Le personnel des pipelines : Ken Koscielski, Technicien en protection des pipelines

Les pipelines fonctionnent sous nos pieds vingt-quatre heures par jour, sept jours par semaine, pour acheminer l’énergie que nous utilisons pour chauffer nos maisons, alimenter nos véhicules et fabriquer un grand nombre des articles ménagers d’usage courant. L’industrie pipelinière emploie aussi des milliers de Canadiens. D’ailleurs, selon l’Association canadienne des services pétroliers, près de 500 000 personnes à travers le pays travaillent directement ou indirectement pour l’industrie pétrolière et gazière.

Un grand nombre de ces employés s’occupent des pipelines et sont responsables du fonctionnement sûr et efficace des canalisations. C’est grâce à leurs efforts soutenus et à leur engagement envers la sécurité que les pipelines représentent l’un des moyens les plus sûrs et les plus efficaces de transporter de grandes quantités de pétrole brut et de gaz naturel par voie terrestre.

Dans cette optique, nous avons eu une conversation avec l’un de ces employés des pipelines au sujet des responsabilités de son poste et de la contribution qu’il apporte à la sécurité globale de l’industrie pipelinière.

Nous vous présentons Ken Koscielski, Technicien en protection des pipelines chez Kinder Morgan

Nombre d’années à ce poste :

Cinq ans, avec 25 ans d’expérience de terrain

Lieu :

Il travaille dans la vallée du bas Fraser, en Colombie-Britannique. Plus précisément, son territoire actuel comprend certaines parties de Burnaby et de Coquitlam, ainsi que toute la région de Richmond.

Formation/brevets requis en matière de sécurité :

  • Entrée en espace clos
  • Ken KoscielskiPré-entrée en espace clos
  • Secourisme général et réanimation cardiopulmonaire
  • Perturbation du sol – 2e niveau
  • H2S et autres atmosphères toxiques
  • Formation de base sur la localisation de canalisations – Tech I
  • Transport de marchandises dangereuses
  • Système d’information sur les matériaux dangereux utilisés au travail
  • Programme de conduite mentalement active
  • Pompier industriel, 2e niveau

En quoi consiste mon travail :

Dans le cadre de mes fonctions, je dois veiller à ce que les entrepreneurs indépendants respectent les exigences de Kinder Morgan en ce qui concerne la protection des pipelines.

Normalement, le Centre d’appel unique de C.-B. m’avise d’une perturbation du sol par le biais de notre système de gestion informatique Petris, et je détermine le degré d’implication de Kinder Morgan en fonction de la distance qui existe entre la perturbation du sol (l’excavation) proposée et notre pipeline. Par exemple, si l’excavation se trouve à 7,5 mètres de la canalisation, je dois rester sur les lieux pour surveiller/inspecter toutes les étapes de l’excavation/installation.

La contribution qu’apporte mon travail à la sécurité globale de l’industrie pipelinière :

À titre de technicien en protection des pipelines, je travaille principalement sur le terrain, directement avec les entrepreneurs indépendants pour assurer qu’ils se conforment à toutes les exigences établies par Kinder Morgan pour la protection des pipelines lors de la perturbation du sol. Je suis chargé de l’inspection de la conformité sur place et je dois m’assurer que les parties responsables se conforment aux exigences pour prévenir tout contact avec le pipeline.

La formation que j’ai suivie pour l’intervention en cas d’urgence telle qu’un déversement pipelinier :

J’ai suivi la formation indiquée ci-dessus en matière d’intervention d’urgence et j’ai aussi participé à de nombreux exercices d’entraînement dans le cadre du Système de contrôle des incidents établi par Kinder Morgan, qui comprend entre autres un exercice de simulation de déversement « sur table ».

Au cours des années passées, j’ai aussi participé à de nombreux exercices de déploiement de barrages et de récupération à la suite d’un déversement de pétrole.

Quel serait mon rôle advenant une urgence pipelinière :

En cas d’urgence sur le terrain, si je le juge nécessaire, mon rôle consiste à signaler l’incident au Centre de contrôle en lui fournissant suffisamment de détails pour lui permettre d’évaluer la situation et de déterminer le niveau d’intervention. Une fois que l’intervention d’urgence appropriée a été choisie, j’y apporterais mon aide selon le besoin.

Ce qui pourra vous surprendre au sujet de mon travail :

L’individu moyen serait surpris d’apprendre que mon travail comporte beaucoup de paperasserie. Je dois fournir une documentation très complète avant, pendant et après n’importe quelle activité impliquant notre pipeline ou son emprise.

Ken compte parmi les nombreux employés dévoués qui travaillent pour l’industrie pipelinière et qui veillent à la sûreté de fonctionnement des pipelines. La semaine prochaine, nous vous présenterons un autre employé : Dale McClary, Technicien en maintien des pipelines chez Kinder Morgan.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) représente les sociétés de pipelines de transport qui exploitent 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2012, les sociétés membres de la CEPA ont transporté environ 5,1 billions de pieds cubes de gaz naturel et 1,2 milliard de barils de pétrole brut et de produits pétroliers raffinés. Les sociétés membres de la CEPA transportent 97 pour cent de la production quotidienne de gaz naturel et de pétrole brut des régions productrices vers les marchés d’Amérique du Nord.