Combien de temps cela prend-il pour construire un pipeline?

Cela prend des années. Il est nécessaire d’effectuer de nombreuses enquêtes, études et plans afin d’élaborer un plan complet qui tienne compte de tous les facteurs sociaux et des facteurs relatifs au développement, à l’environnement et à la sécurité qui entrent en jeu dans la construction d’un pipeline.

  • Les propriétaires fonciers et les parties prenantes devront participer à ce processus
  • De nombreuses études environnementales seront menées afin de protéger les terres, la faune et les cours d’eau
  • Des études archéologiques aideront l’exploitant à comprendre et à reconnaître les sites d’intérêt culturel et historique
  • Des plans techniques rigoureux mettront à disposition la technologie la mieux adaptée au milieu géographique et climatique

Comment construit-on un pipeline?

La construction d’un pipeline se divise en trois phases : l’avant-construction, la construction et l’après-construction. Il s’agit d’une opération hautement coordonnée et bien planifiée, menée par une grande équipe de professionnels expérimentés.

L’avant-construction

Consultation avec les propriétaires fonciers

Pendant les mois, voire les années qui précèdent les travaux de construction, diverses équipes sont en communication avec les propriétaires fonciers et les autres parties prenantes afin de les tenir informés de l’évolution des évènements. Cette communication se poursuit au cours du processus de construction et d’après-construction. Lorsque c’est possible, on planifie la construction de sorte qu’elle perturbe aussi peu que possible les propriétaires fonciers et les animaux sauvages.

Arpentage et jalonnement

Les équipes d’arpentage parcourent l’itinéraire du pipeline afin de jalonner l’emprise et les sites de construction temporaires. On appelle « emprise » la zone qui regroupe l’endroit où le pipeline sera enfoui ainsi que là où se dérouleront les travaux de construction. Elle peut faire jusqu’à 40 mètres de large.

Préparation de l’emprise

Les équipes de déboisement préparent l’emprise de manière à limiter la quantité de végétation et de structures dans la zone. Dans les secteurs cultivés, on retire et on entrepose la terre arable (soit la couche supérieure de 15 à 25 cm qui contient la matière organique nécessaire à la pousse de la végétation), car on la remettra en place au cours de la remise en état des terres. On détermine et on consigne la profondeur et le type de terre arable au cours de l’évaluation environnementale menée par l’équipe d’arpentage.

Toutes les couches du sol sont séparées afin de pouvoir être replacées dans le même ordre.

Excavation de la tranchée

Afin de réduire au minimum les perturbations occasionnées, des engins créent une tranchée d’une largeur et d’une profondeur correspondant exactement au type de pipeline qui sera posé. L’équipement dont on se servira pour creuser la tranchée dépend à la fois du type de sol et du genre de tranchée nécessaire.

Machines create a trench precisely the width and depth necessary for the type of pipeline being built. Photo courtesy of Enbridge Pipelines.

Des engins créent une tranchée d’une largeur et d’une profondeur correspondant exactement au type de pipeline qui sera posé. Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines.

Les équipes chargées de creuser la tranchée avancent rapidement, couvrant parfois plusieurs kilomètres de terrain en une seule journée.

Assemblage de la conduite

Les équipes jalonnent de nouveau l’axe de la zone où on a créé une tranchée, puis posent des longueurs de conduite acheminées depuis des entrepôts à proximité et placées bout à bout le long de l’emprise. Tous les éléments en jeu ont pour objectif de maximiser la résistance et la sécurité de l’ensemble. On choisit donc soigneusement le type d’acier à utiliser, l’épaisseur des conduites et les revêtements anticorrosion.

La canalisation est conçue spécifiquement en fonction des conditions auxquelles elle sera exposée.

Photo courtesy of TransMountain Expansion.

Photo gracieusement fournie par le projet d’agrandissement de TransMountain.

La construction

Soudage de la canalisation

Les sections de conduite sont reliées par soudage. Des tentes de soudage sont parfois dressées au-dessus de certains segments afin que les soudeurs puissent les raccorder ensemble à l’abri du vent et des intempéries. Les soudeurs font appel à des techniques qui rendent les raccordements entre les tuyaux encore plus résistants que l’acier des sections qu’ils relient.

Chaque soudure est inspectée à l’aide de rayons X ou d’ultrasons et est garantie à 100 %.

Cintrage de la conduite

Afin de s’adapter au relief du terrain, on peut utiliser une cintreuse à tuyaux. C’est un processus lent et progressif qui fait en sorte de conserver la résistance et la forme de la conduite, tout en permettant à l’exploitant de suivre l’itinéraire le plus sécuritaire et le plus responsable.

Application d’un revêtement sur le pipeline

Afin de prévenir la corrosion, des revêtements spéciaux peuvent être appliqués sur la conduite au cours du processus de fabrication. En fait, les revêtements sont mis au point de manière à se lier aux molécules de l’acier, ce qui crée un bouclier très résistant. Les revêtements protecteurs sont conçus expressément en fonction des conditions à l’extérieur du pipeline. Au cas où il est nécessaire d’appliquer un revêtement interne afin de réduire les frictions, on en pose une couche à l’intérieur de la conduite durant sa fabrication, puis on applique le revêtement sur les joints soudés sur le site de la construction.
Les revêtements époxy sont couramment utilisés en Amérique du Nord afin de protéger le métal des infiltrations d’eau et de l’abrasion causée par les matériaux présents dans le sol. Les revêtements se lient à la conduite d’acier au cours d’un mécanisme plus connu sous le nom de « liaison polaire ».

Pipeline coatings are formulated to actually bond to the molecules in the steel, creating a powerful shield. Photo courtesy of Enbridge Pipelines.

Les revêtements de pipelines sont mis au point de manière à se lier aux molécules de l’acier, ce qui crée un bouclier très résistant. Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines.

« La liaison polaire permet une excellente adhérence du revêtement de pipeline, procurant ainsi à la canalisation une protection supérieure pour toute sa durée de vie », affirme Matt Alliston, vice-président pour le Canada aux marchés intérieurs chez Specialty Polymer Coatings, une société membre de la Fondation CEPA qui fabrique des revêtements de haute qualité pour pipelines, navires et autres projets industriels.

Positionnement du pipeline

Une fois soudé, on descend le pipeline en douceur dans la fondation apprêtée de la tranchée. Des bulldozers munis de flèches latérales déposent avec le plus grand soin le pipeline au fond de la tranchée, qu’on a préparé à cet effet. Les flèches latérales sont conçues pour empêcher d’endommager la conduite et son revêtement extérieur.

A pipeline is placed in position to be lowered into the trench. Photo courtesy of Enbridge Pipelines.

Un pipeline est positionné afin d’être descendu dans la tranchée. Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines.

Pose des vannes et des raccords

C’est à ce moment-là qu’on installe des vannes d’arrêt et des télédétecteurs. Les capteurs transmettent à la salle de commande centrale des informations sur le débit, la pression et la température, permettant ainsi aux techniciens de surveiller étroitement la canalisation.

Des vannes spéciales peuvent rapidement fermer le pipeline en cas de situation d’urgence.

Régénération du site

Une fois le pipeline posé dans la tranchée, la couche arable est replacée dans l’ordre où elle a été retirée, puis le sol est remis dans son état original.

Entre le jalonnement de l’emprise et le début des travaux de remise en état du site, il peut s’être écoulé seulement 10 jours.

L’après-construction

Essais sous pression

Le pipeline subit une série d’essais rigoureux, notamment des essais de pression réalisés pendant une durée minimum de huit heures à l’aide de nitrogène, d’air, d’eau, et d’un mélange d’eau et de méthanol. Les résultats sont analysés et communiqués à l’organisme de réglementation avant de pouvoir obtenir son approbation pour ouvrir la canalisation.

Remise en état des terres

Les experts en environnement tels que des biologistes et des agronomes remettent les terres en état en y replantant de la végétation indigène. Des spécialistes de la faune s’assurent qu’aucun effet néfaste à long terme n’a perturbé les animaux. L’exploitant commence une période de surveillance et de remise en état d’un minimum de trois ans, qui prend effet dès la fin de la remise en état initiale de l’emprise. Cette période de trois ans permet de repérer et de corriger tout effet néfaste causé par les travaux de construction.

After the pipeline is placed in the trench, it undergoes thorough examination and testing. Photo courtesy of Enbridge Pipelines.

Une fois le pipeline posé dans la tranchée, il subit un examen et un essai rigoureux. Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines.

Des spécialistes de l’environnement remettent en état et surveillent les terres.

Réglementation de chaque mètre de pipeline

La Loi sur les pipelines de 1949 a mis en place les conditions idéales pour faire de l’ensemble des pipelines canadiens le réseau le plus sécuritaire au monde. Strictement réglementés durant toute leur vie au niveau fédéral ou provincial, les pipelines doivent suivre des règles stipulant la manière dont ils doivent être construits, exploités et même mis hors service — tout en faisant sans cesse de l’environnement et de la sécurité leur préoccupation numéro un. Les exploitants pipeliniers suivent des normes rigoureuses quant aux matériaux et aux méthodes à utiliser, lesquels sont décidés par des organisations tierces telles que le Groupe CSA.

Lorsqu’il est question de sécurité, rien n’est laissé au hasard.

Vous avez demandé

Quelles méthodes utilise-t-on pour empêcher les ruptures et les fuites de pipelines au fil du temps? - Lynn M.
Posez une question

We want to keep Canadians informed about pipelines, so if you have any questions, please fill in the form below and we’ll respond as soon as possible.

HISTOIRES RELIÉES À PIPELINES 101