Un regard sur l’année : 4 changements dans l’industrie pipelinière en 2014

Le rôle des pipelines au Canada a été fortement contesté en 2014. Vous avez ainsi pu visionner des extraits de protestations contre les pipelines et lu des arguments économiques de la part de leurs défenseurs.

Mais alors que le débat battait son plein, que faisait l’industrie pipelinière pour répondre aux préoccupations des Canadiens?

Voici 4 stratégies mises en œuvre cette année par l’industrie pour gagner la confiance des Canadiens.

1. L’industrie a écouté ceux qui la critiquaient

Les exploitants de pipelines ont franchi une étape décisive pour mieux comprendre les inquiétudes de leurs détracteurs et de leurs parties prenantes. CEPA a ainsi convié à un Comité consultatif externe (EAP) huit personnes n’appartenant pas au secteur. Les membres de ce panel représentent des horizons divers incluant les peuples autochtones, le monde universitaire, les médias et les groupes de propriétaires fonciers, et ils se réunissent maintenant régulièrement avec CEPA pour partager leurs idées et leurs préoccupations.

Pourquoi est-ce important? Écouter les réactions des critiques et des parties prenantes aidera l’industrie à s’améliorer continuellement en donnant à CEPA une idée de la façon dont elle peut aborder les enjeux que les Canadiens jugent importants.

Lisez les autres billets de notre série « Points de vue sur les pipelines » pour découvrir les francs témoignages de certains membres de l’EAP.

2. Les sociétés pipelinières se sont solidarisées afin de rendre les pipelines plus sûrs

En 2014, grâce au programme CEPA Priorité intégritéMD, les pipelinières ont collaboré à la finalisation de documents d’orientation exposant les pratiques exemplaires et les exigences en matière d’intégrité des pipelines et de gestion des situations d’urgence. En outre, un document d’orientation sur la gestion des salles de commande fait actuellement l’objet d’un projet pilote.

Pourquoi est-ce important? CEPA Priorité intégrité vise à faire en sorte que le réseau pipelinier canadien demeure l’un des plus sûrs et écologiques au monde. Ces documents d’orientation contribuent à garantir que tous les adhérents de la CEPA améliorent sans cesse leur performance au moyen d’une évaluation constante de leurs systèmes, de leurs procédures et de leurs méthodes.

Cliquez ici pour en savoir plus.

3. L’industrie a œuvré à améliorer les relations avec les propriétaires fonciers

En avril, CEPA a annoncé que les représentants fonciers (tels que les agents fonciers et le personnel affecté aux relations avec la communauté) qui travaillent pour les sociétés membres exploitant des pipelines sous réglementation fédérale doivent dorénavant avoir suivi l’orientation sectorielle à l’intention des représentants fonciers créée par CEPA. Ils doivent également se conformer à un Code de conduite (PDF) et participer à une formation en éthique professionnelle, ce qui procure à tous les représentants un ensemble commun de principes et de valeurs régissant leurs interactions avec les propriétaires fonciers.

Pourquoi est-ce important? Ce programme garantit un dialogue respectueux, cohérent, précis et transparent entre les représentants fonciers et les propriétaires fonciers canadiens.

Cliquez ici pour en savoir plus.

4. Les sociétés pipelinières ont joint leurs forces pour améliorer leur capacité d’intervention d’urgence 

En septembre, les membres de CEPA ont pris part à un exercice de gestion conjointe des situations d’urgence. Ce « rassemblement » d’entreprises constituait un événement sans précédent contribuant à renforcer la capacité de l’industrie à travailler en équipe si une situation d’urgence se déclarait. L’exercice visait à tester l’entente d’aide mutuelle en cas d’urgence ratifiée par les membres de CEPA à la fin 2013. Cette entente formalisait une pratique en vigueur dans l’industrie, qui consiste à ce que les sociétés partagent leurs ressources dans le cas d’une situation d’urgence grave.

Pourquoi est-ce important? La priorité absolue de l’industrie est d’atteindre un chiffre de zéro incident, mais en cas de fuite, les pipelinières auront amélioré leur capacité à réagir rapidement et efficacement en travaillant de concert.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Prenez part à la conversation

Alors, à quoi ressemblera la conversation sur les pipelines en 2015? L’industrie continuera ses démarches en vue d’améliorer sa performance et de gagner la confiance des Canadiens, mais le cœur du débat dépend de vous.

Dites-nous quel rôle les pipelines seront appelés à jouer dans l’avenir du Canada en visitant plusquedelenergie.ca, ou partagez votre histoire dans les médias sociaux en utilisant le mot-clic #plusquedelénergie.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2013, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.