L’expansion urbaine et les pipelines – un coup d’œil sur l’expansion sécuritaire (1re partie)

Saviez-vous que certains foyers au Canada reçoivent du gaz naturel grâce à un pipeline depuis le début des années 1900 ? À l’époque, quand le gaz naturel servait principalement à alimenter les lampes à gaz, les gens se seraient émerveillés à l’idée que la « lumière » soit directement livrée chez eux, alors que de nos jours il est facile de tenir pour acquis le complexe réseau souterrain qui achemine notre gaz naturel, notre électricité, notre eau, etc.

Bien entendu, alors que les villes canadiennes se développent, cette infrastructure souterraine devient de plus en plus sophistiquée – amener les services publics jusqu’aux nouveaux quartiers et entretenir ces services dans les quartiers moins récents demande un grand effort de planification et de coordination.

L’un des problèmes posés par cette croissance urbaine rapide est que ces services publics, qui sont souterrains depuis parfois des dizaines d’années, fournissent des services indispensables à beaucoup plus de gens que ce pour quoi ils ont été conçus.

Le gaz naturel ne fait pas exception, et nous nous pencherons cette semaine sur ce qui est entrepris pour assurer l’expansion sécuritaire des réseaux de pipelines de transport dans les deux villes les plus importantes de l’Alberta afin de répondre aux besoins d’une population grandissante.

Tout commence avec les corridors de services publics et de transport

Alors que les fournisseurs de gaz naturel et autres services publics font face à des défis tels qu’une infrastructure vieillissante, l’expansion urbaine et une demande croissante, le gouvernement de l’Alberta a mis en œuvre une solution à ce problème, sous la forme de corridors de transport et de services publics (ou TUC pour Transportation/Utility corridors). Ces zones ont été établies dans les années 1970 comme des zones d’aménagement limité (ou RDA pour Restricted Development Areas) à Calgary et à Edmonton, dans le cadre d’un programme à long terme visant les transports et les services publics. Formant une bande autour des villes, ils sont conçus pour fournir un corridor sécuritaire pouvant héberger une route périphérique, d’importantes lignes à haute tension, des pipelines, des conduites d’eau et d’égout régionales et des lignes de télécommunication. Parce que toute activité susceptible d’affecter le sol dans ces corridors demande une autorisation écrite, les services publics situés sur le corridor seront protégés contre les dommages causés par des tiers. Ces corridors permettent aussi un accès facile pour les travaux de maintenance.

Le remplacement des pipelines urbains et les TUC

Les corridors offrent un lieu sûr pour les pipelines de transport à haute pression, qui acheminent le gaz naturel depuis les usines de traitement jusqu’aux pipelines de distribution à moins haute pression qui livrent le gaz aux foyers et aux entreprises.

Le programme de remplacement de pipelines urbains d’ATCO (le programme UPR), approuvé en 2014 par l’Alberta Utilities Commission, est une initiative visant à remplacer et à déplacer les anciens pipelines de gaz naturel à haute pression à Calgary et à Edmonton afin qu’ils soient dans les TUC. Plusieurs projets de pipelines seront mis en œuvre à Calgary et à Edmonton au cours des prochaines années dans le cadre du programme UPR, permettant ainsi d’améliorer la sécurité du public, de moderniser le réseau de distribution du gaz naturel ainsi que sa capacité, afin de répondre à la demande croissante de gaz naturel.

Restez à l’affût pour découvrir la deuxième partie de cette série. La semaine prochaine, nous parlerons avec Scott Salmon, chef de projet chez ATCO Pipelines, pour en savoir plus sur le raccordement Calgary nord-est (Northeast Calgary Connector), l’un des trois projets UPR actuellement en cours à Calgary. Nous nous pencherons sur les questions de sécurité et d’environnement qui doivent être prises en compte pour un projet de cette envergure, et nous en apprendrons davantage sur les éléments spécifiques à prendre en considération lorsqu’on désire remplacer des pipelines dans un environnement urbain.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 117 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2014, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,4 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.