Salle de commande : trois manières dont l’industrie pipelinière relève la barre sur le plan de la sécurité

« Message bien reçu, Houston. »

Si vous avez déjà vu des films sur l’exploration spatiale, vous savez que la salle de commande est déterminante pour la sécurité de la mission.

Les pipelinières ont leur propre Houston. Toutes les canalisations au Canada sont surveillées depuis une salle de commande, 24 heures par jour et sept jours par semaine; de plus, ces sociétés travaillent ensemble afin que les salles de commande du pays soient les premières au monde sur le plan de la technologie et de la sécurité des opérations.

Theo Banick, chef de groupe au contrôle du réseau pipelinier à ATCO Pipelines, a travaillé avec d’autres experts du domaine pour élaborer un nouveau document d’orientation pour la gestion de salles de commande de CEPA. Il a expliqué que la nouvelle norme qui s’applique à l’ensemble de l’industrie aidera les membres CEPA à « maintenir la sécurité des canalisations et servira à préparer le plan d’amélioration continue. »

Les canalisations canadiennes sont parmi les plus sécuritaires au monde; voici trois manières dont ce document aidera à rendre les salles de commande canadiennes encore meilleures.

1. Nous plaçons la barre haut . . . pour tous

La société A investit dans l’élaboration des meilleures méthodes et techniques et formation pour ses salles de commande. La société B fait de même. Quelle sera la salle de commande dont l’exploitation sera la plus sécuritaire?

Si les sociétés unissent leurs connaissances, les deux systèmes seront plus forts et plus sécuritaires. Voilà le but du document d’orientation sur la gestion de salles de commande de CEPA. Les membres CEPA ont travaillé ensemble pour préparer des consignes et des pratiques exemplaires que toutes les sociétés peuvent utiliser pour évaluer et améliorer leurs systèmes actuels.

« Ce document aidera les exploitants de pipelines à bâtir un système normalisé et à valoriser un milieu qui veille à ce que (les techniciens des salles de commande) aient les outils, les connaissances, la formation et les ressources nécessaires au maintien de la sécurité des pipelines », dit M. Banick.

2. Nous suivons notre performance

Banick a précisé que les membres de CEPA utiliseront ce document pour effectuer l’autoévaluation annuelle de leurs plans de gestion de salles de commande.

« (Le document) permet de suivre les améliorations de rendement d’une année à l’autre afin que les membres CEPA réalisent des améliorations mesurables », ajoute-t-il.

Saviez-vous que des capteurs installés le long des trajets des pipelines collectent constamment de l’information sur la température, le débit et la pression du produit se trouvant dans la conduite et que ces capteurs transmettent cette information à la salle de commande? En cas de problème, une alarme se déclenche.

3. Nous nous assurons que la barre continue de monter

Le document d’orientation a été élaboré dans le cadre du programme Priorité intégrité de CEPA. Ce programme permet aux pipelinières de travailler ensemble  avec CEPA pour échanger des pratiques exemplaires, de la recherche et des innovations technologiques dans le but de réaliser le but important de zéro incident sur les pipelines canadiens.

Le document d’orientation rappellera aux membres CEPA l’importance de constamment chercher à améliorer les systèmes des salles de commande en utilisant les techniques et les méthodes les plus perfectionnées.

« L’engagement à faire une auto-évaluation annuelle permettra de revoir les pratiques actuelles et de chercher des améliorations en étudiant les avancées dans la gestion de salles de commande », explique M. Banick.

Mériter la confiance des Canadiens

L’essentiel est que les pipelinières sachent qu’un incident se produisant sur un pipeline, quel qu’il soit, sape la confiance du public dans la sécurité de tous les pipelines. En travaillant ensemble pour continuellement améliorer, notamment la gestion des salles de commande et en veillant à des communications transparentes sur les améliorations, l’industrie espère continuer à mériter la confiance des Canadiens.

Vous voulez lire plus sur le document d’orientation? Lisez ce billet.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2013, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.