Gaz naturel : le Canada possède en abondance le combustible fossile le plus propre

Le gaz naturel répond à environ 27 pour cent des besoins énergétiques au Canada. Nous sommes nombreux à l’utiliser pour cuisiner et chauffer nos maisons, et une part croissante de notre électricité provient du gaz naturel. Ce dernier existe en abondance, il est bon marché et disponible quand nous en avons besoin. C’est pourquoi nous avons pensé qu’il serait utile cette semaine de présenter quelques faits au sujet de ce combustible important et propre dont vous n’êtes peut-être pas au courant.

Sept faits importants au sujet du gaz naturel

  • Lorsque le gaz naturel sort du sol, il contient généralement des condensats liquides de gaz naturel et d’autres gaz comme du butane, du propane et de l’éthane. C’est ce qu’on appelle du gaz naturel brut ou humide.
  • Le gaz naturel brut est acheminé du puits à l’installation de traitement par des systèmes de collecte composés de gazoducs de petit diamètre. Les normes exigent que le gaz naturel humide soit traité pour séparer les liquides et retirer tous les autres gaz, ainsi que toute impureté comme l’eau ou le soufre, avant de pouvoir être transporté par pipeline sur de longues distances.
  • Les liquides de gaz naturel sont séparés à des fins d’utilisation dans le secteur de la fabrication, par exemple comme charge d’alimentation pour les produits pétrochimiques, pour le transport et comme source de chaleur, tels que le propane pour les barbecues ou le butane pour les briquets.
  • Une fois les liquides supprimés, il reste surtout du méthane, qu’on appelle « gaz naturel sec » ou simplement « gaz naturel ».
  • Le gaz naturel est non corrosif, incolore et inodore. On y ajoute en fait un odorisant pour lui conférer une odeur caractéristique s’il est destiné aux foyers des consommateurs, afin de pouvoir facilement détecter les fuites.
  • Le gaz naturel est le combustible utilisé dans de nombreuses régions au Canada pour chauffer et rafraîchir nos maisons; il est composé de méthane à plus de 90 pour cent. Une autre forme de gaz est le gaz naturel comprimé (GNC), qu’on ne doit pas confondre avec le gaz naturel liquéfié (GNL), lequel est comprimé et stocké dans des réservoirs pour remplacer l’essence dans certains véhicules.
  • Lorsqu’on l’utilise pour produire de l’électricité, le gaz naturel (méthane) émet jusqu’à 50 pour cent moins de dioxyde de carbone que le charbon, et 20 à 30 pour cent moins que le pétrole. Le gaz naturel est le combustible fossile le plus propre et représente un aspect important de la solution aux changements climatiques mondiaux, particulièrement dans les pays en développement qui dépendent fortement du charbon pour l’électricité et la fabrication.

 

Le Canada doit transporter son gaz naturel vers les marchés qui en ont besoin

La demande mondiale en gaz naturel augmente. Le Canada possède du gaz naturel en abondance, mais les prix sont actuellement les plus bas depuis des décennies en raison de la baisse de la demande de nos principaux clients américains. Le Canada doit trouver des moyens d’acheminer son gaz naturel vers les marchés asiatiques pour que les Canadiens se rendent compte de la valeur de ce combustible important qui pourrait jouer un rôle de premier plan dans la transition mondiale à une énergie plus propre. Ce sont là les facteurs qui stimulent la croissance de projets de conversion du gaz naturel en GNL pouvant être exporté outre-mer vers des clients qui en ont besoin.