La sécurité, un aspect au cœur de tout ce que font les sociétés pipelinières

Le 28 avril, le Canada a commémoré son Jour de deuil national en souvenir des travailleurs tués, blessés ou devenus malades en raison d’incidents ou de dangers sur leur lieu de travail.

En 2016, le Canada a dû déplorer 905 décès au travail.

Il est choquant de s’apercevoir qu’en dépit des technologies et des activités de sensibilisation et d’information mises en place aujourd’hui, de tels drames surviennent toujours.

Dans l’industrie pipelinière canadienne, la sécurité est au cœur de tout ce que nous faisons. C’est pour cela que chaque réunion commence par un « moment sécurité », qui permet à chacun de réfléchir aux moyens de rester tous hors de danger, à la maison comme au travail.

Et c’est pour cette même raison que les membres de CEPA se sont fixé comme priorité de favoriser une solide culture de sécurité.

Qu’est-ce que la culture de sécurité?

Il s’agit d’un ensemble de convictions, d’attitudes, de normes et de comportements adoptés par tous les membres d’une organisation et visant à influencer les résultats liés à la sécurité. Cela signifie que cette dernière est élevée au rang de principe fondamental d’une organisation et que chaque geste du personnel est effectué dans un souci de sécurité.

Une culture de sécurité émane des plus hauts échelons, où une direction énergique se soucie du personnel, des collectivités et de tout Canadien ou Canadienne en contact avec notre industrie. Les cadres et les gestionnaires des sociétés pipelinières montrent l’exemple : ils apprécient l’expertise et les efforts déployés en matière de sécurité, promeuvent une attitude axée sur le questionnement et le signalement, et entretiennent une culture d’équité.

D’autres aspects d’une solide culture de sécurité au sein d’une organisation :

  • Vigilance : savoir ce qui se passe, comprendre et communiquer les informations de sécurité, signaler les erreurs
  • Autonomisation et responsabilité : participation à des activités relatives à la sécurité, acceptation de ses responsabilités en matière de sécurité et communication à l’échelle de l’organisation, volonté de faire la bonne chose
  • Résilience : être prêt à réagir rapidement et efficacement dans des conditions imprévues ou changeantes

Une culture de la sécurité solide ne naît pas du jour au lendemain. C’est un travail long et systématique qui demande de la constance et de la persévérance.

Depuis des années, les membres de CEPA développent leur culture de sécurité en se focalisant sur la manière de faciliter un excellent rendement en matière de sécurité au sein de leur propre organisation. Ils évaluent régulièrement leurs processus et leurs programmes de sécurité au moyen de vérifications de leur propre rendement, qu’ils effectuent en se demandant sans cesse « Comment pourrait-on mieux faire cela? »

C’est pour cela qu’en 2015, toutes les entreprises membres se sont unies pour collaborer sur la culture de sécurité en s’engageant à mettre au point un document d’orientation et en facilitant le partage des connaissances acquises à la suite d’incidents. Ce travail a abouti à un recul de près de 40 % du taux d’accidents corporels parmi le personnel des membres de CEPA et à un chiffre de zéro décès au cours des cinq dernières années.

Les pipelines de transport canadiens représentent la façon la plus sûre et responsable d’acheminer l’énergie qu’utilise quotidiennement la population canadienne. Pour les membres de CEPA, développer une culture de sécurité solide et approfondie n’est que l’une des façons pour faire en sorte que cela continue d’être vrai.