Le gaz naturel : une myriade de possibilités pour la relance économique du Canada

Le gaz naturel joue un rôle central dans l’économie de l’Alberta et du Canada depuis plus de soixante ans. C’est un produit essentiel dans notre vie quotidienne, et il sera même encore plus important à l’avenir.

C’est pourquoi l’Alberta veut s’assurer que les Canadiens obtiennent le meilleur rendement de l’exploitation de ses ressources de gaz naturel. Le gouvernement albertain a récemment présenté sa vision et sa stratégie sur la manière dont le gaz naturel peut contribuer à la croissance de l’économie, attirer les investissements et générer des emplois, et ce, non seulement en Alberta, mais aussi dans le reste du pays.

À la suite de la publication de cette stratégie, À propos des pipelines s’est entretenu avec Chris Bloomer, président et chef de la direction de l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA), afin de savoir ce qu’il pensait de l’industrie du gaz naturel et de son importance pour les Canadiens, aujourd’hui comme à long terme.

Que doivent savoir nos lecteurs concernant la façon dont le gaz naturel répond à nos besoins actuels et futurs?

Le gaz naturel, c’est bien plus que le méthane qui chauffe nos foyers. Prenez par exemple les liquides de gaz naturel, comme le propane ou le butane, qui sont dérivés du gaz naturel. Ce sont des combustibles essentiels dans les régions éloignées. De plus, les liquides de gaz naturel sont des composantes fondamentales de nombreux types de produits pétrochimiques qui servent à fabriquer les plastiques dont nous nous servons tous les jours. Voici quelques exemples :

  • Presque tout ce que l’on trouve dans un hôpital est fait à base de plastiques et d’autres produits pétrochimiques.
  • Les peintures, les ordinateurs, les téléphones, les véhicules électriques, les éoliennes et les panneaux solaires sont créés avec des plastiques.
  • Les interconnexions qui permettent le fonctionnement des technologies renouvelables et d’autres technologies sont fabriquées à partir de plastiques.
  • Les plastiques hautement résistants et légers réduisent la consommation de carburant des camions.
  • Et on ne peut pas construire d’avions sans plastiques.

La planète n’en est qu’au début de sa transition énergétique et le gaz naturel est une partie importante de notre avenir. Il assure l’électrification au Canada, en remplaçant les combustibles à teneur plus élevée en carbone afin de produire de l’électricité et de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Le gaz naturel liquéfié (GNL), pour sa part, peut contribuer à réduire les émissions mondiales lorsqu’on le substitue à des carburants plus polluants dans le monde.

 

Quelle importance revêt l’industrie du gaz naturel pour les Canadiens?

Une relance économique rapide et durable est cruciale pour le bien-être de tous les Canadiens, et je ne pense pas que l’économie du pays puisse retrouver son potentiel ou tourner au maximum de sa capacité sans l’exploitation de nos ressources de gaz naturel.

L’industrie du gaz naturel peut mener à de grands projets d’infrastructures. Elle peut aussi attirer des capitaux d’investissement, et ce sont ces activités qui créeront des emplois pour les Canadiens. Mais surtout, l’industrie du gaz naturel a la capacité d’agir rapidement.

Par exemple, il existe dans le monde une demande immédiate et croissante pour des sources d’énergie propres, ce qui offre de grandes possibilités à l’industrie du GNL. Le Canada est sur le point de devenir l’un des principaux exportateurs de GNL, ce qui augmentera considérablement la valeur de nos ressources de gaz naturel.

Il y a également des occasions à saisir dans l’industrie des produits pétrochimiques. Cette dernière jouit d’une grande marge de croissance, et elle peut grandir rapidement tout en générant des emplois et en contribuant au produit intérieur brut (PIB).

Par conséquent, si nous construisons rapidement des installations pétrochimiques et que nous continuons à développer nos capacités en matière de GNL, les gains potentiels pourraient avoir une incidence énorme dans tout le pays. De surcroît, le gaz naturel nous permettra ultérieurement de développer l’industrie de l’hydrogène, qui jouera un rôle important dans l’avenir sobre en carbone des Canadiens et, éventuellement, du monde.

 

Que faut-il faire pour permettre à l’industrie du gaz naturel de progresser?

Nous disposons de gaz naturel ici et maintenant, et qu’on l’utilise pour cuisiner ou chauffer, produire du GNL ou fabriquer des produits pétrochimiques, l’industrie a besoin de conduites de transport et de distribution pour l’acheminer vers ses clients.

Je suis heureux de voir que TC Énergie a annoncé l’agrandissement de son réseau de gazoducs actuel. Plus nous ferons croître l’industrie du GNL, plus nous aurons besoin de nouveaux pipelines. Le projet de gazoduc de Coastal GasLink est en cours de construction et deux autres pipelines ont été proposés dans le cadre de futurs projets liés au GNL. Cependant, des obstacles réglementaires demeurent. L’industrie pipelinière doit donc jouir d’un meilleur degré de certitude et de clarté sur le plan réglementaire, afin d’attirer des capitaux d’investissement de sources mondiales pour les projets de gaz naturel et pétrochimiques, de même que ceux liés à l’hydrogène.

Alors que le Canada s’efforce de renforcer et de maintenir sa résilience économique, le gaz naturel albertain, acheminé de façon sûre et responsable par les pipelines de transport, peut ouvrir la voie à la relance économique qui suivra la pandémie. Grâce à une infrastructure pipelinière parmi les plus sophistiquées au monde, les membres de CEPA sont prêts à remplir leur rôle dans l’intérêt à long terme des Canadiens.

À propos des pipelines tient à remercier Chris Bloomer de sa contribution à ce billet.