Saviez-vous que ces 5 grandes idées provenaient tout droit du Québec?

En 1880, le jour de la Saint-Jean-Baptiste, les personnes conviées au Pavillon des patineurs, une patinoire située dans la ville de Québec, ont eu le plaisir d’entendre un nouvel « hymne national ». La chanson qui venait de leur être interprétée pour la toute première fois? « Ô Canada ».

Aujourd’hui, en ce jour du 24 juin, nous célébrons une journée particulière pour la plupart des Québécois et des Canadiens : c’est la Saint-Jean-Baptiste, ou « Fête nationale du Québec », jour férié au Québec. Bien que cet évènement puise ses sources dans une célébration religieuse dédiée à Jean le Baptiste, qui a baptisé Jésus Christ, le sens de cette journée a évolué au fil du temps. En 1977, le jour de la Saint-Jean-Baptiste est devenu journée fériée et constitue aujourd’hui un évènement laïque célébrant la culture, l’identité, l’histoire et les réalisations des Canadiens français.

En l’honneur de cette fête nationale québécoise, nous avons dressé la liste de cinq inventions originaires du Québec, notamment notre hymne national et le premier gazoduc de transport canadien.

cepa-quebec-pipelines

5 idées québécoises dont nous ne pourrions pas nous passer

  1. Le beurre d’arachide – Lorsque vous tartinerez du beurre d’arachide sur votre rôtie demain, ayez une petite pensée pour Marcellus Gilmore Edson. Bien que le beurre d’arachide ait été au départ utilisé par les Aztèques, c’est le Montréalais Edson qui est le premier à faire breveter cette pâte à base d’arachide en 1884.
  2. Quelques arpents de pièges – Ce jeu de société populaire est imaginé en 1979 à Montréal par Chris Haney, chef de la section photographique pour la Gazette de Montréal, et par Scott Abbott, journaliste sportif pour La Presse Canadienne.
  3. La motoneige – C’est Joseph-Armand Bombardier, né à Valcourt, qu’il faut remercier d’avoir inventé ce mode de transport si canadien. Il fait breveter le système de traction barbotin-chenille en 1937, puis en 1958, il crée la première motoneige à ressembler à celle que nous utilisons aujourd’hui.
  4. « Ô Canada» – C’est en 1880, le jour de la Saint-Jean-Baptiste, dans la ville de Québec, qu’est interprétée pour la première fois cette chanson, qui devient officiellement l’hymne national du Canada un siècle plus tard. Elle est composée par Calixa Lavallée et c’est Sir Adolphe-Basile Routhier qui en signe les paroles françaises.
  5. Les pipelines canadiens – La naissance de ces derniers remonte à l’époque où il a fallu acheminer de l’énergie à Trois-Rivières afin d’en illuminer les rues. En 1853, la construction d’une canalisation en fonte de 25 kilomètres permet à la ville d’accéder au gaz naturel. En ce temps-là, cette conduite est probablement la plus longue au monde, mais elle est aussi le premier pipeline de transport de gaz au Canada.

Les pipelines, le Québec et notre force en tant que pays

C’est au Québec que l’on doit également d’autres évènements marquants dans l’histoire des pipelines canadiens. En 1941, un oléoduc de 380 kilomètres de long reliant South Portland, dans le Maine, à Montréal a rendu possible la livraison de pétrole vers les raffineries de Montréal. Seuls trois pipelines au pays, dont celui-ci, permettaient le transport de pétrole brut en 1947. Depuis lors, la capacité du Canada à acheminer efficacement de l’énergie vers les lieux où on en a besoin s’est fortement accrue. À l’heure actuelle, ce sont 115 000 kilomètres de pipelines que les membres de CEPA utilisent pour livrer l’énergie que consomment les Canadiens et le reste du monde, dont 1 150 kilomètres sont situés au Québec.

Aujourd’hui, nous célébrons le rôle qu’a joué le Québec dans l’histoire de nos pipelines, ainsi que sa contribution à faire du Canada ce pays innovateur, moderne et culturellement vibrant qui est fièrement le nôtre.

Joyeuse Saint-Jean-Baptiste!

Pour en savoir plus sur les pipelines au Québec, vous pouvez lire ces questions-réponses avec un jeune ingénieur de Montréal.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2013, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.