Mois des excavations sécuritaires : les sociétés de services publics transmettent un message de sécurité publique en ligne durant la pandémie

Le mois d’avril a été désigné le Mois des excavations sécuritaires, l’occasion d’attirer l’attention sur l’importance des pratiques d’excavations sûres autour des pipelines et autres infrastructures souterraines. Les billets de ce mois présenteront donc plusieurs façons dont les membres de CEPA collaborent avec le public et différentes industries en vue d’assurer la protection de leurs canalisations et du public.

En 2020, des milliers de Canadiens ont cessé de se rendre au bureau pour travailler à la maison. Le télétravail est devenu la norme pour bien des gens et la pandémie a changé notre façon de communiquer. Il en va de même pour les entreprises de pipelines, qui mènent de solides campagnes de sécurité publique comportant généralement des évènements, des séminaires et d’autres rencontres en personne.

La COVID-19 a bien sûr ralenti de nombreuses activités, mais elle n’a pas empêché les gens d’entreprendre de nouveaux projets chez eux et de creuser dans leur cour. Lorsque la pandémie s’est déclarée, les sociétés de pipelines et de services publics ont dû adapter rapidement leurs programmes pour que nous gardions tous à l’esprit leur message, d’une importance cruciale : cliquez ou téléphonez avant de creuser.

« Comme on ne pouvait pas voyager, certains ont dépensé une partie de leurs économies dans des rénovations intérieures et extérieures », a dit Michelle Petrusevich, directrice de la sécurité publique à FortisBC. « C’est pourquoi nous avons souligné l’importance de rappeler aux propriétaires de veiller à leur sécurité et de suivre les procédures d’excavation appropriées. Personne ne veut être le voisin qui endommage une installation souterraine de service public, personnellement ou par l’entremise de l’entrepreneur qu’il a embauché. »

FortisBC et ses partenaires ont transféré leurs campagnes en ligne et collaboré avec les médias pour que le public continue de recevoir de l’information sur la sécurité. Les messages ont été modifiés en fonction de la pandémie et encouragent les gens à cliquer ou à téléphoner avant de creuser, afin d’éviter toute situation d’urgence qui alourdirait la charge de travail des premiers intervenants, déjà débordés.

Selon Mme Petrusevich, l’initiative semble fonctionner. L’année dernière, un plus grand nombre de Britanno-Colombiens ont composé le BC 1 Call et le nombre d’incidents impliquant des canalisations de FortisBC a diminué de neuf pour cent.

À mesure que la pandémie se poursuit, les entreprises continuent de trouver des façons créatives de rejoindre le public. Généralement, FortisBC envoie des équipes qui montent un kiosque et distribuent des feuillets d’information dans les jardineries, afin de renseigner les gens au sujet des pratiques d’excavation sécuritaires pendant qu’ils font leurs achats pour la saison. Maintenant, elle installe plutôt des affiches à des endroits stratégiques dans les magasins, par exemple aux endroits où on vend des pelles, pour rappeler aux gens de cliquer ou téléphoner avant de creuser, ou de téléphoner à leur centre d’appel unique provincial.

Bien que Mme Petrusevich affirme que rien ne remplace les conversations en personne, certains de ces changements ont créé de nouvelles occasions et pourraient bien être conservés.

« L’utilisation d’un élément en ligne s’accompagne d’aspects positifs, car il y a plus de flexibilité et nous pouvons toucher des communautés plus éloignées, précise Mme Petrusevich. Nous organiserons des séances en ligne, même après la pandémie. Je crois que nous opterons pour une formule hybride. »

Peu importe la façon de transmettre le message, ce qui importe, c’est que les Canadiens cliquent ou téléphonent avant de creuser afin d’éviter d’endommager un pipeline ou une autre installation souterraine de service public. C’est une question de sécurité pour eux, leur famille et leurs voisins, et de protection des infrastructures essentielles.

« On doit téléphoner à son centre d’appel unique provincial ou cliquer avant de creuser avant de faire quoi que ce soit qui perturbe le sol, et l’information est gratuite, conclut Mme Petrusevich. Nous voulons veiller à la sécurité de nos clients. »

C’est la priorité absolue des entreprises de pipelines de transport au Canada, qui collaborent afin de trouver de nouvelles façons de continuer à s’améliorer et à de protéger la population pendant la pandémie et par la suite.

Pour plus d’information sur les excavations sécuritaires, rendez-vous au fortisbc.com/digsafe.

Nous tenons à remercier Michelle Petrusevich, directrice de la sécurité publique à FortisBC, pour sa contribution à cet article.