La préparation à une mise hors service des pipelines

Les sociétés pipelinières doivent toujours faire en sorte que leurs activités demeurent sécuritaires à l’égard du public et de l’environnement, même si un pipeline n’est pas utilisé.

C’est pourquoi les exploitants des pipelines de transport du Canada suivent des directives strictes, établies et surveillées par l’Office national de l’énergie (ONE), lorsque les pipelines sont désactivés. Ces directives tiennent compte de la sécurité, des effets sur l’environnement et de la rentabilité de l’opération. Bien évidemment, les propriétaires fonciers sont toujours consultés.

L’une des directives que doivent suivre les exploitants lors de la mise hors service d’un pipeline consiste à récurer ce dernier et à en retirer toute trace de produits pétroliers ou gaziers.

Dans cette courte vidéo, un ingénieur principal d’Enbridge explique le processus de nettoyage lié à la mise hors service d’une canalisation, y compris l’utilisation de racleurs, de brosses et de gels chimiques pour récurer l’intérieur d’un pipeline retiré du service.

(Cliquez sur l’image pour vous diriger sur le site web d’Enbridge afin de visionner la vidéo)

Les membres de l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) cherchent sans arrêt à améliorer leur performance grâce à l’innovation et aux nouvelles technologies. Ils se sont engagés à faire en sorte de mener des activités sûres et respectueuses de l’environnement tout au long du cycle de vie du pipeline.