Initiatives en matière de sécurité pipelinière : la collaboration avec les premiers intervenants

Tous les jours, les membres de CEPA se consacrent à atteindre leur but commun de zéro incident de pipeline de transport. Mais même avec un bilan de sécurité de 99,999 pour cent pour le transport de produits, nous savons qu’il est essentiel de se préparer à faire face à des situations d’urgence éventuelles.

Les sociétés pipelinières ont mis de côté des ressources considérables pour maîtriser ces urgences, mais nous nous préparons également à toute éventualité en nous assurant que les premiers intervenants possèdent les informations et les outils nécessaires pour intervenir efficacement.

Sensibilisation des premiers intervenants

Début 2016, CEPA a lancé un programme de sensibilisation à l’intention des premiers intervenants. Nous avons donné des présentations sur la sécurité dans des municipalités à travers tout le Canada, afin d’expliquer aux premiers intervenants les systèmes en place pour gérer une fuite ou tout autre incident. Nous pouvons ainsi nous assurer que les premiers intervenants sont en mesure de travailler rapidement et efficacement avec le personnel pipelinier et les entrepreneurs, de sorte à réduire au minimum les effets de n’importe quel incident. Mais il y a plus :

Collaboration avec l’Association canadienne des chefs de pompiers

En mai 2016, l’Association canadienne des chefs de pompiers (ACCP) et CEPA ont signé un protocole d’entente (PE) pour collaborer à créer un système de commandement en cas d’incident normalisé. Cette décision impliquera de sensibiliser et d’informer les pompiers ainsi que d’adopter une approche constante en matière de gestion des situations d’urgence, ce qui contribuera à garantir la sécurité des premiers intervenants et du public, de même qu’à s’assurer d’interventions plus efficaces et plus efficientes face à l’incident lui-même.

« Afin de régler les incidents majeurs comme il se doit, les pompiers doivent être formés et posséder les connaissances nécessaires pour utiliser le matériel et les systèmes qu’ils rencontrent et contribuer ainsi à des interventions réussies », a affirmé Paul Boissonneault, président de l’ACCP.  « Ce partenariat avec CEPA constitue une partie importante de la formation de nos pompiers, de nos chefs de pompiers et des autres intervenants — en particulier pour ceux qui se situent à proximité d’importantes infrastructures pipelinières. »

D’autres initiatives en matière de sécurité pipelinière

Cette collaboration avec les premiers intervenants constitue seulement l’une des initiatives diverses sur lesquelles travaillent CEPA et ses membres dans l’intention d’améliorer la sécurité pipelinière et les interventions en cas de déversement. Parmi les autres initiatives mises en œuvre, on compte :

  • La création en C.-B. d’un organisme d’intervention d’urgence provincial dirigé par l’industrie
  • La création de principes directeurs pour la divulgation au public de renseignements relatifs à la gestion des situations d’urgence
  • La création d’une stratégie nationale pour la détection des fuites
  • Des activités de recherche sur la cessation d’exploitation des pipelines

Pour en savoir plus sur ces initiatives et bien d’autres encore, lisez notre récent Rapport 2016 sur la performance de l’industrie pipelinière. Vous y obtiendrez également des informations sur la performance, les incidents et les contributions économiques de nos membres pour l’année 2016.

thumbnail


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 117 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2014, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,4 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.