Les rapports gouvernementaux poursuivent le dialogue sur la sécurité des pipelines

Nous savons que la sécurité des pipelines est d’une grande importance pour les Canadiens, car ils demandent au gouvernement d’adopter une approche proactive en matière de réglementation et d’examen. À titre d’exemple, le Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles et le gouvernement de l’Alberta ont chacun publié la semaine dernière un rapport sur la sécurité des pipelines.

Nous encourageons ces discussions parce que la sécurité des pipelines est toute aussi importante pour nous, et nos sociétés membres ont un engagement envers l’amélioration continue. En 2012, elles ont d’ailleurs dépensé collectivement 1,1 milliard de dollars en programmes de maintenance et de surveillance (réglementés aux niveaux fédéral et provinciaux).

Étudions ces rapports de plus près. Vous les trouverez ici :

Commençons par le rapport du Comité sénatorial, qui formulait des recommandations pour la distribution de gaz naturel et déclarait notamment : « Que le gouvernement fédéral facilite les efforts pour établir un point d’accès national à l’information sur la localisation des infrastructures enfouies et promouvoir les centres d’appel unique et les initiatives ‘appeler avant de creuser’. »

Vous pourrez lire ici la réponse de la CEPA au rapport, mais les industries de distribution de gaz naturel et de pipelines de transport ont été satisfaites de constater que le comité encourage la prise de conscience de la prévention des dommages, car la localisation des services publics enfouis avant toute excavation protège l’environnement, nos collectivités et le personnel de forage.

« La prévention des dommages aux installations souterraines telles que les pipelines est d’une importance cruciale pour les Canadiens, » a déclaré Brenda Kenny, présidente et chef de la direction de la CEPA. « L’accent mis par le Comité sénatorial sur la sécurité est encourageant pour nos sociétés membres, car c’est quelque chose qu’elles prennent très au sérieux. Nous nous ferons un plaisir de collaborer avec toutes les parties prenantes pour renforcer encore davantage la culture de sécurité de notre industrie. »

Passons maintenant au second rapport. La semaine dernière, le gouvernement de l’Alberta a publié les résultats d’un examen indépendant effectué par la société Group 10 Engineering sur la réglementation des pipelines en Alberta. Cet organisme a formulé 17 recommandations ciblant l’amélioration dans divers domaines tels que la gestion de l’intégrité des pipelines, la sécurité des pipelines qui traversent des cours d’eau et l’intervention en cas d’incident pipelinier. Vous pourrez lire plus de détails sur les recommandations ici. La plupart de ces recommandations relèvent de la responsabilité du régulateur de l’énergie en Alberta, mais pour la CEPA, le rapport souligne l’importance que les régulateurs et l’industrie accordent en tout temps à l’amélioration continue de la sécurité des pipelines.

Par ailleurs, la CEPA a créé un programme nommé CEPA Integrity First®, qui donne suite à un grand nombre des recommandations. Cette initiative a pour but de définir un ensemble d’exigences communes à l’intention de nos sociétés membres grâce au développement conjoint de pratiques communes et d’offrir une transparence accrue au grand public par le biais d’un système de suivi et de présentation de rapports de la performance à l’échelle de l’industrie.

En résumé, l’industrie pipelinière assure le transport d’énergie de façon responsable et fiable et prend la sécurité très au sérieux. C’est pourquoi nous poursuivons continuellement le dialogue sur la sécurité des pipelines et nous invitons les Canadiens à participer à cette conversation.