Nouvelle pratique recommandée pour l’amélioration de la performance des pipelines de transport

Calgary, le 4 juin 2013 — L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) a le plaisir d’annoncer une nouvelle pratique recommandée, qui souligne la ferme résolution prise par l’industrie canadienne des pipelines de transport d’améliorer continuellement sa performance et de répondre aux attentes du public, au fur et à mesure qu’elles évoluent.

La pratique recommandée par le Facility Integrity Management Program (FIMP) (Gestion de l’intégrité de l’installation) fournit des directives pour le développement, la documentation et la mise en œuvre d’un programme de gestion de l’installation portant spécifiquement sur l’installation d’un système de pipelines de transport. Ce programme coordonné expose une pratique recommandée à nos sociétés membres pour assurer une exploitation sûre, écologiquement responsable et fiable.

« Cette pratique va au-delà des normes et des exigences qui existent déjà et représente la première approche exhaustive des installations des pipelines de transport telles que les pompes et les stations de compression. Elle fournira à nos sociétés membres un mécanisme officiel pour le maintien de l’intégrité des installations pipelinières, » a déclaré Ziad Saad, Vice-président, sécurité et durabilité de la CEPA. « Elle démontre clairement notre engagement envers la protection de la santé et de la sécurité du grand public, de nos employés et de l’environnement. »

Le FIMP a pour objet de perfectionner les systèmes et procédés déjà mis en place tout en identifiant les meilleures pratiques qu’utilisent déjà nos sociétés membres. Ce faisant, le FIMP permettra aux sociétés membres de valoriser les mesures préexistantes qui ont été intégrées à leurs procédés ou programmes respectifs.

« Cette nouvelle pratique recommandée est la première qui perfectionne les exigences opérationnelles déjà établies pour les pipelines, » a déclaré M. Saad.

L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport qui exploitent environ 110 000 kilomètres de pipelines au Canada. En 2012, ces autoroutes de l’énergie ont acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits pétroliers liquides et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Les membres de la CEPA transportent 97 pour cent de la production quotidienne de gaz naturel et de pétrole brut terrestre du Canada depuis les régions productrices jusqu’aux marchés de toute l’Amérique du Nord.

Par ailleurs, les sociétés membres de la CEPA ont conscience de l’importance de protéger les ressources hydriques contre l’exploitation pipelinière. Nos sociétés membres terminent actuellement les dernières étapes du développement d’un programme de gestion des risques de nature hydrotechnique visant à améliorer les exigences opérationnelles actuelles pour le passage de cours d’eau. Nous nous attendons à ce que la nouvelle pratique recommandée soit finalisée au cours de cet été.

« La collaboration des membres de l’industrie à la réalisation d’un but commun améliorera encore davantage les pratiques actuelles de notre industrie, contribuera à atténuer les risques et fournira au public une garantie supplémentaire de la sécurité des pipelines, » a conclu M. Saad.

-30-

Pour obtenir un exemplaire de la Pratique recommandée par le Facilities Integrity Management Program (uniquement disponible en anglais), nous vous invitons à visiter:

http://www.cepa.com/wp-content/uploads/2013/06/CEPA-FIMP-RP-1stEdition-2013.pdf

Pour toute demande médiatique, veuillez contacter : Sandra Burns, MBA

Directrice des communications

Courriel : sburns@cepa.com

Téléphone : 403 221 8764


L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) représente les sociétés de pipelines de transport qui exploitent 114 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2012, les sociétés membres de la CEPA ont transporté environ 5,1 billions de pieds cubes de gaz naturel et 1,2 milliard de barils de pétrole brut et de produits pétroliers raffinés. Les sociétés membres de la CEPA transportent 97 pour cent de la production quotidienne de gaz naturel et de pétrole brut des régions productrices vers les marchés d’Amérique du Nord.