Priorité intégrité fixe la norme pour l’industrie pipelinière

Ce billet fait partie d’une série sur la performance de l’industrie des pipelines, telle que présentée dans le Rapport 2018 sur l’industrie des pipelines de transport. Vous pouvez lire le rapport complet à pr18.cepa.com/fr.

En tant que Canadiens et Canadiennes, nous avons des attentes élevées à l’égard des sociétés qui nous font parvenir l’énergie dont nous avons besoin pour vivre au Canada. Et pour cause : notre santé, notre sécurité et notre qualité de vie dépendent de l’intégrité des organisations qui fournissent ces services, notamment les sociétés de pipelines.

C’est pourquoi les membres de l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA), qui exploitent les pipelines de transport, travaillent ensemble par l’entremise de CEPA Priorité intégritéMD. En tant que programme phare de CEPA visant à stimuler une meilleure collaboration et une amélioration continue, Priorité intégrité permet aux sociétés pipelinières de rehausser leur performance dans les domaines prioritaires de la sécurité, de l’environnement et des retombées socioéconomiques.

Toutefois, il ne s’agit pas du seul programme en place au Canada; d’autres industries se sont également engagées à améliorer systématiquement leur performance.

De fait, l’industrie de la chimie et l’industrie des pipelines se sont toutes deux « engagées publiquement et fermement » à assurer la prestation de leurs services de la façon la plus sûre, la plus responsable et la plus durable possible, selon Bob Masterson, président-directeur général de l’Association canadienne de l’industrie de la chimie (ACIC).

Il fait part de ce sentiment dans une vidéo réalisée pour le Rapport 2018 sur la performance de l’industrie des pipelines de transport, qui a été récemment publié.

Regarder la vidéo :

La collaboration, un aspect essentiel des deux programmes

L’ACIC est un leader dans la mesure de la performance de l’industrie de la chimie grâce à son programme Gestion responsable. Lancé en 1985, ce dernier est devenu à lui seul une norme bien distincte, qui a été adoptée dans 67 pays. Au Canada, tous les membres de l’ACIC doivent y prendre part.

Et il en va de même pour Priorité intégrité, un programme mis sur pied en 2012 auquel tous les membres de CEPA doivent participer afin de rendre compte de leur performance. En fait, il s’agit même d’une condition d’adhésion.

« Les membres de CEPA se sont engagés à collaborer pour répondre aux attentes de la population à l’égard de la sécurité des lieux de travail, de l’environnement et des collectivités », a déclaré M. Masterson.

C’est parce que les membres de CEPA croient que notre industrie n’atteindra son but de zéro incident qu’en travaillant ensemble dans un réel esprit de collaboration. Ce n’est qu’en nous engageant à travailler de concert que notre industrie fera en sorte que ses actions mènent à des améliorations dans le secteur tout entier.

Apprenez-en davantage sur la façon dont les membres de CEPA travaillent ensemble grâce aux 10 domaines prioritaires de Priorité intégrité : https://pr18.cepa.com/fr/priorite-integrite-un-processus-vers-zero-incident/