L’évolution des technologies de contrôle des pipelines

Une pensée innovatrice et progressiste a aidé à faire du Canada l’un des meilleurs endroits où vivre. Nous avons construit des ponts et des autoroutes pour nous rapprocher sur le plan géographique, et nous continuons à trouver des façons de nous rapprocher sur le plan social en tirant parti de la force que nous confère notre diversité.

Le Canada a progressé, tout comme la sûreté des pipelines. Afin de s’adapter aux nouvelles exigences et aux technologies émergentes, de nombreuses innovations ont été utilisées au cours des soixante dernières années afin d’améliorer la façon dont on achemine l’énergie à travers le pays. Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur les technologies qui contribuent à ce que les pipelines soient sécuritaires avant de les mettre en service. Voici à quoi ressemble l’évolution des techniques de contrôle non destructives des soudures de pipelines.

L’évolution des techniques de contrôle des soudures pour les pipelines canadiens

Depuis les années 1950, qui marquent le début de la croissance du réseau pipelinier canadien, l’industrie des pipelines s’est servie de diverses technologies afin de contrôler les soudures qui maintiennent les pipelines ensemble.

Le Canada a changé et progressé, tout comme ces technologies. Voici comment les technologies de contrôle des pipelines se sont perfectionnées au fil du temps pour détecter les problèmes des canalisations avec toujours plus d’efficacité.

 

 

  Ce qui se passait dans le sol… Ce qui se passait à la surface Grands évènements canadiens
Années 50 et 60  Radiographie

On utilise couramment la technologie des rayons X et gamma pour inspecter la qualité des soudures qui maintiennent les conduites ensemble.

Première chaine de télévision canadienne

CBFT Montréal entre en onde en 1952.

1965 : Le drapeau canadien, l’Unifolié, est hissé pour la première fois.
Années 70  Contrôle par ultrasons

En 1971, un ingénieur du nom de Tony Richardson a créé au Canada un système d’inspection par ultrasons qui fonctionnait avec un système de soudage automatisé assez nouveau. La technologie de CU a finalement permis aux exploitants de détecter de petits défauts sans avoir recours au rayonnement.

Codes-barres

Les codes-barres appliqués sur les produits font leur entrée en magasin.

 
Années 80 et 90  Contrôle par ultrasons automatisé

Grâce aux progrès dans les technologies informatiques, la technologie de CUA s’améliore et finit par être utilisée communément. Le CUA permet d’inspecter les soudures de façon plus rapide, plus fiable et plus précise.

Le PC

Le magazine Time décerne à l’ordinateur personnel le titre de « machine de l’année » en 1982 — c’est aussi la première fois que le titre de « personne de l’année » n’est pas attribué à un être humain.

1980 : « Ô Canada » devient officiellement notre hymne national.
Années 90 et 2000  Contrôle par ultrasons multiéléments

Le CUME permet aux exploitants de localiser, de mesurer et d’évaluer les défauts de soudure en 3D.  Cette technologie se fait aussi de plus en plus portative afin d’être facilement utilisable par les sociétés.

Internet

Au début des années 90, le Web devient accessible au grand public.

iPhone

Le premier iPhone sort en 2007.

1999 : Le Nunavut devient un territoire.

* Les dates renvoient au moment où ces technologies pipelinières ont commencé à être couramment utilisées au Canada.

Comment ça marche?

Les images obtenues grâce aux rayons X et gamma montrent si la soudure comporte des fissures.

Le contrôle par ultrasons permet clairement de voir le son passer à travers la soudure et revenir.

Le lien avec le monde médical : vous avez probablement remarqué qu’on retrouve la radiologie et les ultrasons dans les soins de santé. Par exemple, on recourt au CUME afin d’examiner le cœur de manière non invasive.

Les racleurs intelligents parcourent les pipelines et utilisent aussi cette technologie par ultrasons pour mesurer l’épaisseur des conduites et déterminer la perte de métal.

Apprenez-en davantage sur certaines technologies de pointe auxquelles on recourt dès à présent pour assurer la sûreté des pipelines canadiens.

Sources :

http://www.ndt.net/article/map/ca_map/ca.htm

http://www.ndt.net/article/ndt-canada2013/content/papers/63_Ferguson_Rev1.pdf


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2013, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.