surveillance depuis les salles de commande

Tout comme la NASA possède son propre centre de contrôle de mission à Houston, tous les membres de CEPA possèdent une salle de commande centrale depuis laquelle ils surveillent l’ensemble de leurs activités pipelinières. Chaque station de pompage, chaque capteur à distance, chaque travail d’entretien, chaque patrouille au sol ou dans les airs est surveillée à l’aide d’un système SCADA (pour « acquisition et contrôle des données »), similaire à ceux dont on se sert pour surveiller les aéroports et les stations spatiales. Tout changement affectant le fonctionnement habituel des activités est détecté dans les plus brefs délais.

Cushing Control Center TR Brent Gaither 2014 (ENB)

L’ensemble des pipelines et des installations fait l’objet d’une surveillance incessante grâce à des technologies sophistiquées.  Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines.

Les membres de CEPA disposent des salles de commande de pipelines parmi les plus sophistiquées au monde.

Une attention de tous les instants

Surveillés avec le plus grand soin depuis la salle de commande, les télédétecteurs
situés sur le pipeline repèrent tout changement de pression, de débit ou de température. À l’aide de véhicules tout terrain, des équipes patrouillent le long de la canalisation et effectuent des travaux d’entretien réguliers, tout en restant attentives à ce qui se passe sur l’emprise du pipeline. Des caméras de vidéosurveillance bien particulières appelées « imageurs hyperspectraux » peuvent aussi être utilisées. Elles sont munies de capteurs d’hydrocarbures (les hydrocarbures possèdent une signature hyperspectrale unique) et de capteurs de température capables de détecter les fuites. On fait également appel à des appareils volants tels que des hélicoptères et des drones afin d’examiner le pipeline depuis le ciel.

Control Room

Les salles de commande sont les yeux et les oreilles d’un réseau pipelinier.

Tout changement est immédiatement transmis à la salle de commande et déclenche des alarmes.

Vérification de l’intégrité des conduites

Les exploitants pipeliniers mènent aussi régulièrement des fouilles d’intégrité, ce qui implique d’excaver un tronçon de conduite enfoui afin de le nettoyer et de l’examiner. Si on décèle un défaut, la conduite est alors réparée, un nouveau revêtement est appliqué et on enfouit de nouveau le tronçon. En 2015, les membres de CEPA ont réalisé plus de 3 100 fouilles d’intégrité afin d’examiner les pipelines pour en repérer les défauts présumés et effectuer les réparations nécessaires.

Des milliers de fouilles d’intégrité sont effectuées chaque année afin de vérifier l’état des pipelines.

Inspections depuis l’intérieur du pipeline

Comment inspecte-t-on un pipeline souterrain? Une façon de procéder est de le faire depuis l’intérieur du pipeline. Tels de petits sous-marins, des outils d’inspection interne appelés « racleurs intelligents » circulent à l’intérieur des pipelines et font appel à des technologies ultrasoniques pour mesurer l’épaisseur de la conduite et les pertes de métal. Ces racleurs intelligents se déplacent dans les pipelines et balaient les parois à une vitesse de trois mètres par seconde, repérant tout ce qui sort de l’ordinaire, comme de minuscules fissures ou des traces de corrosion.

Les racleurs intelligents peuvent localiser exactement n’importe quel problème, lequel sera ensuite réparé dans les plus brefs délais.

Workers locating pipe

Des employés utilisent la technologie pour repérer les canalisations.

Worker inspecting pipe

Les pipelines sont inspectés régulièrement — de l’intérieur comme de l’extérieur — afin de surveiller l’apparition de fissures, de corrosion et de défauts de matériaux.

Workers looking at pipe - Pembina

Les inspections visuelles peuvent aider les exploitants pipeliniers à repérer les anomalies avant que celles-ci ne deviennent problématiques. Photo gracieusement fournie par Pembina Pipeline Corp.

Workers inspecting smart pig - photo Enbridge

Les outils d’inspection interne appelés « racleurs intelligents » sont une technologie cruciale pour voir à l’intérieur des pipelines. Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines.

Réduire les menaces provenant des géorisques contribue à protéger le public et l’environnement.

integrity dig

Une fouille d’intégrité consiste à excaver un tronçon de pipeline afin de permettre aux exploitants d’examiner la canalisation de près et de déterminer si le tronçon doit être remplacé ou réparé.

Nettoyage depuis l’intérieur du pipeline

Des parois internes propres permettent aux produits de circuler sans effort et empêchent la corrosion. Pour conserver cette propreté, des racleurs intelligents équipés de larges brosses métalliques tournantes se déplacent dans le pipeline. On peut aussi appliquer des inhibiteurs de corrosion au cours de ce processus afin d’offrir une protection supplémentaire.

Brosser l’intérieur d’un pipeline contribue à prévenir la corrosion en éliminant les petites traces de sable et d’eau qui s’y accumulent.

Un œil sur Dame Nature

Les géorisques — tels que les glissements de terrain, les tremblements de terre ou l’érosion due aux cours d’eau — sont des processus géologiques capables d’endommager un pipeline. Les membres de CEPA ont recours à des technologies telles que l’imagerie aérienne par LIDAR (de l’anglais Light Detection and Ranging, soit « détection et télémétrie par ondes lumineuses »), créée à partir de capteurs lasers aéroportés pour surveiller les géorisques en temps réel. Cela signifie que si une activité liée à un géorisque venait à être détectée à proximité d’un pipeline, la canalisation peut être arrêtée avant qu’un incident ne se produise.

Réduire les menaces provenant des géorisques contribue à protéger le public et l’environnement.

HISTOIRES RELIÉES À LA PRÉVENTION DES INCIDENTS

Que font les exploitants pour empêcher que les pipelines soient endommagés?Comment les exploitants font-ils en sorte que leurs pipelines ne soient pas endommagés?

Mythes et faits

L’industrie des pipelines ne se préoccupe pas des changements climatiques
Découvrez la vérité
Billets de blogue reliés