La prévention des dommages est une responsabilité commune. Officialisons cela.

Avez-vous déjà eu à remplacer ou à installer une nouvelle clôture? Le projet peut rapidement tourner au cauchemar, surtout lorsqu’il s’agit de décider quel voisin paie quoi.

En fait, la seule chose qui pourrait compliquer davantage le processus serait que l’entrepreneur embauché percute un service public souterrain au moment de creuser les trous pour les poteaux. Vous vous dites peut-être « Impossible, ça n’arriverait jamais chez moi », mais pensez à tous les services publics qui entrent dans votre maison : gaz naturel, électricité, eau, égouts, câble et téléphone.

Chaque fois que vous enfoncez votre pelle dans le sol, vous courez le risque de causer de sérieux dommages à une infrastructure qui joue un rôle important dans la vie de votre famille.

Comment mettre fin à cela?

La prévention des dommages est une responsabilité commune. En tant qu’industrie exploitant des infrastructures souterraines, nous avons la responsabilité de vous fournir des informations sur les endroits où vous pouvez creuser sans danger. Nous enverrons des gens sur votre chantier pour effectuer une localisation, afin de déterminer l’emplacement des infrastructures dans le secteur.

Seulement, nous ne pouvons procéder à cette localisation que si on nous le demande, et c’est là que vous intervenez. En vous rendant sur le site Cliquez avant de creuser, vous pouvez faire une demande de localisation et vous assurer ainsi de connaître l’emplacement des services publics enfouis avant de creuser.

La Canadian Common Ground Alliance (CCGA) espère officialiser cette responsabilité commune, et pour ce faire, soutient le projet de loi S-229. Ce projet, qui s’est rendu en troisième lecture au Sénat canadien, propose que :

  1. Les infrastructures souterraines sous réglementation fédérale ou les infrastructures situées sur les terres domaniales soient enregistrées à un centre de notification.
  2. Les membres du public soient tenus de faire une demande de localisation des infrastructures souterraines avant de commencer à creuser.
  3. Les exploitants d’infrastructures souterraines répondent aux demandes de localisation en repérant et en indiquant leur emplacement; en fournissant des informations précises sur leur emplacement; et en donnant le feu vert aux travaux d’excavation.

 

Une loi provinciale similaire passée en Ontario a permis de réduire de 60 pour cent les incidents causant des dommages, ce qui constitue un solide précédent pour montrer que ce genre de politique fonctionne.

Vous pouvez aider. Pour apporter votre appui à ce projet de loi, rendez-vous à l’adresse http://icandigsafe.ca/fr/ et remplissez le formulaire afin d’envoyer un message à votre député.

Officialisons tout ceci et transformons cette responsabilité commune en loi. Creusez en toute sécurité.