Que font les sociétés pipelinières pour réduire leurs émissions de méthane?

Le méthane, l’un des principaux composants du gaz naturel, peut s’échapper au cours de l’exploitation d’un gazoduc au niveau des stations de compression qui propulsent le gaz à travers le pipeline et en raison des activités d’entretien, des petites fuites et des dommages causés par des tiers. Le méthane possède un potentiel de réchauffement planétaire 25 fois plus élevé que celui du dioxyde de carbone et c’est pourquoi les membres de CEPA spécialisés dans l’exploitation de gazoducs s’efforcent de réduire leurs émissions de méthane.

Amélioration de l’efficience des compresseurs

Les stations de compression sont situées le long du trajet du pipeline tous les 80 à 160 kilomètres. De larges compresseurs (qui développent souvent jusqu’à 36 000 chevaux) propulsent le gaz naturel dans le pipeline. Les moteurs de ces stations de compressions sont alimentés par du carburant et ne sont pas efficients à 100 pour cent (tout comme votre générateur d’air chaud à la maison). L’industrie remplace les vieux compresseurs par des unités neuves équipées de joints d’étanchéité afin de réduire les fuites de méthane qui se développent autour des pièces en mouvement. Ces nouveaux compresseurs utilisent aussi le carburant plus efficacement dans le but de réduire les émissions de méthane.

Amélioration des pratiques d’entretien

Pour des raisons de sécurité, il arrive que les exploitants de gazoducs doivent disperser du gaz à l’air libre dans le cadre d’activités d’entretien. Afin de réduire les émissions de méthane au cours d’un entretien, les exploitants tentent d’éliminer la quantité de gaz naturel située dans un tronçon du pipeline avant d’ouvrir la vanne, ou font dévier le gaz autour du tronçon sur lequel on doit effectuer l’entretien.

Pipeline operators are focused on reducing the amount of methane their operations release. Photo courtesy of Pembina Pipeline Corp.

Les exploitants pipeliniers s’efforcent de réduire la quantité de méthane rejetée par leurs activités. Photo gracieusement fournie par Pembina Pipeline Corp.

New compressors are more efficient. Photo courtesy of Enbridge Pipelines.

Les nouveaux compresseurs sont plus efficients. Photo gracieusement fournie par Enbridge Pipelines.

Élimination des émissions fugitives

Les émissions fugitives sont de petites fuites accidentelles que l’on peut empêcher en vérifiant régulièrement le matériel et en effectuant des réparations. Des appareils de détection des fuites sophistiqués tels que les détecteurs de gaz ultrasoniques, alliés à d’autres techniques telles que des chiens renifleurs de gaz, comme Duke et Max, servent à repérer ces fuites minuscules afin de les réparer rapidement et efficacement.

Cliquezavantdecreuser

Prévention des dommages causés par des tiers

Les dommages causés par des tiers au cours d’activités d’excavation non autorisées constituent l’une des pires menaces pour les pipelines. Ces dommages peuvent provoquer le rejet d’importantes quantités de méthane dans l’atmosphère. Afin d’empêcher ces accidents, les centres d’appel unique offrent les services du programme Cliquer/Appeler avant de creuser, qui indiquent l’emplacement des pipelines avant que des Canadiens ou que des entreprises de construction ne commencent à creuser le sol. Les membres de CEPA collaborent avec le gouvernement afin que le public soit au courant de l’existence de ce service.

Mythes et faits

Les déversements de pipelines provoquent des dégâts environnementaux irréparables et inévitables
Découvrez la vérité
HISTOIRES RELIÉES À LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT