Il est important de prévenir les fuites, mais qu’en est-il de la sécurité des pipelines pour les travailleurs?

Ce billet est le troisième d’une série sur les innovations pipelinières. 

Dans la série de billets sur les innovations pipelinières, nous avons parlé des technologies qui rendent les pipelines plus sûrs pour l’environnement et pour les communautés. Or, qu’en est-il de la protection des travailleurs qui construisent l’importante infrastructure pipelinière du Canada?

D’où l’importance d’innovations comme les indicateurs du moment de basculement (load moment indicators) (LMI). Cette technologie est utilisée pendant la construction du pipeline dans le but d’aider à la fois à protéger l’intégrité du pipeline et à assurer la sécurité du travailleur.

Pour comprendre comment fonctionne cette technologie, nous allons d’abord voir comment les pipelines sont construits.

Comment les pipelines sont-ils installés?

CraneSmart1

Les méthodes de construction des pipelines varient selon le terrain; cependant la méthode commune d’installation comprend les étapes suivantes :

«  Pendant la pose, il se peut par exemple que quatre tracteurs poseurs se partagent la charge », explique Mark Holt, directeur général de Cranesmart Systems, entreprise qui développe une technologie LMI tout particulièrement pour les tracteurs poseurs. « Si la charge d’un ou de plusieurs tracteurs est insuffisante, cela peut entraîner une surcharge pour les autres machines. »

  1. Holt a expliqué qu’en cas de surcharge, la canalisation risque de tomber et d’endommager le pipeline. Cependant, dans le pire des scénarios, la machine peut basculer.

« Un tel incident peut causer des blessures, voire la mort de l’opérateur du tracteur et d’autres travailleurs sur le chantier », dit M. Holt.

Comment les sociétés peuvent-elles faire en sorte que cela ne se produise pas? C’est là que la technologie LMI entre en jeu.

Qu’est-ce qu’un indicateur du moment de basculement?

« L’indicateur du moment de basculement pour tracteurs poseurs montre à l’opérateur le poids de la charge soulevée et l’avertit si celle-ci est trop lourde », explique M. Holt.

CraneSmart3

Système LMI installé sur le bras du tracteur poseur.

Comment le système fonctionne-t-il?

Holt explique qu’un dispositif perfectionné fixé au bras mesure, de manière très précise, le poids de la charge suspendue au crochet, et ce, peu importe l’angle du bras. De plus, des capteurs sans fil surveillent le porte-à-faux du bras et si la machine est bien de niveau.

«  Le porte-à-faux et le niveau de la machine déterminent la capacité de celle-ci. La charge suspendue au crochet par rapport à la capacité de la machine est ce que nous appelons le moment de basculement », dit-il

Système LMI à l’intérieur d’un tracteur poseur

Système LMI à l’intérieur d’un tracteur poseur

L’information sur le moment de basculement est ensuite transmise à l’opérateur du tracteur poseur.

C’est une question de sécurité

Comment cette technologie améliore-t-elle la sécurité?

  1. Un système LMI aide à assurer la sécurité des travailleurs en avertissant l’opérateur du tracteur poseur avant qu’il y ait surcharge.
  2. Un système LMI aide à protéger l’intégrité du pipeline que l’on installe.

«  Si on exerce une trop grande force sur le pipeline dans le mauvais sens pendant la pose de la canalisation dans la tranchée, on risque d’endommager les raccords soudés du pipeline », explique M. Holt. « Le fait de connaître la charge de chacun des tracteurs poseurs pendant la pose permet aux opérateurs d’éviter d’endommager les raccords. »

Pour en savoir plus sur les autres technologies qui permettent aux pipelinières de continuellement améliorer la sécurité et la protection de l’environnement.

Lisez les autres billets de la série sur les innovations pipelinières:

Photos offertes par Cranesmart Systems.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2013, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,3 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.