Les pipelines vous apportent bien plus que de l’énergie

Réfléchissez aux quelques dernières heures de votre vie. Avez-vous pris un café ou un thé afin de démarrer la journée? Préparé le déjeuner? Peint un « chef-d’œuvre » avec de la peinture acrylique ou à l’huile? Lu des messages sur votre téléphone intelligent, votre tablette ou votre ordinateur? Appelé un ami, un proche ou un collègue? Fait des photos de vos enfants ou de vos petits-enfants? Pris votre vélo pour vous rendre au travail?

Si vous avez fait l’une de ces choses, vous vous êtes servi d’un produit dérivé du pétrole et du gaz naturel, vraisemblablement acheminés par pipeline de transport.

Le présent billet constitue le dernier volet de la série basée sur la campagne de publicité 2019 de l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA), qui a pour but de faire évoluer le discours des Canadiens quant au rôle des pipelines de transport dans l’avenir énergétique du Canada.

 

Nos vies ont besoin d’énergie

Le bouquet énergétique du Canada ne cesse de changer. Les sources d’énergie renouvelables telles que les énergies éolienne et solaire et l’hydroélectricité continuent de prendre de l’ampleur et comptent désormais pour près de 18 pour cent de l’énergie consommée par les Canadiens. Si l’on se fie aux précédentes transitions en matière d’approvisionnement en combustibles, ce sont là des progrès intéressants. Toutefois, nous avons encore besoin de pétrole et de gaz naturel.

Notre société consomme de grandes quantités d’énergie, et son appétit s’intensifiera au rythme de la croissance de l’économie et de la population. Il en va de même pour le reste du monde. Dans son rapport World Energy Outlook 2018 (perspectives énergétiques mondiales), l’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit que la demande énergétique mondiale augmentera de 25 % d’ici 2040. En tant que 4e plus important producteur de pétrole brut et de gaz naturel, le Canada est en bonne posture pour répondre aux besoins mondiaux en matière d’énergie produite de manière responsable. À l’heure actuelle, le pétrole et le gaz naturel subviennent à environ 65 pour cent des besoins en énergie des Canadiens. De surcroît, la Régie de l’énergie du Canada prévoit que la demande d’énergie au Canada continuera de s’intensifier et que le pétrole et le gaz naturel continueront principalement d’y répondre en 2040.

Le pétrole et le gaz naturel sont intimement liés à tous les aspects de nos vies.

En plus d’alimenter les avions, les trains, les voitures, les camions, les tracteurs et les bateaux et de vous permettre de vous chauffer, de cuisiner et d’utiliser de l’électricité, les produits dérivés du pétrole servent à fabriquer plus de 6 000 choses, comme l’asphalte de nos routes et de nos toits, le carbone des pneus de vélo, et même le shampoing, les ordinateurs, les vitamines et les brosses à dents.

Au Canada, l’industrie pétrolière et gazière alimente également les programmes sociaux qui nous sont chers, comme l’éducation publique et les soins de santé. Elle verse d’importantes sommes au gouvernement fédéral et aux provinces (plus de 200 milliards de dollars depuis 2008), ce qui serait irréalisable sans un réseau de pipelines de transport sûr.

Au fur et à mesure qu’évoluera notre bouquet énergétique, les Canadiens pourront continuer de compter sur les membres de CEPA pour disposer de l’un des meilleurs réseaux pipeliniers au monde, afin de leur procurer l’énergie nécessaire pour vivre au Canada.