La priorité de l’industrie pipelinière : zéro fuite

Les pipelines constituent l’un des moyens les plus sûrs, les plus fiables et les plus efficaces pour le transport terrestre du pétrole brut et du gaz naturel. C’est ce qu’ils font tous les jours, acheminant ainsi l’énergie dont nous dépendons pour mener nos vies quotidiennes et contribuant fortement à la vitalité de notre économie.

De quelle quantité de pétrole et de gaz est-il question au juste?

Les membres de CEPA transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains. En 2011, nos membres ont acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel.

Et quelles statistiques prouvent que les pipelines sont sûrs?

Selon nos plus récentes statistiques, 99,99 pour cent des produits liquides ont été acheminés en toute sécurité entre 2002 et 2011.

On continue d’améliorer la sûreté des pipelines grâce à la technologie

Lors du discours qu’il a prononcé le 26 septembre 2012 durant le déjeuner tenu dans le cadre de la Conférence internationale sur les pipelines de cette année, Stephen Wuori, président aux pipelines de liquides et projets d’envergure chez Enbridge inc. a fait mention de quelques statistiques indiquant des améliorations constantes en ce qui concerne la sûreté des pipelines :

  • Au cours des 10 dernières années, la quantité de liquide ayant fui des pipelines canadiens représente l’équivalent de trois cuillères à café qui auraient coulé d’une pompe à essence au cours de 50 pleins de 50 litres chacun.
  • La quantité de liquide déversée pour chaque million de litres transporté par pipeline au Canada entre 2002 et 2011 est de 5,5 litres.

Wuori a déclaré qu’en dépit de ces chiffres impressionnants, l’industrie pipelinière ne se contenterait pas d’un nombre d’incidents qui soit supérieur à zéro — un but que le développement de technologies nouvelles et innovatrices rend possible.

« Nous devons faire preuve d’un dévouement inébranlable en vue d’atteindre le chiffre de zéro fuite et zéro incident. Ce doit être notre objectif. Les compagnies de pipelines nord-américaines sont tenues de se conformer à une norme de “perfection”, et c’est la technologie qui nous aidera à atteindre cet objectif. »

Il a complimenté l’industrie pipelinière pour avoir fortement privilégié la sûreté des pipelines et l’a enjointe de continuer à travailler au développement des technologies de pointe.

« J’aimerais vous féliciter tous, vous qui êtes ici aujourd’hui, pour votre attachement sans faille à la recherche et au développement de technologies plus novatrices et plus perfectionnées, qui permet à cette industrie de continuer à progresser et de transporter du pétrole et du gaz naturel de la façon la plus sûre, efficace et économique qui soit, tout en gardant un but à l’esprit : zéro fuite. »

Mais s’il se produisait une fuite de pipeline? Le rôle des plans d’intervention d’urgence

Les pipelines sont conçus pour être sécuritaires, et les technologies émergentes améliorent des aspects tels que la détection des fuites et de la corrosion; toutefois, les incidents arrivent. Dans ce cas, ce sont les compagnies de pipelines qui sont responsables. C’est pour cette raison que les exploitants de pipelines ont formé leur personnel afin qu’il puisse réagir rapidement. Sachant qu’une situation d’urgence impliquant un pipeline pourrait survenir, les organismes de réglementation exigent des exploitants pipeliniers qu’ils aient mis en place un plan d’intervention d’urgence (PIU).

 Situation d’urgence impliquant un pipeline : un incident imprévu pouvant mettre en danger la santé, la sécurité ou le bien-être du public et de l’environnement.

Plan d’intervention d’urgence : décrit les étapes nécessaires et les décisions requises pour gérer une situation d’urgence. Il présente les étapes précises que l’exploitant doit suivre afin de contrôler l’incident.

Les lois fédérales exigent des exploitants qu’ils révisent et mettent à jour régulièrement leurs plans d’intervention d’urgence, et qu’ils les soumettent aux organismes de réglementation. Afin de s’assurer que le personnel concerné connait bien le contenu du plan d’intervention d’urgence ainsi que les pratiques et procédures en place en cas d’incident, les exploitants de pipelines effectuent régulièrement des exercices d’intervention d’urgence.

Un plan d’intervention d’urgence établit les points suivants :

  • Comment procéder au déploiement du personnel d’urgence
  • Les plans d’évacuation
  • L’emplacement des points d’accès
  • Les procédures et les protocoles de communication
  • Les rôles et les responsabilités des intervenants
  • La chaîne de commandement

En cas d’incident, l’objectif principal des exploitants pipeliniers est d’assurer la santé et la sécurité du public, ainsi que de remédier aux répercussions potentielles sur l’environnement. Les plans d’intervention d’urgence leur permettent d’atteindre ce but parce qu’ils décrivent de façon claire et concise les étapes à suivre pour contrôler immédiatement tout incident ainsi que la façon de procéder au nettoyage. Le fait de posséder de tels protocoles et d’en faire l’objet d’exercices réguliers permet aux exploitants de pipelines d’économiser un temps précieux et de minimiser les répercussions potentielles qu’un incident pourrait entraîner sur l’environnement et le public.

Si vous désirez explorer ce sujet plus en profondeur, vous pouvez consulter notre fiche d’information sur les interventions d’urgence.