Le secteur pipelinier confirme l’engagement continu du budget fédéral pour la mise en valeur responsable des ressources

CALGARY (ALBERTA) – 23 AVRIL 2015 − L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) confirme la diffusion du budget fédéral contenant des mesures assurant le renforcement continu de la capacité de supervision de la sécurité et protection environnementale de l’Office national de l’énergie (ONE) ainsi que le financement continu du Bureau de gestion de grands projets (BGGP).

« CEPA et ses membres appuient l’annonce du gouvernement fédéral d’affecter 80 millions de dollars sur cinq ans à l’ONE pour assurer la sécurité, la protection de l’environnement et un meilleur engagement auprès des Canadiens (frais recouvrés par l’industrie). Il est important que les organismes de réglementation soient bien financés pour rassurer le public que l’exploitation de pipelines sous régie fédérale est bien gérée pour en réduire l’impact sur les ressources locales et régionales. L’effort de l’ONE pour mieux comprendre comment on peut améliorer la sécurité et la protection environnementale des pipelines cadre bien dans l’engagement continu de l’industrie pour l’excellence dans les mesures d’urgence, la sécurité pipelinière et la protection environnementale comme l’illustre le programme Priorité intégrité de CEPA », déclare Madame Brenda Kenny, présidente et chef de la direction de CEPA.

Le financement additionnel pour l’organisme de réglementation devait échoir à l’exercice 2017-2018. Lors d’une récente comparution devant un comité parlementaire, CEPA a publiquement soutenu le maintien du financement de l’ONE afin que l’organisme puisse s’acquitter de son rôle de supervision de la mise en valeur responsable des ressources.

« Le rôle de l’ONE est essentiel pour une industrie pipelinière hautement responsable. CEPA et ses membres profitent tous d’un solide organisme de réglementation; de plus, nous respectons le rôle de l’ONE comme acteur décisif d’un secteur responsable. Le maintien de son financement permet à l’ONE de respecter les obligations de son mandat d’organisme de réglementation », déclare Jim Donihee, chef de l’exploitation de CEPA.

CEPA appuie également le financement accru du BGGP afin d’encourager l’approbation simplifiée, complète et opportune de projets pour appuyer la mise en place d’une infrastructure essentielle. « Le BGGP est un véhicule important permettant au gouvernement de poursuivre l’amélioration des économies interministérielles et le potentiel d’effectuer un réel changement en vue de la réalisation des objectifs gouvernementaux qui consistent à augmenter l’efficacité des approbations, » explique Madame Kenny.

Au sujet de CEPA

La CEPA représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent 130 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada et les États-Unis. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains. Visitez notre site à : aproposdespipelines.com.

Pour toute question reliée aux médias, veuillez contacter Alexandra Frison at 403 221 8759 ou par courriel à afrison@cepa.com; Gabriel Beauséjour au 514 843 2399 ou par courriel à gbeausejour@cepa.com.