Un nouveau rapport de la National Academy of Sciences américaine confirme que le bitume dilué n’est pas corrosif

Calgary, le 26 juin 2013 –

Brenda Kenny, Présidente et chef de la direction de l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA), est heureuse des résultats du rapport, qui s’ajoute au nombre croissant de preuves réfutant le mythe inventé par certains critiques de l’industrie au sujet du transport de bitume dilué.

« Sur la base des faits scientifiques et de l’historique de notre exploitation pipelinière, la conclusion à laquelle est parvenu un organisme aussi réputé que la NAS confirme ce que nous avons toujours su – le bitume dilué n’est pas plus corrosif que le pétrole brut classique, » a remarqué Mme Kenny.

Le rapport déclare que le comité de la NAS n’a découvert aucune cause de défaillance de pipeline uniquement liée au transport de bitume dilué. D’autre part, le comité n’a décelé, dans le bitume dilué, aucun indice de propriétés chimiques ou physiques se situant en dehors de l’échelle qui s’applique à d’autres types de pétrole brut ni aucun autre aspect de son transport par pipelines de distribution qui augmente ses chances de causer des rejets, par comparaison à d’autres types de pétrole brut.

« Il est important de présenter des preuves scientifiques aux Canadiens pour leur permettre de prendre des décisions avisées au lieu de se fier à des informations erronées, » a ajouté Mme Kenny. « Les fausses informations qui circulent sur notre industrie ne font qu’engendrer la peur, et nous savons que nos sociétés membres transportent du pétrole brut, y compris du bitume dilué, en toute sécurité depuis des décennies. »

Au début de cette année, le Penspen Group, basé au R.-U., a aussi publié un rapport qui, comme celui de la NAS, concluait que le bitume dilué n’est pas plus corrosif que le pétrole brut classique. Pour lire un exemplaire de ce rapport, nous vous invitons à visiter le site Web de la CEPA ou à cliquer ici.

L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) représente les sociétés de pipelines de transport qui exploitent environ 114 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2012, ces autoroutes de l’énergie ont transporté environ 1,2 milliard de barils de produits pétroliers liquides et 5,1 billions de pieds cubes de gaz naturel. Les sociétés membres de la CEPA transportent 97 pour cent de la production quotidienne de gaz naturel et de pétrole brut terrestre du Canada depuis les régions productrices jusqu’aux marchés d’Amérique du Nord.

La National Academy of Sciences (NAS) est une société privée, sans but lucratif, réunissant d’éminents érudits. Établie par une loi du Congrès signée par le président Abraham Lincoln en 1863, la NAS a pour fonction de fournir des conseils indépendants et objectifs au pays sur les questions liées à la science et à la technologie. Les scientifiques sont élus membres de la NAS par leurs pairs pour leur contribution exceptionnelle à la recherche. La NAS s’est engagée à faire avancer la science en Amérique et ses membres apportent une contribution active à la communauté scientifique internationale. Près de 500 des membres de la NAS sont lauréats du prix Nobel, tandis que la publication Proceedings of the National Academy of Sciences, fondée en 1914, compte aujourd’hui parmi les éminentes revues internationales qui publient les résultats de travaux de recherche originaux. Pour obtenir un exemplaire du communiqué de presse et du rapport de la NAS, veuillez cliquer sur le lien suivant: http://www8.nationalacademies.org/onpinews/newsitem.aspx?RecordID=18381

-30-

Pour toute demande médiatique, veuillez contacter :

Sandra Burns

Directrice des communications,

Association canadienne de pipelines d’énergie

403 221 8764 ou courriel : sburns@cepa.com