L’utilisation des drones par les sociétés pipelinières : une méthode de levé qui assure également la sécurité

Lors d’un précédent billet, nous avons appris comment les avions peuvent servir à patrouiller le long des emprises pipelinières et aider à empêcher les fuites de pipeline. Cette semaine, nous allons nous pencher sur un genre de surveillance aérienne différent qui s’effectue à l’aide de véhicules sans pilote : les drones.

Lors d’un précédent billet, nous avons appris comment les avions peuvent servir à patrouiller le long des emprises pipelinières et aider à empêcher les fuites de pipeline. Cette semaine, nous allons nous pencher sur un genre de surveillance aérienne différent qui s’effectue à l’aide de véhicules sans pilote : les drones.

Les drones sont de plus en plus utilisés par les sociétés pipelinières dans le cadre de toutes leurs activités, depuis les levés et les projets de cartographie effectués durant le processus de planification du tracé jusqu’aux opérations de surveillance de l’emprise menées une fois le pipeline en service.

Afin d’en savoir plus, nous avons discuté avec Rachel Kohlman, chef de projet chez Meridian Surveys, une entreprise spécialisée dans l’arpentage et la cartographie numérique. Depuis 2014, Meridian a recours aux véhicules aériens sans pilote (UAV) ou « drones », afin d’offrir divers services de cartographie, de levés et de modélisation. Rachel nous a expliqué que son entreprise se sert le plus souvent de drones pour aider les sociétés pipelinières à déterminer le tracé de leurs canalisations, à effectuer des levés techniques détaillés, des levés de construction et des levés « tel que construit » (qui montrent l’état actuel du projet à n’importe quel moment).

« Chacun de ces levés permet typiquement de recueillir des renseignements tels que des données topographiques, les services publics présents dans le secteur, l’emplacement des limites de propriété, l’aire réservée au terrain de construction et la taille des canalisations récemment posées, ainsi que de faire le suivi du matériel utilisé au cours des travaux », a indiqué Rachel.

Drones are still a relatively new technology, which pipeline companies are increasingly adopting in their daily operations.

Photo gracieusement fournie par Meridian Surveys.

Création d’une carte en trois dimensions

Les levés par drone font appel à la photogrammétrie, une technique qui consiste à prendre deux photos en les chevauchant de 60 à 65 pour cent pour mesurer la distance entre des objets. « Les dernières innovations dans les domaines des UAV et de l’informatique nous permettent d’utiliser la photogrammétrie très facilement », a expliqué Rachel. « Nous pouvons nous rendre sur place, survoler un site et traiter les données récoltées immédiatement à notre retour au bureau. Dès le lendemain, nous sommes en mesure de fournir une représentation en trois dimensions (ou « nuage de points ») du terrain à la surface. »

Bien qu’on équipe les drones de caméras pour créer ces nuages de points, d’autres capteurs, tels que des capteurs thermiques ou optiques, conviennent à d’autres applications. Ils peuvent ainsi servir à évaluer l’état de santé de la végétation le long des emprises ou à rechercher des points chauds potentiellement causés par des fuites de pipeline.

L’utilisation des drones pour protéger les gens et l’environnement

« Grâce à la vidéo et aux photos aériennes, les drones sont capables d’aider à reconnaître le secteur et à définir le tracé », a précisé Rachel. « Ils nous permettent d’obtenir une vue complète de l’endroit sans avoir à envoyer des équipes sur le terrain, à pied. En plus de s’avérer pratiques et de permettre des gains de temps considérables, ils constituent un avantage en matière de sécurité, par exemple lorsque les conditions au sol sont précaires, autour des franchissements de cours d’eau ou quand la faune est très présente. »

Une fois les travaux de construction terminés, les drones peuvent servir à repérer les premiers signes d’éventuels problèmes, tels que des points chauds ou des altérations au niveau de la végétation.

Les drones demeurent une technologie relativement nouvelle que les sociétés pipelinières adoptent de plus en plus dans le cadre de leurs activités quotidiennes. Pour découvrir d’autres innovations, vous pouvez lire La mise au point de la technologie pipelinière : défi et solution et Six technologies de pipelines que vous devez connaître.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 117 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2014, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,4 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.