Un avenir en commun : comment pouvons-nous lutter contre les changements climatiques en approuvant des pipelines?

L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) s’est engagée à mettre à la disposition de tous les Canadiens des informations précises et opportunes sur les pipelines et l’énergie. C’est le fondement de notre campagne de publicité 2019. Notre objectif est d’aider les Canadiens à approfondir leurs connaissances sur l’énergie et à prendre conscience du fait que pour avancer, nous devons comprendre les différents points de vue sur notre industrie. Le billet de cette semaine découle de cette campagne et s’attache à répondre à l’une des questions les plus cruciales au sujet des pipelines.

Comment pouvons-nous lutter contre les changements climatiques si nous approuvons des pipelines?

La lutte contre les changements climatiques est devenue une priorité absolue dans le monde entier. Les sources d’énergie renouvelables comme l’énergie éolienne, solaire et hydroélectrique font de plus en plus partie de notre bouquet énergétique et répondent actuellement à près de 18 pour cent des besoins en énergie du Canada. Cependant, leur capacité à satisfaire les besoins énergétiques du pays de manière économique et efficiente demeure limitée. C’est pourquoi le gaz naturel, plus propre, est en train de devenir une source de production électrique de plus en plus importante au Canada, comptant pour 9,2 pour cent de l’électricité générée en 2016. (Source : Ressources naturelles Canada)

Les sources d’énergie de remplacement continueront à croître. Cependant, en attendant de devenir plus abondantes et fiables, elles ne suffisent pour l’instant pas à répondre à tous nos besoins énergétiques. Les Canadiens ont besoin d’une énergie fiable et économique sur laquelle ils peuvent compter en tout temps. Un approvisionnement sûr et sécuritaire en pétrole produit de manière responsable et en gaz naturel à faibles émissions de carbone représente un élément important de l’avenir énergétique canadien.

Toutefois, les changements climatiques ne sont pas uniquement un problème local; il s’agit aussi d’un enjeu critique mondial. Et dans le cadre de cette lutte aux quatre coins de la planète, l’énergie canadienne constituera une partie importante de la solution, tandis que les pipelines représenteront un maillon essentiel du système qui permettra de la mettre en place.

 

Les pipelines contribuent à acheminer des sources d’énergie propres, comme le gaz naturel, vers le reste du monde.

Le gaz naturel liquéfié (GNL) du Canada peut aider à diminuer les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) si on l’utilise pour remplacer les combustibles qui en génèrent plus, comme le charbon, dans la production d’électricité.

Selon le rapport World Energy Outlook 2018 de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la demande mondiale de gaz naturel augmentera de 43 pour cent d’ici 2040 et supplantera le charbon à titre de deuxième plus importante source d’énergie dans le monde. Le gaz naturel canadien peut contribuer à l’abandon du charbon dans le monde, permettant ainsi aux pays qui en dépendent, comme l’Inde et la Chine, de réduire leurs émissions. Il pourrait également aider les trois milliards de personnes qui se servent de combustibles tels que le bois ou la biomasse à améliorer leur santé et leur qualité de vie. (Source : Banque mondiale, 2018)

Les abondantes réserves de gaz naturel canadien, qui se montent à 1 220 billions de pieds cubes (assez pour 300 ans, d’après les niveaux d’utilisation actuels), seront transportées par pipeline vers des terminaux de GNL afin d’être exportées vers de nouveaux marchés qui en ont besoin, ce qui aidera ces pays à réduire leur dépendance à l’égard des combustibles plus polluants et leur fera bénéficier d’un air plus sain.

Approuver de nouveaux pipelines peut avoir un effet positif sur la lutte contre les changements climatiques mondiaux. Les membres de CEPA feront donc en sorte de transporter cette ressource vitale de manière sûre et responsable, afin de bâtir un meilleur avenir énergétique pour tous.