Un milliard de raisons de cliquer avant de creuser

La prochaine fois que vous sortez votre pelle ou que vous vous asseyez dans une excavatrice, pensez à ceci : chaque année, les dommages accidentels causés aux pipelines coûtent à la population canadienne la somme approximative d’un milliard de dollars.

Ce chiffre ahurissant a été calculé par la Canadian Common Ground Alliance (CCGA) à partir des données recueillies dans six provinces canadiennes différentes.

Mike Sullivan, directeur administratif de la CCGA, nous a expliqué que ce chiffre comprenait les coûts directs tels que les réparations, mais aussi les coûts sociaux, qui englobent les facteurs suivants :

  • Évacuation
  • Pertes commerciales
  • Pertes du service 911
  • Interventions d’urgence
  • Congestion routière
  • Gestion de l’environnement

Vous pouvez en apprendre davantage sur ces chiffres et voir les répartitions provinciales en lisant le Rapport national sur les dommages faits aux infrastructures souterraines (PDF), publié par la CCGA.

Les dommages accidentels causés aux infrastructures souterraines, tout comme les coûts exposés plus haut, peuvent pratiquement être éliminés si nous jouons tous notre rôle – et faisons une demande de localisation des services publics avant de commencer à creuser.

Pourquoi faire une demande de localisation?

Si vous résidez en ville, le réseau de services qui entrent dans votre maison comprend probablement des canalisations d’eau, d’égouts et d’irrigation, le câble, l’internet, le téléphone, le gaz et l’électricité. Sur les fermes et les terrains agricoles, il se pourrait aussi que des pipelines de transport ou des lignes électriques à haute tension traversent vos terres.

Nous avons demandé à Mike à quelle profondeur ces services sont généralement enfouis.

« Ils ont probablement été enfouis à une profondeur standard, ce qui les expose à des perturbations du sol normales, mais au fil du temps, à cause de l’érosion et d’autres forces, ils ne sont plus à cette profondeur. Ce qui compte, c’est de toujours cliquer avant de creuser parce qu’il n’y a tout bonnement aucun moyen de savoir. »

Un geste simple qui sauve des vies

Effectuer une demande de localisation est un processus rapide, facile et totalement gratuit. Les utilisateurs du site web Cliquer avant de creuser n’ont qu’à cliquer sur leur province et à suivre une série d’instructions simples. Le site web permet même de joindre des photos ou des images Google afin d’indiquer où le projet aura lieu. Quelques jours plus tard, les propriétaires des infrastructures se rendront sur place pour indiquer l’emplacement de leurs services.

Si jamais vous sautez cette étape, vous pourriez avoir à subir bien plus que le désagrément d’une interruption de service et les coûts financiers exposés plus haut.

« Il existe toujours un risque de blessure, voire pire », a expliqué Mike. « C’est ainsi qu’à Edmonton, un homme enfonçait une barre métallique à coups de marteau chez lui pour en faire un tuteur à tomates, lorsqu’il a heurté une conduite de gaz. Le gaz a migré vers l’intérieur de la maison et lorsque l’homme est entré, le gaz s’est enflammé et a déclenché une explosion. »

Les tragédies comme celle-ci peuvent tout à fait être évitées et c’est pourquoi Alberta One-Call consacre 25 pour cent de ses ressources à des campagnes de sensibilisation du public, lesquelles comprennent des publicités à la radio, à la télévision et sur les médias numériques, des annonces sur les médias sociaux et des séances de sensibilisation du public.

Comment une nouvelle loi aidera-t-elle à faire appliquer ces mesures?

La CCGA travaille depuis deux ans à l’élaboration du projet de loi S-229, la Loi visant à accroître la sûreté des infrastructures souterraines.

« Ce projet de loi est maintenant devant le Sénat et nous espérons qu’il sera adopté en mai prochain », a déclaré Mike. « Il passera ensuite devant la Chambre des communes. S’il est approuvé, les propriétaires d’infrastructures souterraines seront légalement tenus de s’inscrire auprès d’un centre d’appel unique et quiconque désirant creuser sera légalement tenu d’effectuer une demande de localisation. Bien que l’application de cette loi puisse entraîner des sanctions de plus en plus sévères en cas de non-respect, la CCGA désire davantage sensibiliser le public et lui apprendre à s’informer avant de creuser. »

Mais que la loi l’exige ou non, une demande de localisation est tout simplement la bonne chose à faire.

« Je pense que les gens veulent faire preuve de diligence, a-t-il conclu, mais ils s’imaginent savoir où tout est situé, donc ils vont dans leur cour et commencent à creuser. Le facteur commodité entre en jeu et c’est à ce moment que les gens prennent des risques. Mais c’est le facteur désagrément qui prend le dessus lorsqu’ils interrompent un service, voire pire. »

N’oubliez pas de consulter les autres blogues de notre série sur le Mois de la sensibilisation aux excavations sécuritaires :

Sûreté des pipelines : 3 raisons pour lesquelles les travaux d’excavation non autorisés sont dangereux