Rapport de performance 2020 de CEPA : L’énergie canadienne. Pour un avenir responsable.

Chaque automne, l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) publie son rapport annuel, qui décrit le bilan de l’industrie canadienne des pipelines d’énergie au cours de l’année précédente. Le rapport fait état du rendement de celle-ci dans le cadre de mesures essentielles, notamment dans les domaines de la sécurité, de la protection de l’environnement et des retombées socioéconomiques, lesquelles permettent l’acheminement sûr et responsable de l’énergie dont le Canada et le reste du monde ont besoin.

Dans le billet de cette semaine, nous soulignons certains des faits saillants du Rapport 2020 sur la performance de l’industrie des pipelines de transport. Si vous souhaitez en savoir davantage sur le bilan de l’industrie au Canada, nous vous invitons à lire le rapport interactif.

Les membres de CEPA continuent d’ouvrir la voie en matière de transport responsable de l’énergie.

Le gaz naturel et le pétrole canadiens comptent parmi les plus responsables du monde, et ce, grâce aux efforts déployés par les membres de CEPA sur les plans de la sécurité et de l’environnement, ainsi qu’en raison d’une collaboration soutenue et de pratiques exemplaires instaurées par le truchement de programmes tels que Priorité intégrité. Nous sommes particulièrement fiers du rôle de chef de file tenu par le Canada au chapitre des « facteurs ESG », lesquels renvoient au rendement par rapport à des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.

En 2019, au Canada, les pipelines des membres de CEPA s’étendaient sur une distance totale de 118 500 kilomètres (soit trois fois la distance à parcourir pour faire le tour de la planète). Nos membres ont acheminé en toute sécurité plus de 5,6 billions de pieds cubes de gaz naturel et 1,7 milliard de barils de pétrole brut. Et à mesure que l’énergie que nous consommons permet de passer à des sources d’énergie moins polluantes, les pipelines joueront un rôle encore plus important dans l’avenir énergétique du Canada et du monde.

 

10 faits saillants du Rapport de performance 2020

  1. En 2019, le nombre d’incidents de pipeline importants a diminué, passant de six à un (un incident lié à du gaz naturel). Un incident lié à des liquides, qui n’a pas été jugé important, a donné lieu à un déversement de 9,4 barils, intégralement récupérés.
  2. Cette même année, les activités des membres de CEPA ont généré 13 434 postes équivalents temps plein au Canada (emplois directs, y compris les employés et les sous-traitants).
  3. Les membres de CEPA ont rapporté au gouvernement des recettes fiscales de 1,7 milliard de dollars sous forme d’impôts sur le revenu, d’impôts fonciers et de taxes sur les carburants et le carbone.
  4. Ces mêmes membres ont versé des contributions fiscales à hauteur de 943 millions de dollars, une somme dont ont bénéficié des municipalités de tout le Canada. Dans de nombreuses municipalités rurales traversées par des pipelines de transport, c’est l’industrie pipelinière qui paie le plus d’impôts municipaux.
  5. Toujours en 2019, les membres de CEPA ont investi 47,3 millions de dollars dans des initiatives communautaires axées entre autres sur la sécurité, l’environnement et des programmes éducatifs partout au Canada, dont 3,7 millions dans des collectivités autochtones.
  6. Ces membres ont dépensé 2,9 milliards de dollars afin d’obtenir du personnel, des services, des fournitures et du matériel auprès de sources locales, dont 528 millions auprès de fournisseurs autochtones.
  7. Ils ont effectué 393 exercices d’intervention d’urgence, qui allaient de simples procédures d’urgence à des exercices à grand déploiement.
  8. Ils ont dépensé plus de 1,5 milliard de dollars en vue d’entretenir et de surveiller leurs réseaux de pipelines canadiens.
  9. Ils ont effectué des inspections internes sur 38 937 kilomètres de pipelines, à l’aide d’outils de pointe tels que des « racleurs intelligents ».
  10. Ils ont effectué 2 020 fouilles d’intégrité afin d’examiner les pipelines pour détecter et réparer des défauts présumés.

 

À l’heure actuelle, le gaz naturel et le pétrole permettent de répondre à environ 60 % des besoins énergétiques mondiaux. Et bien que la production énergétique issue de sources de remplacement soit en hausse, les prévisions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) indiquent que le gaz naturel et le pétrole pourraient encore fournir au monde plus de 50 % de son énergie en 2040. Le gaz naturel et le pétrole responsables continueront donc d’être importants pendant longtemps, tout comme les pipelines qui les transportent.

Le Canada met en œuvre certaines des meilleures pratiques ESG du monde, et CEPA est fière de faire partie intégrante de l’avenir énergétique responsable du pays.

Lire le rapport complet.