Vous avez demandé : À quelle profondeur les pipelines sont-ils enfouis?

Les Canadiens et Canadiennes à la recherche d’informations sur les pipelines nous posent souvent des questions. Récemment, l’une d’entre elles portait sur la profondeur à laquelle les pipelines sont enfouis, et la réponse est « cela dépend ».

L’épaisseur de la couverture (soit la profondeur d’enfouissement de la canalisation) dépend d’un certain nombre de facteurs, dont l’emplacement, le type de couverture et le type de pipeline. Par exemple, si un pipeline de liquides passe en dessous d’une voie ferrée, il doit être enterré à une profondeur de 1,2 m. Si ce même pipeline passe en dessous d’un fossé de drainage, il peut être enfoui moins profondément, à 0,75 m.

Toutes ces exigences sont énumérées dans la norme CSA-Z662, une norme consensuelle canadienne axée sur les réseaux d’oléoducs et de gazoducs.

En plus de faire référence à cette norme dans leurs règlements, les organismes de réglementation peuvent établir des exigences supplémentaires dans les régions qui relèvent de leur autorité.

Les exploitants de pipelines s’engagent à transporter l’énergie de la façon la plus sûre et responsable. Pour cela, ils surveillent l’épaisseur de la couverture au-dessus des pipelines et entretiennent la zone autour de ceux-ci (l’emprise). S’ils repèrent une zone où la couverture est trop mince – ce qui peut arriver en raison d’une excavation non autorisée, de l’érosion ou d’autres activités ayant perturbé le sol –, les exploitants la restaurent pour rétablir une épaisseur adéquate.

La profondeur d’enfouissement des pipelines n’est qu’un aspect du fonctionnement des pipelines et autres services publics. Avant de commencer un projet qui implique de creuser ou d’excaver quoi que ce soit, assurez-vous de cliquer avant de creuser.