Le monde souterrain du Canada : 4 choses à savoir

Alliance-Gas-Marker-200x300Si vous avez déjà regardé Fraggle Rock, l’idée d’un monde entièrement souterrain ne vous est pas inconnue. Bien que des Fraggles et des Doozers n’aient pas encore été découverts au Canada, un vaste monde souterrain se trouve juste en dessous de nos pieds. Ce monde est constitué de milliers de kilomètres d’infrastructures dont nous nous servons tous les jours.

« La présence d’infrastructures dans le sol est gigantesque. Il y en a pour tout : le pétrole et le gaz, l’électricité, les feux de circulation, les télécommunications (qui sont utilisées pour notre 911 ici), et bien d’autres choses encore, que les gens tiennent pour acquises et qui servent à faire fonctionner le monde où nous vivons », explique Dave Baspaly (Ph. D.), président de la Canadian Common Ground Alliance, un organisme qui vise à empêcher que ces réseaux indispensables ne soient endommagés.

Dernièrement, le Canada a élaboré une norme nationale pour la prévention des dommages et la protection des infrastructures souterraines. C’est donc l’occasion parfaite pour vous décrire à quoi ressemble le monde souterrain du Canada et ce que vous pouvez le faire pour le protéger.

Ce qu’il faut savoir sur le monde souterrain du Canada

1. Il est vaste, indispensable et comprend plus que des pipelines

Pensez à votre routine matinale : vous vous éveillez dans une maison bien chauffée, vous allumez les lumières, vous vous nettoyez le visage, vous regardez les nouvelles… Les réseaux qui rendent possibles toutes ces activités sont probablement enfouis dans le sol.

À eux seuls, nos membres exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines de transport de pétrole et de gaz au Canada, mais il existe bien d’autres types d’infrastructures souterraines, comme pour l’électricité, l’eau et les égouts, les télécommunications, ainsi que d’autres pipelines de pétrole et de gaz. Bien qu’on ne les voie pas, ces réseaux sont sans cesse à l’œuvre pour permettre à notre monde de continuer à fonctionner.

2. Vous en faites partie intégrante

Vous avez besoin de ces infrastructures indispensables pour vos activités de tous les jours, mais vous jouez aussi un rôle important pour ce qui est d’en assurer la sécurité. Si vous creusez le sol — que vous travailliez à la construction des routes ou que vous désiriez simplement planter un arbre dans votre jardin —, vous pourriez heurter une canalisation et interrompre un service, voire vous blesser et nuire au public ou à l’environnement.

Saviez-vous que les dommages dus à des travaux d’excavation menés par des tiers à proximité de pipelines constituent l’une des causes les plus communes de dommages infligés aux pipelines?

3. Le Canada possède une norme nationale en vue de protéger les infrastructures souterraines

La bonne nouvelle, c’est que le Canada a franchi une étape cruciale dans la protection de notre monde souterrain et du public. Le Groupe CSA a récemment publié sa première norme nationale sur la prévention des dommages et la protection des infrastructures souterraines (CSA Z247).

« L’aspect le plus important de cette norme, c’est qu’elle est homogène et exhaustive. Elle couvre toutes les infrastructures souterraines », explique Baspaly, dont l’organisme a cocliquez-avant-de-creuserllaboré avec le Groupe CSA et toute une gamme de secteurs d’activités et de parties prenantes afin de prévoir une procédure commune de prévention des dommages destinée à l’ensemble du pays.

Cette norme procure aux exploitants et au public une série claire et nette de pratiques exemplaires visant à garantir la sécurité des réseaux souterrains du canada.

Et donc, selon cette norme, que faut-il faire avant de perturber le sol? Essentiellement, il faut toujours appeler ou cliquer avant de creuser afin de localiser les infrastructures souterraines.

4. Chacun a la responsabilité de le protéger

Baspaly explique que le fait d’avoir une norme nationale contribue à faire progresser le pays vers une culture de la sécurité en matière de protection des infrastructures souterraines. Il espère voir un changement d’attitude à l’égard des excavations non sécuritaires, comme dans le passé vis-à-vis de la conduite en état d’ivresse, à laquelle on ne voyait autrefois aucun mal, mais qui est désormais considérée comme irresponsable et dangereuse.

« Ce que nous voulons voir en matière d’infrastructures souterraines, c’est que — de l’exploitant à l’organisme de réglementation, en passant par le grand public — tout le monde sache qu’on ne peut tout simplement pas creuser sans appeler (ou cliquer) avant de creuser », déclare-t-il.

infographic

Regardez ce schéma afin de comprendre comment préserver la sécurité des infrastructures souterraines.

Pour en savoir plus sur le rôle que vous jouez dans la protection des infrastructures souterraines, visitez le site Web de la Canadian Common Ground Alliance ou posez-nous vos questions sur Twitter, Facebook ou LinkedIn.

Pour localiser les infrastructures souterraines avant d’entreprendre un projet, cliquez ici.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2013, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.