Perspectives de CEPA pour 2020

En 2020, l’industrie pipelinière doit centrer ses efforts sur trois domaines essentiels : la collaboration, la compétitivité et l’amélioration continue. C’est l’avis de Chris Bloomer, président et chef de la direction de l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA), qui nous a fait part de plusieurs considérations à propos des principales priorités de l’industrie en 2020.

À propos des pipelines : Selon vous, quelles sont les principales priorités de l’industrie pour 2020?

Chris Bloomer : Nous devons collaborer sur les questions les plus importantes pour l’industrie. Quelques domaines clés, surtout en ce qui concerne la participation des parties prenantes et les aspects sociaux qui s’y rapportent, ont évolué et continueront de susciter de nouveaux défis et de nouvelles possibilités. Ce sont des changements que nous devons accepter afin de bien cerner et de cibler ce qui importe pour l’industrie.

Cela demande, par exemple, de comprendre et de définir les moyens de collaboration qui serviront à soutenir les mesures des membres de CEPA relativement aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), ainsi qu’à la reddition de compte en la matière. Ces critères influencent les décisions portant sur les entreprises et les projets dans lesquels investir, le processus d’approbation des projets, et même les responsables de ces projets.

Nous devons également continuer à mieux comprendre les préoccupations liées aux changements climatiques, ainsi que celles qui touchent aux affaires et à la participation des Autochtones. En outre, nous devons instruire les Canadiens et corriger les idées fausses au sujet de notre industrie, afin de contribuer à stopper la polarisation qui empoisonne le débat public sur l’exploitation énergétique au Canada.

Un grand nombre de ces points constituent des priorités à long terme. À court terme, il est nécessaire de bâtir de nouveaux pipelines. À cet égard, la construction actuelle du projet d’agrandissement du réseau Trans Mountain représente un grand pas en avant. Les informations claires et sûres qui ont été communiquées au sujet d’autres grands projets, comme le pipeline Keystone XL, le projet de gazoduc de Coastal GasLink et la ligne 3 d’Enbridge, sont toutes des signaux encourageants. L’évolution positive de la situation permettra à notre industrie de continuer à transporter l’énergie de la façon la plus sûre et la plus responsable pour le Canada et le reste du monde.

 

À propos des pipelines : En 2019, CEPA s’est employée sans relâche à apporter des améliorations au projet de loi C-69, qui a maintenant force de loi. Selon vous, quel sera le rôle de l’industrie par rapport à sa mise en œuvre?

Chris Bloomer : Le projet de loi C-69 a le pouvoir d’influer sur la compétitivité de notre pays et de notre industrie. Nous avons hâte de collaborer avec les pouvoirs publics sur la façon de le mettre en œuvre. Je pense que CEPA et ses membres devront plaider en faveur de plus de clarté et de certitude au fur et à mesure qu’il sera appliqué.

L’ensemble des parties intéressées doit se fixer comme grande priorité de procurer aux investisseurs le niveau de confiance dont ils ont besoin pour effectuer des placements et des projets au Canada, ce qui assurera la compétitivité de notre industrie et de notre pays.

 

À propos des pipelines : Quelles sont les priorités les plus importantes d’un point de vue opérationnel?

Chris Bloomer : Nous aurons besoin de pétrole et de gaz pendant encore longtemps. C’est pourquoi les membres de l’industrie doivent démontrer qu’ils peuvent collaborer à s’améliorer continuellement dans les domaines de la sécurité et de l’intégrité. Accroître notre rendement exigera par conséquent d’accentuer la participation de nos partenaires de l’industrie.

Priorité intégritéMC, le programme d’amélioration du rendement de l’industrie mis sur pied par CEPA, est maintenant arrivé à maturité. En 2020, nous devrons continuer à en intégrer les processus et les mesures dans les pratiques de l’industrie, sans oublier de continuer à communiquer la façon dont cette dernière applique des pratiques exemplaires en matière d’environnement et de sécurité.

Le blogue d’À propos des pipelines remercie Chris Bloomer de lui avoir livré ses réflexions sur l’industrie pipelinière pour l’année 2020.