Inter Pipeline construit un site industriel tourné vers l’avenir

Si vous conduisez une voiture, portez des lunettes, utilisez un téléphone cellulaire ou beaucoup d’autres objets de tous les jours, vous utilisez très probablement des produits à base de polypropylène. Fabriqué à partir de propane, une matière première abondante en Alberta, le polypropylène est le plastique le plus courant du monde.

Dans le billet d’aujourd’hui, nous nous intéressons au complexe intégré de déshydrogénation du propane et de polypropylène d’Inter Pipeline, dont la construction a lieu au nord-est d’Edmonton, en Alberta, dans le comté de Strathcona. Le projet porte le nom de Heartland Petrochemical Complex et, une fois les travaux achevés, en 2021, il sera capable de convertir du propane local et bon marché en polypropylène, un produit recyclable à forte valeur ajoutée, à raison de 525 000 tonnes par an.

Transformer un inconvénient en un avantage

« L’Alberta recèle des quantités abondantes de propane pour alimenter le complexe, a déclaré Steven Noble, conseiller principal en communication pour Inter Pipeline. Le Heartland Complex nous permettra de tirer un bien meilleur profit de notre produit que si nous l’expédiions ailleurs dans son état brut pour être transformé. »

Le projet sera construit près des installations de fractionnement de Redwater, qu’exploite actuellement Inter Pipeline pour séparer (c’est-à-dire fractionner) les gaz tels que le propane, le butane, le propylène, l’éthane-éthylène et d’autres hydrocarbures qu’on extrait du bitume lors du processus de valorisation. Seul, le propane vaut assez peu et se vend en moyenne à moins de 0,30 $ US le gallon. Il atteint cependant une rentabilité maximum en tant que charge d’alimentation pour la production de polypropylène.

Le polypropylène est un plastique de valeur élevée, recyclable et facile à transporter que l’on utilise pour fabriquer un vaste éventail de produits finis, comme des emballages de produits de consommation, des textiles, des composants automobiles, de l’équipement médical et de la monnaie. On indique sa présence dans les produits à l’aide des lettres PP.

Habituellement, on expédie le propane canadien par pipeline aux États-Unis afin qu’il y soit transformé en polypropylène. En raison de la demande mondiale, les prix du polypropylène sont élevés et les fabricants canadiens doivent donc le racheter à prix fort aux transformateurs. Grâce au Heartland Petrochemical Complex, les producteurs canadiens seront en mesure d’optimiser la valeur de leur propane.

 

Les installations intégrées : une première au Canada

Le nouveau complexe intégrera trois installations de traitement, du jamais vu au Canada. Il comprendra :

  • l’établissement de fractionnement oléfinique de Redwater décrit plus haut;
  • une nouvelle installation de déshydrogénation du propane, qui séparera les atomes d’hydrogène des molécules de propane pour former du propylène;
  • une installation de polypropylène qui fera appel à un procédé spécial pour lier les molécules du propylène et créer du polypropylène, un plastique recyclable que l’on compresse sous forme de pastilles pour en faciliter le transport.

Inter Pipeline estime qu’une fois achevée, la nouvelle installation sera en mesure de remplir quotidiennement 16 wagons-citernes de ce plastique très lucratif. Le projet favorisera la création d’environ 13 000 emplois directs et indirects dont pourront profiter les Canadiens durant les quatre années de construction. L’entreprise s’attend également à ce que le complexe en exploitation génère approximativement 200 emplois de qualité. D’ailleurs, elle recherche d’ores et déjà des travailleurs qualifiés pour occuper des postes dans des domaines tels que l’administration, l’instrumentation, le génie énergétique et électrique, la mécanique et le fonctionnement des salles de commande.

Comme la plupart des grands projets industriels, le Heartland Petrochemical Complex n’est pas exempt de défis. Cependant, Inter Pipelines dispose de procédés bien définis pour les gérer, ce qui est apparu clairement en janvier 2019 lorsque l’entreprise a assuré le transport complexe de quatre énormes pièces d’équipement (certaines d’une longueur équivalente à un terrain de football) sur les autoroutes albertaines. La mobilisation des intervenants et des municipalités, soigneusement préparée et combinée à une bonne planification stratégique, a garanti le bon déroulement des opérations en limitant, voire en éliminant toute complication.

La sécurité des ouvriers et la direction des travaux dans le cadre de ce projet d’envergure, réalisé sur une superficie réduite, constituent d’autres défis que l’entreprise gère avec efficacité. Il s’avère en effet que cette dernière s’apprête à franchir le cap du million d’heures travaillées sans blessure avec interruption de travail.

 

Un site industriel important pour l’avenir

Il ne fait aucun doute que le plus grand succès du Heartland Petrochemical Complex réside dans ses retombées pour l’industrie énergétique canadienne.

« Ce nouveau complexe représente un site industriel important, du fait qu’il permettra de diversifier davantage notre industrie, a affirmé David Chappell, vice-président principal du développement pétrochimique d’Inter Pipeline. Ce complexe est le signe que nous commençons à changer d’état d’esprit en ce qui concerne l’avenir de notre industrie. Et il montre que si les Canadiens continuent à chercher des moyens différents de renforcer leur économie, l’avenir est prometteur – bien plus que nous pensons qu’il ne l’est à l’heure actuelle. »