Comment fonctionne un gazoduc?

Le gaz naturel sort du sol sous pression. La manière la plus efficace de le transporter est donc d’utiliser une série de stations de compression positionnées le long du pipeline.

Entrée à la source du réseau

Dans un champ de gaz naturel typique, un certain nombre de petites canalisations de collecte relient chaque puits aux installations de traitement du gaz.

Traitement du gaz naturel

Dans les installations de traitement du gaz, on sépare les liquides de gaz naturel (LGN) tels que l’éthane, le propane et le butane du gaz naturel, puis on en retire les contaminants comme l’eau, le dioxyde de carbone et l’hydrogène sulfuré, avant de les transporter vers des raffineries pétrolières au moyen de pipelines de liquides afin de procéder à leur traitement. Parce que le gaz naturel est inodore, on ajoute un produit du nom de méthanethiol au gaz naturel restant afin de lui donner une odeur d’œuf pourri, ce qui rend les fuites de gaz faciles à détecter. 

A natural gas processing facility. Photo courtesy of Enbridge Pipelines.

Une installation de traitement du gaz naturel. Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines.

Le gaz naturel doit être transformé pour obtenir les produits dont nous dépendons quotidiennement.

Pompage dans les canalisations de transport

Une fois le gaz naturel traité, les exploitants de gazoducs l’acheminent vers les gens qui en ont besoin au moyen de longs pipelines de transport. Des stations de compression sont positionnées le long de l’itinéraire du pipeline tous les 65 à 160 km. De gros compresseurs semblables à des réacteurs d’avion (qui peuvent développer jusqu’à 36 000 chevaux) propulsent le gaz naturel dans le pipeline à une vitesse d’environ 40 km par heure.

Photo courtesy of Enbridge Pipelines

Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines

La station de compression et le pipeline forment un système totalement clos afin que le gaz naturel ne s’en échappe pas.

Stockage et le transport du gaz

Si le gaz naturel doit être stocké avant d’être livré aux utilisateurs finaux, les exploitants peuvent se servir d’espaces de stockage naturels souterrains. Il peut s’agir de réservoirs épuisés dont le gaz naturel a été extrait ou encore de cavernes de sel, réputées pour leur absence de porosité et leur imperméabilité.

Il est ensuite livré à la population canadienne grâce aux pipelines de transport. Selon Statistique Canada, le gaz naturel répond actuellement à près de 35 pour cent des besoins énergétiques du Canada.

De plus petites canalisations de distribution transportent le produit directement vers les utilisateurs tels que les centrales électriques, les foyers et les entreprises.

Vous avez demandé

Que voulez-vous dire par un « bilan de sécurité » de 99,99 %? On dirait surtout que vous essayez de manipuler les chiffres. Si votre but est de parvenir à zéro incident, la seule façon de procéder qui soit raisonnable serait de réduire le nombre de pipelines, pas de les prolonger. - Peter I
Posez une question

We want to keep Canadians informed about pipelines, so if you have any questions, please fill in the form below and we’ll respond as soon as possible.

HISTOIRES RELIÉES À PIPELINES 101