Trois façons dont les sociétés de pipelines collaborent en matière d’intervention d’urgence

Au Canada, les incidents de pipeline sont extrêmement rares. Toutefois, aucune industrie n’est à l’abri de tout risque, et c’est pourquoi les sociétés de pipelines sont préparées à déclencher une intervention d’urgence rapide et efficace dans le cas improbable où un incident surviendrait.

Du 5 au 11 mai 2019 se déroule la Semaine de la sécurité civile, une initiative de sensibilisation nationale qui a lieu chaque année depuis 1996 pour encourager les Canadiens à être mieux préparés à faire face à divers types d’urgence. Aujourd’hui, nous examinons les façons dont les sociétés de pipelines collaborent les unes avec les autres pour prévenir les urgences, s’y préparer et intervenir.

Une cible de zéro incident

Une étude réalisée par l’Institut Fraser en 2015 a conclu que les pipelines sont sans aucun doute le moyen le plus sûr de transporter du pétrole et du gaz. L’étude portait sur le nombre d’évènements ou d’accidents par million de barils d’équivalent pétrole (bep) transportés. Cependant, l’industrie veut rendre ses pipelines encore plus sûrs en leur faisant dépasser le record de sécurité actuel de 99,999 %. Les membres de l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) visent en effet une cible de zéro incident.

 

Trois initiatives de collaboration pour une préparation d’urgence exemplaire

Les organismes de réglementation canadiens exigent de toutes les sociétés de pipelines qui mènent des activités au Canada qu’elles disposent de plans d’intervention d’urgence (PIU) détaillés. Ces documents exhaustifs décrivent toutes les étapes nécessaires et les décisions requises pour gérer une situation d’urgence impliquant un pipeline. En vue d’atteindre leur but de zéro incident, les sociétés de pipelines coopèrent et collaborent à des niveaux rares dans le monde des affaires. Voici trois exemples de la façon dont elles travaillent ensemble.

 

  1. CEPA Priorité intégritéMD

Par l’intermédiaire de CEPA Priorité intégrité, les dirigeants et les experts de l’industrie travaillent conjointement afin d’améliorer leurs pratiques et s’encouragent pour renforcer sans cesse leur performance. Cette approche concertée permet aux sociétés membres d’échanger leurs connaissances et leurs innovations pour favoriser des améliorations à l’échelle de l’industrie dans les 10 domaines de Priorité intégrité, dont la gestion d’urgence. Mis au point sur le modèle de quelques-uns des programmes d’évaluation de la performance les plus reconnus de l’industrie, notamment le programme Gestion responsableMD de l’industrie de la chimie, tout indique que Priorité intégrité améliore les choses.

 

  1. Entente d’aide mutuelle en cas d’urgence

On entend souvent les dirigeants de l’industrie pipelinière décréter qu’« un incident, c’est l’affaire de tous. » Cela représente bien l’esprit de l’Entente d’aide mutuelle en cas d’urgence (EAMU), qui prévoit que les sociétés pipelinières mettent en commun leurs ressources et s’entraident en cas d’incident grave. Tout membre confronté à un incident de ce genre peut activer l’EAMU s’il a besoin de ressources supplémentaires ou lorsque ses propres intervenants commencent à fatiguer. En plus de leur donner accès à une liste plus fournie de ressources, et notamment à du personnel, les sociétés membres participent également aux exercices d’intervention d’urgence de leurs pairs, s’entraînent ensemble et partagent leurs acquis.

 

  1. Exercices de gestion conjointe des situations d’urgence

Chaque année, les membres de CEPA prennent part à des centaines d’exercices d’intervention d’urgence. De plus, afin de mettre l’EAMU à l’épreuve, les membres ont par deux fois collaboré à la tenue de l’ de CEPA afin de s’entraîner à coordonner une intervention commune. Les collaborations telles que celle-ci contribuent à ce que chaque membre soit préparé à gérer n’importe quelle situation d’urgence sur son propre réseau. Non seulement cet exercice permet aux membres de s’entraîner à la gestion conjointe des incidents, il leur donne aussi l’occasion d’échanger des connaissances en matière d’intervention d’urgence.  Pour faire face aux situations d’urgence de grande ampleur, les membres de CEPA font appel au processus standardisé du système de commandement des interventions (SCI), un autre outil leur permettant d’adopter une approche commune en cas d’intervention d’urgence.

La rigueur et le dévouement dont les sociétés pipelines font preuve pour se préparer aux situations d’urgence ne laissent rien au hasard. Les membres de CEPA savent que même un petit incident peut entraîner des répercussions sur toute l’industrie et affecter les gens et l’environnement. Les incidents érodent également la confiance des communautés, des parties prenantes, des organismes de réglementation et d’autres parties concernées. C’est pour cette raison que les membres de CEPA sont tout aussi résolus à prévenir les situations d’urgence.