La sauvegarde des terres humides canadiennes : un groupe de conservation qui collabore avec les sociétés pipelinières?

De tous les écosystèmes présents dans le monde, les terres humides comptent parmi ceux qui présentent la grande biodiversité. En fait, ils arrivent en deuxième position mondiale, juste derrière les forêts pluviales. Au Canada, nous sommes les gardiens d’un quart des terres humides de la planète.

Pipeline-aerial-inspection-1024x686

Malheureusement, nous perdons chaque jour 80 acres de ce trésor national du fait du développement. Canards Illimités Canada est déterminé à mettre un terme à cette tendance et pour ce faire, cet organisme choisit souvent de travailler avec le secteur privé, notamment l’industrie pipelinière.

« En matière de collaboration, nous avons toujours privilégié une approche collaborative. Et nous reconnaissons la nécessité de trouver un équilibre avec le développement (des infrastructures) », a expliqué Ross Curtis, directeur de la section Industrie et Relations gouvernementales pour la division britanno-colombienne et boréale de Canards Illimités Canada. « Nous avons constaté qu’en collaborant avec les industries qui font usage des terres, nous pouvons procurer les avantages les plus directs aux terres humides et à la sauvagine. »

Que sont les terres humides et pourquoi s’en préoccuper?

Avant de commencer à parler de la collaboration entre Canards Illimités Canada et les sociétés pipelinières, nous aimerions vous montrer à quel point les terres humides sont importantes. Regardez donc cette vidéo :

Saviez-vous que les terres humides captent et emmagasinent le carbone, contribuant ainsi à réduire l’impact sur l’atmosphère?

La conservation par la collaboration

En travaillant directement avec des organismes de conservation, les sociétés pipelinières arrivent plus facilement à trouver un équilibre entre la protection de l’environnement et le développement économique.

Curtis a expliqué que son organisme examinait souvent les tracés de pipelines des plus grandes entreprises de l’industrie afin que ces dernières « évitent, réduisent au minimum et atténuent leur impact sur les terres humides. »

« Elles reconnaissent qu’un contrat social se mérite en faisant preuve de diligence raisonnable. Nous pensons que les leaders de l’industrie sont en mesure de faire beaucoup de choses pour montrer que la protection de l’environnement est bonne pour les affaires », a déclaré Curtis.

Nous pensons que les leaders de l’industrie sont en mesure de faire beaucoup de choses pour montrer que la protection de l’environnement est bonne pour les affaires.

Que peut-on gagner à travailler ensemble?

En travaillant avec les groupes de conservation, les sociétés pipelinières obtiennent l’accès à une mine de renseignements qui peuvent les aider à mieux protéger l’environnement. Par exemple, Canards Illimités Canada possède des cartes SIG, accessibles à l’industrie, qui classent les terres humides et présentent les outils de conservation à utiliser dans des régions précises.

Et en travaillant avec les sociétés de pipelines, les groupes de conservation remarquent de réelles améliorations dans la manière dont le Canada développe son infrastructure. De plus, lorsque les entreprises constatent l’importance de la protection des terres humides, elles peuvent également décider de financer des projets de conservation conséquents.

« Nous avons bénéficié d’un soutien généreux (de la part des sociétés pipelinières) pour nos projets de restauration des terres humides et pour nos programmes éducatifs », a expliqué Curtis.

Le développement économique et la protection de l’environnement : y a-t-il un équilibre?

Nous vivons dans un monde qui s’efforce de concilier population croissante et qualité de vie avec la protection de l’environnement. Ainsi, plus que jamais, il est nécessaire de collaborer afin de trouver des solutions nous permettant d’obtenir à la fois prospérité et durabilité.

Curtis croit que nous pouvons trouver cet équilibre au moyen d’une utilisation durable des terres. Il aimerait encourager les sociétés pipelinières à travailler avec les organismes de conservation tels que Canards Illimités Canada pour trouver des manières d’élaborer et d’échanger des renseignements, ainsi que pour améliorer les pratiques exemplaires.

Comme il l’explique, la conservation des immenses ressources naturelles du Canada préservera « la durabilité de nos écosystèmes et de notre économie pour les années à venir. »

« Les économies florissantes et les écosystèmes florissants vont de pair », a-t-il affirmé.

Vous voulez en savoir plus sur la façon dont l’industrie pipelinière s’efforce de concilier développement et protection de l’environnement? Lisez les autres histoires de notre série de blogues « Lumière sur les pipelines ».


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 117 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2014, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,4 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.