Pourquoi parler de pipelines aux enfants?

Mme Brianne Bartman, coordinatrice à la sensibilisation du public à TransCanada, parle de la sécurité des pipelines et des services publics enfouis à une classe de 5e année de l’école Langevin de Calgary.

Mme Brianne Bartman, coordinatrice à la sensibilisation du public à TransCanada, parle de la sécurité des pipelines et des services publics enfouis à une classe de 5e année de l’école Langevin de Calgary.

Les dommages causés par des tiers aux canalisations représentent une des causes les plus fréquentes d’incidents. C’est pourquoi les pipelinières travaillent à éduquer le public dans le but de prévenir et de reconnaître les dommages aux pipelines et d’y réagir.

TransCanada Corporation, société membre de CEPA, vient de lancer un nouveau programme dans les écoles appelé Jeunesse Énergie Sécurité qui vise à livrer cette importante information de sécurité aux jeunes.

« Nous avons des canalisations et des installations à travers l’Amérique du Nord; il est donc important d’éduquer nos parties prenantes, peu importe leur âge, pour veiller à la sécurité de nos communautés », explique Mme Michelle Wagner, chef du programme de sensibilisation du public à TransCanada.

En matière de pipeline, l’éducation concerne avant tout la sécurité          

La prévention des dommages à la canalisation est une responsabilité que les exploitants et le public se partagent. En parlant aux jeunes des services publics souterrains, comme les canalisations, ils apprennent plus tôt que les pratiques dangereuses peuvent causer du tort.

Visionnez cette vidéo de Brianne Bartman, coordinatrice à la sensibilisation du public à TransCanada, alors qu’elle enseigne aux enfants de l’école Langevin à Calgary la sécurité des services publics enfouis.

Les élèves ont appris à :

CEPA2De plus, Mme Bartman leur a permis d’essayer un localisateur de canalisations.

« La leçon consiste surtout à leur faire comprendre la raison d’être des marqueurs. Le localisateur n’est qu’un outil interactif pour les aider à mieux comprendre », dit Mme Wagner.

« Lorsque les enfants peuvent essayer quelque chose pour eux-mêmes et le mettre en pratique, l’information est renforcée dans leur cerveau », explique Mme Carole Ware, enseignante de cinquième à l’école Langevin.

En parlant aux enfants des canalisations, ils apprennent à faire preuve de prudence et à être sensibilisés à cette infrastructure essentielle; cette démarche peut aussi aider à diffuser de l’information sur la prévention de dommages aux adultes.

« Nous espérons que les messages se rendent à la maison et soient diffusées dans toute la communauté », souligne Mme Wagner.

Pipelines, énergie et science 

Dans le domaine des pipelines, l’éducation concerne surtout la sécurité. Mais elle concerne aussi la science. En apprenant comment l’énergie fonctionne et comment elle est livrée, les jeunes auront une meilleure compréhension du monde dans lequel ils vivent.

« Les jeunes ont un esprit scientifique et s’intéressent donc à tous les aspects du monde naturel et aux carrières scientifiques », précise Mme Ware.

Informons-nous sur les pipelines

CEPA a pour objectif d’éduquer les Canadiens sur les canalisations. Vous pouvez vous renseigner en explorant notre site Web ou en nous suivant sur Twitter et Facebook, où nous répondons à vos questions sur l’industrie pipelinière.

Pour en savoir plus sur comment vous pouvez prévenir les dommages aux canalisations, cliquez ici.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2013, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.