Pourquoi se produit-il toujours des déversements?

Les pipelines canadiens connaissent peu de situations d’urgence. En fait, entre 2011 et 2015, les membres de CEPA ont obtenu un bilan de sécurité de 99,999 %. Mais c’est justement sur le 0,001 % restant que nous portons toute notre attention : ce chiffre doit être de zéro — zéro déversement.

Mais alors, qu’est-ce qui est à l’origine de ce 0,001 %? La majorité des incidents (plus de 82 %) survenus entre 2011 et 2015 ont été causés par trois facteurs :

  • Les pertes de métal, soit une réduction de l’épaisseur d’une conduite en raison de la corrosion, de l’érosion ou d’autres causes
  • Les défauts de matériaux, de fabrication et de construction
  • Les fissures

Ces déversements sont-ils graves?

De 2011 à 2015, le nombre de défaillances graves de pipelines sur un réseau de 119 000 kilomètres au Canada s’élevait à 4,2 par année.

Afin de différencier les incidents à plus grands risques des autres incidents, CEPA a adopté un ensemble de critères permettant de définir ce qu’est un incident important. Un incident important est caractérisé par au moins l’un des points suivants :

  • Il a provoqué une blessure grave ou mortelle.
  • Il a provoqué le rejet de plus de huit mètres cubes de liquide (50 barils)
  • Il a entraîné une inflammation accidentelle ou un incendie
  • Il a causé la rupture d’un pipeline

La majorité des déversements de pipelines de liquides survenus entre 2011 et 2015 étaient de faible volume (moins de 8 mètres cubes, soit moins de 50 barils). Sur cette période de cinq ans, le déversement le plus important, qui s’est produit en 2011, représentait plus de 70 pour cent du volume total déversé et les trois incidents les plus importants en représentaient plus de 80 pour cent.

Alors que faites-vous pour empêcher que des déversements aient lieu à l’avenir?

Tout ce qui est en notre pouvoir. Les 12 sociétés membres de CEPA mettent en commun leurs connaissances et leur expertise afin de respecter leur engagement à faire en sorte de transporter de la façon la plus sécuritaire et la plus responsable possible l’énergie sur laquelle compte la population canadienne. L’industrie se consacre à parvenir au chiffre de zéro incident grâce à une amélioration continue dans des domaines essentiels tels que les matériaux de pipeline, la conception, la construction, l’exploitation et la surveillance.

Mise au point des conduites les plus sophistiquées
Le Canada possède certains des experts les plus illustres au monde en matière de pipelines. La Canadian Pipeline Technology Collaborative (CPTC) met toute cette matière grise à contribution en unissant les gouvernements, les exploitants pipeliniers, les scientifiques, les chercheurs universitaires et les fabricants, afin qu’ils mettent au point les innovations qui permettront d’améliorer la sécurité.

« Le Canada abrite des talents extraordinaires et ceux-ci jouent un rôle de premier plan dans la création d’idées et d’approches neuves. » Richard Wayken, chef de la direction de la CPTC.

Protection de la conduite
L’épais acier d’une conduite est protégé par des revêtements sophistiqués conçus pour prévenir la corrosion. Au moyen d’un processus appelé « liaison polaire », les molécules de l’acier se lient aux molécules correspondantes du revêtement. L’excellente adhésion du revêtement protège la canalisation de façon exceptionnelle sur toute sa durée de vie.

« Toute surface sur laquelle on a appliqué un revêtement est inspectée plusieurs fois avant d’être enfouie », a expliqué Matt Alliston, vice-président pour le Canada aux marchés intérieurs chez Specialty Polymer Coatings, une société qui fabrique des revêtements de haute qualité pour pipelines, navires et autres projets industriels.

Une surveillance étroite
Les membres de CEPA surveillent leurs pipelines 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 depuis des centres de contrôle, qui constituent le centre des activités pipelinières. Ces centres de contrôle ont recours à des systèmes de surveillance et de contrôle à distance appelés systèmes SCADA (pour « système d’acquisition et de contrôle des données ») afin de recueillir les informations transmises par des capteurs installés le long du tracé de pipeline, lesquels surveillent le débit, la température et la pression. La canalisation est également observée par des patrouilles au sol et aériennes ainsi que par des caméras et des imageurs.

S’il se passe quoi que ce soit, des techniciens peuvent rapidement arrêter l’écoulement du produit au moyen de vannes de sectionnement positionnées stratégiquement partout sur le pipeline.

Des inspections à l’aide de technologies sophistiquées
Certaines des technologies les plus avancées dans le domaine des sciences médicales sont mises en œuvre pour inspecter les pipelines, ces artères de l’économie canadienne. Le contrôle par ultrasons multiéléments (CUME) donne aux exploitants la possibilité d’examiner les soudures en 3D. D’autres appareils, dont l’apparence est semblable à celle d’une torpille et qu’on appelle « racleurs intelligents », circulent à l’intérieur des pipelines et font appel à des technologies ultrasoniques pour mesurer l’épaisseur de la conduite et les pertes de métal.

Tout défaut peut être détecté et réparé avant de devenir un problème.

Partage d’expertise entre les membres de CEPA

Individuellement, les membres de CEPA possèdent une expertise considérable en matière de pipelines. Mais en combinant leurs connaissances et leur expérience grâce à CEPA Priorité intégrité, les membres de CEPA font progresser ensemble leurs activités et leurs pratiques. En partageant leur expertise les uns avec les autres, les membres de CEPA accélèrent la mise au point de mesures de sécurité et de démarches pour la protection de l’environnement, au profit de tous les Canadiens et Canadiennes.

CEPA Priorité intégrité est un programme mené par l’industrie qui permet aux sociétés pipelinières d’améliorer sans cesse leurs activités et leurs pratiques — dans le but de parvenir à zéro incident.

Partage d’expertise avec l’industrie entière

La Fondation CEPA rassemble toute l’industrie pipelinière, notamment des ingénieurs, des concepteurs, des constructeurs, des fabricants, des spécialistes de l’entretien des pipelines, des entreprises spécialisées dans les services juridiques, fonciers et environnementaux, et bien d’autres acteurs encore. En travaillant ensemble, les membres de la Fondation CEPA développent des solutions visant à améliorer la sécurité et la fiabilité de leurs activités ainsi que la protection de l’environnement.

Par exemple, la Fondation CEPA et la Fondation INGAA ont élaboré et mettent actuellement en œuvre un programme de certification des inspecteurs de pipeline qui sera adopté par leurs sociétés membres. Le programme de certification s’inscrit dans un processus d’amélioration continue ayant pour but de faire avancer la fiabilité opérationnelle des pipelines. En standardisant la certification de base des inspecteurs de pipelines dans toute l’industrie, c’est la qualité globale de l’industrie entière qui s’améliore.

La Fondation CEPA fait participer chaque partie prenante de l’industrie pipelinière afin d’améliorer la performance de cette dernière en matière de sécurité.

Prévention des dommages causés par le public

Les dommages occasionnés par des activités d’excavation ou de construction sont une cause d’incident de pipeline qui peut être évitée. C’est pourquoi les pipelines sont clairement indiqués et, dans de nombreuses provinces, la loi stipule qu’avant de procéder à une excavation, il est nécessaire d’appeler/cliquer avant de creuser. Ce service gratuit est fourni par les exploitants d’infrastructures souterraines et le gouvernement. Des techniciens pipeliniers se rendront sur le site des travaux, indiqueront clairement où les pipelines sont enfouis et fourniront des instructions expliquant comment procéder aux excavations en toute sécurité à proximité de ces zones.

Appeler/cliquer avant de creuser empêche les incidents qui résultent de dommages causés par des tiers.

Vous avez demandé

Quelles méthodes utilise-t-on pour empêcher les ruptures et les fuites de pipelines au fil du temps? - Lynn M.
Posez une question

We want to keep Canadians informed about pipelines, so if you have any questions, please fill in the form below and we’ll respond as soon as possible.

HISTOIRES RELIÉES À PIPELINES 101