L’importance des critiques de pipelines

Les pipelinières savent qu’elles ont du pain sur la planche si elles veulent gagner la confiance des Canadiens. C’est pour cette raison que l’industrie écoute attentivement les critiques.

Cette année, CEPA a nommé un Comité consultatif externe (EAP) composé de critiques des pipelines et de parties prenantes qui se rencontreront régulièrement pour échanger des points de vue et des préoccupations avec CEPA.

« Je crois que ce n’est que lorsque les citoyens, l’industrie et les organismes de réglementation sont prêts à aborder les conflits qui nous séparent à l’heure actuelle, à discuter de ces conflits et à les régler de manière constructive que nous pourrons vraiment faire confiance à la sécurité des pipelines, » dit M. Carl Weimer, membre du Comité EAP et directeur administratif de Pipeline Safety Trust, groupe de défense américain formé après que trois personnes aient été tuées dans une explosion de pipeline à Bellingham, dans l’État de Washington en 1999.

En quoi consiste le Comité consultatif externe de CEPA?

Le EAP est composé de huit membres provenant de diverses parties prenantes incluant les Autochtones, le monde universitaire, les médias et les propriétaires fonciers. Ces parties prenantes, qui travaillent à l’extérieur de l’industrie, aideront à déterminer les priorités de Priorité intégrité de CEPA, programme permettant aux pipelinières de travailler ensemble pour continuellement améliorer, à la fois la performance collective et la performance individuelle. Le Comité EAP aura également directement accès aux membres du conseil d’administration de CEPA.

« Le Comité EAP donnera aux dirigeants de l’industrie des perspectives directes venant d’une vaste gamme de parties prenantes qui sont essentielles pour l’avenir de cette industrie », a expliqué M. Jim Donihee, chef de l’exploitation de CEPA. «  Le fait que des critiques crédibles et respectés se réunissent avec des membres de notre conseil d’administration illustre l’importance des points d’intersection sur lesquels nous devons travailler pour gagner la confiance de l’industrie pipelinière à travers le Canada. »

Le Comité vise avant tout la collaboration, le dialogue et de meilleures relations entre les exploitants de pipeline et le public.

Le pouvoir des points de vue

Carl Weimer, directeur administratif de Pipeline Safety Trust et membre du Comité consultatif externe (EAP) de CEPA.

Carl Weimer, directeur administratif de Pipeline Safety Trust et membre du Comité consultatif externe (EAP) de CEPA.

Chacun des huit membres apporte une dimension différente aux importantes questions sur les pipelines. Ensemble, ces voix indépendantes aideront CEPA et ses membres à améliorer des aspects comme la sécurité, l’environnement et les pratiques socio-économiques.

« Je voulais m’assurer que les citoyens concernés étaient bien représentés au Comité et que les leçons tirées aux États-Unis seraient partagées avec les autres membres du Comité et CEPA », a dit M. Weimer au sujet de sa principale motivation à participer au Comité EAP de CEPA.

Weimer se préoccupe de la transparence et de la sécurité des pipelines, et il croit que travailler avec l’industrie est le moyen le plus direct d’apporter des changements significatifs.

« Le Pipeline Safety Trust jouit d’un certain succès aux États-Unis et a réussi à obtenir une grande transparence de l’information sur les pipelines; il semble que ce soit là un aspect où le Canada a du rattrapage à faire. S’il y a une chose que ma participation au Comité puisse accomplir, j’espère que ce soit une plus grande transparence de l’information au Canada.

Écoute attentive

Comme vous pouvez le voir, CEPA n’a pas recruté des partisans de l’industrie pour ce comité. La raison en est que pour identifier les vraies questions qui préoccupent les Canadiens, CEPA doit entendre plusieurs points de vue.

«  En travaillant avec les membres du Comité EAP, nous espérons mieux comprendre comment atteindre ce que tous les Canadiens attendent de l’industrie », a dit M. Donihee.

Écoutez ce que disent les critiques

Au cours des prochaines semaines, le blogue de CEPA inclura des interviews des membres du Comité EAP. Nous voulons faire preuve de transparence en vous disant ce que les critiques disent au sujet de l’industrie.

Pour lire le texte intégral de l’interview de M. Carl Weimer, directeur administratif de Pipeline Safety Trust, cliquez ici.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2013, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.