L’industrie des pipelines est bien préparée à faire face à la pandémie de la COVID-19

Les sociétés pipelinières du Canada disposent de plans pour parer à toute une gamme d’évènements néfastes qui dépassent le cadre des incidents de pipeline. Elles s’entraînent à exécuter ces plans plusieurs fois par an, et c’est pourquoi l’industrie est tout à fait prête à faire face à la pandémie mondiale de la COVID-19.

Le billet de cette semaine est une série de questions-réponses avec un membre de la communauté de pratique de CEPA axée sur la gestion des situations d’urgence, que nous avons interrogé au sujet des préparatifs de l’industrie pipelinière en prévision à la pandémie de la COVID-19.

  • L’industrie pipelinière est-elle préparée à réagir à la pandémie de la COVID-19 actuelle?
    • Les sociétés de pipelines disposent de plans de continuité des opérations et d’intervention d’urgence qui leur permettent de poursuivre leurs activités les plus essentielles malgré d’éventuelles perturbations, qui vont d’intempéries à des catastrophes naturelles en passant par des évacuations massives… voire une pandémie mondiale telle que celle qui nous préoccupe actuellement.

Les sociétés membres de CEPA et leurs fournisseurs comprennent que leur rôle consiste à fournir un service et des produits indispensables aux clients de tout le pays. Elles s’emploient activement à susciter et à conserver la confiance du public au moyen d’une approche rigoureuse.

  • Quels sont les effets d’une pandémie et dans quelle mesure l’industrie pipelinière est-elle prête à faire face à la crise actuelle liée à la COVID-19?
    • En plus d’affecter les marchés boursiers, une pandémie peut menacer la continuité des activités. Les entreprises doivent donc avoir un plan de secours pour veiller à pouvoir continuer d’approvisionner leurs clients en énergie. L’impact le plus conséquent se fait sentir au niveau des ressources humaines : les employés ne peuvent pas se rendre au travail, ce qui provoque des pénuries de main-d’œuvre.

Les entreprises déterminent les fonctions essentielles et mettent en place des processus afin qu’elles se poursuivent. Elles définissent aussi les activités qui peuvent cesser sans nuire à celles qui sont fondamentales et réaffecter les ressources qui leur étaient initialement destinées.

Les plans consisteraient à avoir recours à des installations et des équipes secondaires ou à demander aux employés qui ont suivi une formation polyvalente d’intervenir, au besoin. La diversité géographique constitue également un avantage, car elle permet aux entreprises de faire venir du personnel depuis des secteurs moins touchés.

  • Comment les sociétés de pipelines s’assurent-elles que tout le monde suive le plan?
    • Elles mobilisent régulièrement les employés et les entrepreneurs dans le cadre de ces plans. Elles s’exercent à parer à divers scénarios plusieurs fois par an en organisant des procédures d’urgence, des simulations sur table et des exercices à grand déploiement. Il faut que tout le monde connaisse bien les outils et les processus et s’entraîne à les mettre en œuvre. Les entreprises tirent également des leçons des évènements quotidiens afin de développer leurs connaissances et d’accroître leur capacité à s’adapter.
  • Comment les sociétés de pipelines collaborent-elles dans ce genre de situation?
    • Les sociétés membres de CEPA ont mis en place une Entente d’aide mutuelle en cas d’urgence (ou « EAMU »). Si une entreprise a besoin de ressources supplémentaires, elle peut demander l’assistance d’autres membres de CEPA.

Les sociétés se font concurrence sur plusieurs points. Cependant, en cas de situation défavorable, qu’il s’agisse d’un incident impliquant un pipeline ou un autre type de perturbation, les membres de CEPA unissent leurs forces pour résoudre des problèmes courants et assurer la sécurité des employés et du public.

  • Comment l’industrie pipelinière prévoit-elle de pallier les pénuries d’articles qui permettent le bon déroulement de ses activités?
    • Il est tout à fait possible que la COVID-19 influe sur l’approvisionnement d’articles essentiels à l’industrie pipelinière. Les sociétés de pipelines planifient en fonction de tels cas de figure, mais elles ne peuvent pas le faire indépendamment les unes des autres. Les entreprises qui composent la chaîne d’approvisionnement de l’industrie doivent également disposer d’un plan de continuité des activités. Et on les voit souvent collaborer pour déterminer les aspects du plan qui pourraient s’avérer défectueux. Une telle mesure aide les fournisseurs et les sociétés de pipelines à déterminer dans quels secteurs ils ont besoin de plans de secours en vue de s’approvisionner en articles essentiels.

Les gens ont besoin de gaz naturel et de pétrole pour chauffer leur foyer lors de grands froids. De nombreuses entreprises dépendent du pétrole et du gaz naturel pour faire fonctionner des aspects cruciaux de leurs activités. Tous s’attendent à ce que l’industrie pipelinière leur fasse parvenir les produits énergétiques dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin. Et les membres de CEPA font tout leur possible pour s’assurer de répondre à cette attente.