Le personnel des pipelines : Kelly Matthews, Conseillère supérieure en responsabilité sociale d’entreprise

Au cours des dernières semaines, nous vous avons présenté quelques-uns des employés de l’industrie pipelinière. Leurs fonctions consistent à assurer que le vaste réseau de pipelines de transport du Canada achemine de façon sûre et efficace l’énergie dont dépend notre vie quotidienne.

La durée de vie d’un pipeline comporte un certain nombre de mesures à suivre. Un personnel canadien intervient à chaque étape pour assurer que toutes les mesures appropriées ont été prises. Nous vous présentons :

Kelly Matthews, Conseillère supérieure en responsabilité sociale d’entreprise, TransCanada

Nombre d’années à ce poste :

Je suis à mon poste actuel depuis août 2012. Je suis entrée chez TransCanada, dans le service des Communications d’entreprise, en mai 2001 et je suis passée aux Relations communautaires en 2005.

Lieu :

Siège social à Calgary

Études/Formation :

Lorsque je suis entrée chez TransCanada, je possédais des diplômes de NAIT et de Mount Royal College en administration des affaires et en relations publiques.

Chez TransCanada, j’ai eu l’occasion de suivre des séances de formation portant sur la sensibilisation aux cultures autochtones, la réponse médiatique, la conduite sécuritaire et l’intervention d’urgence.

J’ai aussi été accréditée par l’Association internationale des professionnels de la communication (AIPC) en 2010 et obtenu le titre de communicatrice d’entreprise accréditée.

Plus récemment, j’ai suivi la formation de spécialiste de la durabilité des projets de responsabilisation, axée sur la durabilité et les essentiels de la responsabilité sociale d’entreprise, la participation efficace des intervenants dans la responsabilité sociale d’entreprise, la création de valeur par le biais des rapports de durabilité et l’assurance de la durabilité.

En quoi consiste mon travail :

Chez TransCanada, nous définissons la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) comme étant notre engagement envers une exploitation durable sur les plans économique, social et environnemental tout en tenant compte des intérêts de nos parties prenantes. Mon rôle dans la RSE a été établi l’an dernier et consiste à diriger le développement d’une structure de RSE, de procédés et d’outils de RSE ainsi qu’à assurer l’amélioration continue de nos rapports dans ce domaine.

La RSE est une philosophie d’entreprise semblable à la sécurité, en ce qu’aucun service de la société TransCanada n’en est l’unique dépositaire. Pour être efficace, la RSE exige la collaboration de toute la société et le leadership des dirigeants. Les services avec lesquels je collabore régulièrement comprennent, entre autres, l’Environnement, les Relations avec les investisseurs, la Gestion de la chaîne d’approvisionnement et les Communications.

Où se situe mon travail dans la durée de vie d’un pipeline :

À mesure que TransCanada poursuit son essor, nous interagissons avec diverses parties prenantes dans toute l’Amérique du Nord. L’établissement de relations positives avec nos parties prenantes rehausse notre performance opérationnelle en gérant les attentes, en minimisant les risques, en identifiant les opportunités et en améliorant la prise de décisions. Nous prenons en considération le point de vue des parties prenantes à chaque stade de la durée de vie d’un pipeline : prospection, projet, définition, mise en œuvre et pendant toute la durée de son exploitation.

À tite de conseillère en RSE, je collabore souvent avec les équipes de projets et d’exploitation pour leur donner des conseils sur la façon d’intégrer les principes de la RSE tels que l’inclusion, la transparence et la réactivité dans leurs projets et leurs communications.

La formation que j’ai suivie pour l’intervention en cas d’urgence pipelinière :

Lorsque je travaillais dans les services des Communications d’entreprise et des Relations communautaires, j’ai participé au roulement du personnel d’urgence : je devais être disponible vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept en cas d’urgence. Les employés affectés à ce travail sont formés pour savoir réagir en cas d’urgence au niveau d’un pipeline ou des installations électriques.

Dans mes nouvelles fonctions au service de la RSE, j’interviendrais davantage après la maîtrise de la situation d’urgence pour assurer que TransCanada communique de façon transparente avec ses parties prenantes afin de bâtir la confiance et la crédibilité.

Ce que j’aime le plus dans mon travail :

Du fait que nous vivons tous sur cette planète et que nous utilisons tous de l’énergie, nous devrions tous nous soucier de l’environnement et du développement durable. On m’a parfois demandé comment je peux travailler pour une entreprise axée sur une infrastructure énergétique si je me soucie vraiment de l’environnement. J’ai répondu que j’estime avoir une énorme influence du fait que je travaille au sein de l’entreprise. Je suis bien placée pour constater que TransCanada traite les gens et l’environnement avec respect.

J’aime aussi réunir des employés de divers services de l’entreprise et collaborer avec eux pour atteindre un but commun. Certaines personnes comparent ceci à ‘rassembler un troupeau de chats’, mais en fait je trouve cela gratifiant!

Mon rôle actuel est une plateforme parfaite pour mettre à profit mon éducation et mon expérience dans les domaines des communications et de la participation des parties prenantes. TransCanada est une entreprise axée sur les valeurs et je suis ravie d’être en mesure d’aider à communiquer notre RSE.

Ce qui pourra vous surprendre au sujet de mon travail :

Je conteste le statu quo! Notre approche de la RSE se base sur les valeurs de notre entreprise, soit l’intégrité, la responsabilité, l’innovation et la collaboration. Bien que je sois dans l’entreprise depuis douze ans, je cherche continuellement l’occasion de faire preuve d’innovation en posant des questions et en améliorant notre façon de faire les choses.

Désirez-vous en savoir plus sur les emplois dans l’industrie pipelinière? Lisez les entrevues avec d’autres membres du personnel des pipelines :

  • Ken Koscielski, Technicien en protection des pipelines chez Kinder Morgan
  • Dale McClary, Technicien en maintien des pipelines chez Kinder Morgan

L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) représente les sociétés de pipelines de transport qui exploitent 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2012, les sociétés membres de la CEPA ont transporté environ 5,1 billions de pieds cubes de gaz naturel et 1,2 milliard de barils de pétrole brut et de produits pétroliers raffinés. Les sociétés membres de la CEPA transportent 97 pour cent de la production quotidienne de gaz naturel et de pétrole brut des régions productrices vers les marchés d’Amérique du Nord.