Incidents, investissements et sécurité : les pipelines au Canada en 2017

Ce billet fait partie d’une série sur la performance de l’industrie des pipelines, telle que présentée dans le Rapport 2018 sur la performance de l’industrie des pipelines de transport. Vous pouvez lire le rapport complet à pr18.cepa.com/fr.

En 2017, les membres de CEPA ont transporté en toute sécurité plus de 1,4 milliard de barils de pétrole brut et 5,7 billions de pieds cubes de gaz naturel. Et bien que le nombre d’incidents importants ait connu une tendance à la baisse au cours des cinq dernières années, les incidents de pipeline ont augmenté durant cette année.

Comment est-ce arrivé et qu’est-ce que cela signifie? Vous trouverez la réponse et bien plus encore dans le Rapport 2018 sur la performance de l’industrie des pipelines de transport, qui décrit les résultats de cette industrie dans les domaines qui intéressent la population canadienne.

Il met en relief les points sur lesquels nous nous améliorons et ceux sur lesquels nous devons faire mieux. Jetons un œil à quelques données de 2017 :

1. Le nombre d’incidents a augmenté, mais le nombre de barils récupérés aussi. Il s’est produit 19 incidents sur les emprises de membres de CEPA, dont trois importants. Deux de ces incidents impliquaient des pipelines de liquides, l’un d’entre eux découlant de la perforation d’une canalisation par le matériel d’excavation d’un tiers, et l’autre par une dégradation de métal. Ces deux incidents ont provoqué un déversement total de 7 447 barils, sur lesquels 7 396 ont été récupérés. Cela représente un taux d’assainissement de 99,3 %.

L’incident important survenu sur un gazoduc a également été causé par un tiers et a provoqué un petit rejet de 21 789 pieds cubes, soit 0,000049 pour cent de la quantité totale de gaz naturel transportée.

Parce que deux de ces incidents importants ont été occasionnés par le matériel d’excavation d’un tiers, ces leçons seront intégrées aux procédures imposées aux entrepreneurs.

Voici un aperçu de la performance de l’industrie dans le domaine des incidents au cours des cinq dernières années.

2. Le nombre d’exercices d’intervention d’urgence continue d’augmenter.
La préparation d’urgence est l’une des mesures de sécurité les plus importantes mises en place par nos membres. En 2017, les membres de CEPA ont effectué 542 exercices d’intervention d’urgence, dont le degré de complexité allait d’exercices sur table à des exercices complets. Au cours des quatre dernières années, les membres de CEPA ont tenu en moyenne 400 exercices par année, soit plus d’un par jour.

3. La plupart des incidents se produisent dans des installations, pas dans des lieux publics. En fait, 80 pour cent des rejets de gaz naturel et de liquides ont eu lieu dans l’enceinte des installations des sociétés, ce qui pose moins de risques pour le public du fait que le produit y est confiné à l’aide de barrages. En 2017, nos membres ont fait état de 74 incidents dans leurs installations, lesquels ont rapidement fait l’objet d’une intervention.

4. Aucun décès n’a été déploré. En 2017, les 13 376 personnes travaillant pour les membres de CEPA sont retournées chez elles à la fin de chaque journée. Toutefois, nous avons assisté à une augmentation de 16 pour cent du taux de blessures, ainsi qu’à une augmentation de 9 pour cent du taux d’incidents impliquant un véhicule, comparativement à 2016. Nos membres continuent d’améliorer la gestion de la sécurité au sein de leur organisation respective en respectant les exigences réglementaires et les politiques des entreprises en la matière, ainsi qu’en créant une saine culture de sécurité.

5. Les membres de CEPA ont investi dans la sécurité. Une somme d’environ 1,6 milliard de dollars a été investie dans l’entretien et la surveillance en 2017, contre 1,2 milliard en 2016. Ce montant inclut les fouilles d’intégrité et les investissements dans la technologie. En fait, plus de 30 pour cent des 117 800 kilomètres de pipelines canadiens appartenant aux membres de CEPA ont été inspectés à l’aide d’au moins un outil d’inspection interne en 2017.

6. Et ils ont également investi dans les collectivités. En 2017, les membres de CEPA ont dépensé 4,1 milliards de dollars dans des collectivités canadiennes pour obtenir du personnel, des services et du matériel, dont 261 millions de dollars en biens et services chez des fournisseurs autochtones. En plus de ces dépenses d’exploitation, nos membres ont investi 30,2 millions de dollars dans des initiatives communautaires, dont 4 millions dans des collectivités autochtones.

Nos membres s’efforcent toujours de s’améliorer. Au cœur de leurs efforts réside notre but de zéro incident, énoncé dans le programme Priorité intégrité. Nous n’en sommes pas encore tout à fait là, mais nous nous en rapprochons chaque jour. Continuez de vous informer sur la performance de l’industrie pipelinière à pr18.cepa.com/fr.