Le secteur pipelinier approuve les modifications du gouvernement fédéral à la Loi sur la sûreté des pipelines

CALGARY, AB – 8 décembre 2014 – La CEPA prend acte des modifications proposées à la Loi sur la sûreté des pipelines telles qu’annoncées aujourd’hui par le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Greg Rickford. Les modifications à la Loi visant à renforcer la sûreté et le rendement des pipelines cadrent bien avec l’engagement continu du secteur des pipelines de transport à sans cesse s’améliorer.

« Les modifications proposées démontrent l’existence d’un terrain d’entente entre le gouvernement fédéral et le secteur pipelinier en ce qui concerne notre engagement à garantir une sûreté de classe internationale pour nos pipelines au moyen de mesures de prévention, de préparation et d’intervention, ainsi que de responsabilité plus complètes », déclare Brenda Kenny, présidente et chef de la direction de l’Association canadienne de pipelines d’énergie.

Avec ces modifications, le gouvernement renforce la nécessité de pouvoir compter sur l’engagement à l’égard des principes du pollueur-payeur et de travailler plus efficacement et de façon plus proactive avec les collectivités autochtones dans les différents domaines d’un projet pipelinier. CEPA reconnait que la proposition d’élargir le pouvoir de l’ONÉ par rapport aux interventions en cas de déversement favorisera davantage la confiance du public vis-à-vis de la manière dont on gère les situations d’urgence pour les pipelines sous réglementation fédérale. Le secteur pipelinier est favorable à la surveillance réglementaire solide et indépendante de ses activités.

« Cette annonce appuie l’engagement du secteur des pipelines de transport en matière d’excellence dans les interventions d’urgence, la sûreté des pipelines et la protection de l’environnement, comme en témoigne CEPA Priorité intégritéMD », déclare Kenny. « Dans le cadre du programme CEPA Priorité intégrité, nos sociétés membres travaillent conjointement afin de partager et de mettre en œuvre les pratiques exemplaires, la recherche et les innovations technologiques, l’objectif global étant de favoriser l’amélioration continue du secteur et de parvenir à zéro incident. »

Les membres de la CEPA continuent d’afficher un solide bilan pour ce qui est de minimiser les risques posés à l’environnement et à la sécurité du public au moyen de politiques, de formations et de moyens spécialisés qui favorisent la prévention, une culture de la sécurité, les mesures d’intervention en cas d’urgence et l’engagement à remettre en état les sites à la suite d’un déversement. Les membres de la CEPA se conforment également à l’Entente d’aide mutuelle en cas d’urgence, qui prouve leur engagement à s’entraider si jamais une situation d’urgence importante venait à se déclarer chez l’une des sociétés membres.

La CEPA représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent 130 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada et les États-Unis. L’année dernière, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.

Pour de plus amples informations sur l’industrie des pipelines canadiens, visitez notre site web à www.aproposdespipelines.com. Pour toute question reliée aux médias, veuillez contacter Philippe Reicher, au 403 221 8778 ou par courriel à preicher@cepa.com.