Un avenir en commun : vos questions sur les combustibles fossiles

La population canadienne a engagé une conversation importante sur l’avenir de l’énergie dans le pays. En conséquence, elle nous pose plusieurs grandes questions sur les pipelines et le rôle qu’ils joueront.

Étant donné l’aspect crucial du débat, nous nous sommes penchés sur certaines des questions les plus courantes qui nous parviennent. Voici donc le premier billet d’une nouvelle série, « Un avenir en commun », qui répond à vos questions sur le futur de l’énergie au Canada. Nous sommes à votre écoute.

Comment l’exploitation des combustibles fossiles aide-t-elle à financer la transition vers les énergies renouvelables?

 

Le Canada a déjà amorcé le virage vers les énergies renouvelables. Selon Ressources naturelles Canada, le mouvement de l’eau fournit dès à présent 59,3 pour cent de l’électricité canadienne (hydroélectricité). Le Canada est le deuxième plus grand producteur d’hydroélectricité au monde. Il occupe la neuvième place mondiale en matière de capacité d’énergie éolienne et la huitième pour les biocarburants liquides, tandis que le secteur solaire a fait l’objet d’une croissance considérable au cours des huit dernières années.

Les combustibles fossiles – et par extension les pipelines – s’intègrent à l’ensemble de deux façons différentes :

Investissements directs – Certaines entreprises pétrolières et gazières investissent dans les énergies renouvelables depuis les années 1970. Les membres de CEPA jouent également un rôle dans cette évolution, de par leurs investissements dans des secteurs tels que ceux de l’énergie éolienne, nucléaire et solaire, ainsi que de la conversion d’électricité en gaz.

Soutien à l’économie – L’un des plus grands obstacles auxquels se heurtent les énergies renouvelables tient à la mise de fonds initiale nécessaire pour construire et installer des infrastructures comme les parcs solaires et éoliens. Les sommes recueillies au moyen des impôts et des redevances versés par l’industrie pétrolière et gazière aident les administrations publiques à encourager la recherche et le développement dans les énergies vertes. Une économie actuelle forte et appuyée par l’exploitation des ressources contribuera à ce que des fonds soient disponibles pour investir dans les énergies renouvelables.

Si nous considérons notre palette énergétique dans une perspective à long terme, nous pouvons continuer à renforcer notre économie tout en protégeant l’environnement, du fait que le secteur de l’énergie représente déjà 11 pour cent du produit intérieur brut nominal. Il y a là un grand potentiel à saisir si nous investissons judicieusement dans notre avenir.

Quel rôle joueront les combustibles fossiles et les pipelines à l’avenir?

 

Selon l’étude sur les perspectives énergétiques 2018 de BP, le pétrole et le gaz représentent ensemble plus de la moitié de l’énergie mondiale. Et vu que la demande énergétique mondiale ne cesse de croître, notre avenir énergétique ne se décidera pas avec une solution unique.

Certes, la production d’énergie évolue, mais nous n’avons pas encore atteint le point où les nouvelles sources d’énergie sont en mesure de répondre efficacement aux besoins énergétiques d’aujourd’hui. Nous dépendons du pétrole et du gaz naturel : ce sont les ingrédients de biens de consommation tels que les instruments médicaux et les appareils technologiques, ils nous permettent de nous déplacer, et ils alimentent nos foyers et nos entreprises en chauffage et en électricité – une situation qui ne risque pas de changer du jour au lendemain. Et quand on se tourne vers l’avenir, il y a d’autres raisons pour lesquelles le pétrole et le gaz sont importants.

Jetez un œil à nos récentes vidéos, où nous examinons le rôle que les pipelines joueront dans les prochaines années :

 

 

Notre futur ne se limite pas à un seul plan; l’action collective de toutes les différentes industries du secteur énergétique (renouvelable et non renouvelable), du gouvernement et du public est indispensable pour influencer la provenance et l’utilisation à venir de notre énergie.

Les pipelines doivent exister, et ils doivent fonctionner au plus haut niveau possible pour acheminer à des coûts abordables l’énergie dont la population canadienne a besoin en vue d’assurer sa sécurité énergétique. Plusieurs stratégies intelligentes se profilent à l’horizon, et c’est dans cet esprit que les scientifiques et les environnementalistes de CEPA mettent tout en œuvre pour offrir au Canada un avenir énergétique positif et durable.