Le Canada possède-t-il une capacité de raffinage suffisante?

Avant de plonger dans le sujet, répondons d’abord à la question suivante : pourquoi le Canadien moyen s’en soucierait-il? Parce que le raffinage est le procédé qui permet de transformer le pétrole brut en produits que nous utilisons tous les jours. Si vous avez ravitaillé votre voiture ou votre caravane en essence ou en diesel, si vous avez joué à un jeu vidéo, allumé un réchaud de camping, acheté des produits au magasin ou en ligne, vous avez profité de produits pétroliers raffinés.

« Nous raffinons des produits pétroliers au Canada depuis 1871, date de l’ouverture de la première raffinerie en Ontario, près de Sarnia, explique Rob Hoffman, directeur, Relations avec les gouvernements et les partenaires de l’Association canadienne des carburants. Nous possédons aujourd’hui 16 raffineries qui fabriquent un vaste éventail de produits – bien plus que seulement de l’essence et du diesel. »

Étant donné que ces produits occupent une place importante dans notre vie quotidienne et la santé économique de notre pays, certaines personnes se demandent si le Canada compte suffisamment de raffineries.

Voici quelques faits :

  • Le Canada est autosuffisant en produits pétroliers raffinés. En fait, nous en fabriquons assez pour répondre à nos propres besoins, et nous en exportons certains, principalement aux États-Unis.
  • Parmi les produits raffinés, mentionnons le carburant aviation, l’asphalte pour les routes, le propane et le butane, le kérosène et le mazout domestique. Citons aussi les charges d’alimentation pour fabriquer le plastique, qui est ensuite transformé en fournitures médicales, articles de maison et bien plus encore.
  • Chaque jour, les pipelines transportent en toute sécurité la plupart des produits pétroliers raffinés vers les clients au pays.

Le fait de raffiner le pétrole brut au Canada avant de l’expédier sur le marché contribuerait-il à libérer une certaine capacité pipelinière?

Ce n’est pas aussi simple que cela, pour diverses raisons, notamment :

Différents marchés ont besoin de différents carburants. Par exemple, les voitures en Europe sont alimentées principalement au diesel, alors qu’aux É.-U., on utilise relativement peu de diesel pour les automobiles. Il serait difficile de raffiner les quantités et les types exacts de carburant en fonction de divers endroits. C’est pourquoi nous approvisionnons les raffineurs en pétrole brut, car ils peuvent ainsi fabriquer les produits dont chaque marché a besoin.

Nous devons donner à nos clients ce qu’ils veulent. La plupart des clients du Canada veulent notre produit brut. Les É.-U., notre principal client, ont leurs propres raffineries et désirent, comme nous, continuer de les exploiter à forte capacité. Si nous ne leur fournissions pas de pétrole brut, quelqu’un d’autre s’en chargerait.

Que dire des émissions de cette industrie?

« L’industrie collabore avec les pouvoirs publics pour améliorer continuellement son rendement environnemental, précise M. Hoffman. Nos codes de pratique stricts ont des effets importants sur la réduction des émissions des raffineries et des véhicules. »

L’industrie du raffinage au Canada nous fournit l’énergie sur laquelle nous comptons pour mener toutes nos activités quotidiennes. Et il y en a plus qu’assez pour répondre à la demande intérieure, tout en respectant les normes environnementales rigoureuses auxquelles s’attendent les Canadiens.