Prenez la résolution cette année d’augmenter votre QI en matière d’énergie

Les résolutions du nouvel an s’appliquent à de nombreux domaines : faire de la gymnastique, passer plus de temps en famille, commencer à mettre de l’argent de côté pour sa retraite … la liste est interminable. Nous espérons que tous les Canadiens y ajouteront une autre résolution cette année, celle d’approfondir leurs connaissances de l’énergie et de son transport. S’il est facile de prendre des résolutions, il est plus difficile de les respecter; voici donc cinq étapes très simples à suivre pour augmenter votre IQ en matière d’énergie en 2014 :

1ère étape : Déterminez votre utilisation d’énergie et comprenez comment elle parvient jusqu’à vous

Est-ce que votre véhicule marche à l’essence? Est-ce que vous chauffez votre maison au gaz naturel?

Rien que dans votre foyer, la fabrication et/ou le transport de bon nombre de vos articles ménagers (tels que les chaussures de sport et les pneus de bicyclette) ont exigé du pétrole brut.

« Au Canada, en raison de notre climat froid et de notre population très disséminée, les produits à base de gaz naturel et de pétrole fournissent plus des deux tiers de notre énergie, » a expliqué David Carson, Vice-président du Centre canadien d’information sur l’énergie.

Maintenant, songez une minute aux moyens de transporter votre énergie.

« Tout le monde n’a pas un puits de gaz ou une raffinerie de pétrole dans son jardin; le pétrole et le gaz doivent donc être transportés sur de longues distances depuis les régions productrices et les centres de raffinerie jusqu’aux utilisateurs finals, » a fait remarquer M. Carson.

C’est là que les pipelines entrent en jeu. Lisez davantage d’informations sur les raisons pour lesquelles ces pipelines sont nécessaires.

2e étape : Apprenez le jargon

La terminologie qui décrit le procédé de transport de l’énergie est parfois utilisée hors contexte, ce qui donne lieu à des informations erronées. Assurez-vous de bien comprendre le vocabulaire de l’industrie de l’énergie.

Voici deux exemples parmi de nombreux autres :

-Les pipelines ne sont pas tous identiques. Par exemple, il existe une différence entre les pipelines de transport (la CEPA représente les entreprises qui exploitent des pipelines de transport) et les pipelines de distribution.

-Vous avez probablement entendu parler de « l’accès aux marchés », mentionné comme l’une des raisons de la nécessité de nouveaux projets pipeliniers. Apprenez ce que signifie vraiment l’amélioration de « l’accès aux marchés ».

Le Glossaire des termes énergétiques du magazine Canadian Geographic est l’un des excellents outils en ligne que vous pourrez utiliser pour approfondir vos connaissances de la terminologie liée à l’énergie.

3e étape : Faites vos propres recherches

Nous vous avons fourni dans ce document plusieurs liens sur lesquels vous pouvez cliquer pour obtenir davantage de renseignements, mais nous vous encourageons à vérifier vous-même les faits. Vérifiez aussi les « faits » fournis par les médias et par d’autres blogues.

« Si les gens font leurs propres recherches, ils prendront de meilleures décisions, » a expliqué M. Carson. « Trop souvent, ce qui est présenté comme un fait est en réalité une opinion. »

4e étape : Examinez tous les aspects d’une question et contestez les informations fournies

Nous désirons que les Canadiens comprennent aussi bien les arguments des opposants aux pipelines que ceux de leurs partisans. Lors de la lecture de questions liées aux pipelines, étudiez de plus près les informations fournies et formez votre propre opinion en ce qui concerne la voie appropriée pour le Canada.

« Mettez en question les déclarations qui ne sont pas appuyées par des preuves ou par des données justificatives, » conseille M. Carson. « Sachez que les défenseurs des divers aspects d’une question ont tous leurs propres intérêts. Sachez aussi que le fait d’être une célébrité ne signifie pas forcément que cette personne est bien informée sur les questions liées à l’énergie ou sur les changements climatiques. »

5e étape : Comprenez la situation dans son ensemble

Prenez quelques minutes pour en apprendre davantage sur votre communauté, sur votre province et sur l’économie canadienne.

Examinez aussi objectivement les mesures prises par les entreprises pour protéger l’environnement et améliorer la sécurité globale des pipelines.

Nous désirons que vous soyez bien informé, pour la raison suivante :

L’industrie des pipelines de transport s’est engagée dans une démarche d’amélioration continue de sa performance. C’est pourquoi nous désirons que les Canadiens soient bien informés sur le transport de l’énergie. Nous aimerions que tous les Canadiens participent au débat sur le rôle des pipelines dans ce pays.

 

L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) représente les sociétés de pipelines de transport qui exploitent 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2012, les sociétés membres de la CEPA ont transporté environ 5,1 billions de pieds cubes de gaz naturel et 1,2 milliard de barils de pétrole brut et de produits pétroliers raffinés. Les sociétés membres de la CEPA transportent 97 pour cent de la production quotidienne de gaz naturel et de pétrole brut des régions productrices vers les marchés d’Amérique du Nord.