ESG, trois lettres qui modèlent la façon dont l’industrie des pipelines fait des affaires.

Les trois lettres E, S et G façonnent la manière dont l’industrie énergétique mène ses affaires. Elles représentent les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, ainsi que certains des paramètres de mesure du rendement dont les prêteurs et les investisseurs tiennent compte lorsqu’ils prennent des décisions en matière d’investissements responsables ou durables.

Il ne s’agit pas d’un engouement passager. Les facteurs ESG sont importants et influencent le mode d’exploitation des entreprises.

Le billet d’aujourd’hui est le premier d’une série qui se penchera sur ces facteurs et leur signification pour l’industrie pipelinière.

Qu’est-ce que les ESG? Et en quoi consistent les rapports ESG?

Le concept d’ESG n’est pas nouveau au Canada, ni dans notre industrie de l’énergie. Il y a des décennies que les entreprises énergétiques canadiennes, y compris les producteurs de pétrole et de gaz et les exploitants de pipelines, ont adopté des normes environnementales, sociales et de gouvernance. Celles-ci se retrouvaient auparavant dans la catégorie de la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) ou de la durabilité, et ce n’est que récemment que le terme « ESG » s’est répandu pour parler de rendement dans ces domaines importants.

Les paramètres de mesure du rendement ESG englobent trois facteurs :

  1. Grands enjeux environnementaux comme la protection de l’environnement et la réduction des émissions
  2. Enjeux sociaux comme les pratiques de travail et la gestion des compétences
  3. Enjeux de gouvernance comme la diversité du conseil d’administration et la rémunération des dirigeants

Avec le temps (mais plus tôt que tard), les entreprises ne seront pas en mesure d’accéder aux marchés de capitaux sans avoir d’abord fourni des informations fiables sur leur rendement ESG. Cette information est maintenant exigée par plusieurs bourses mondiales, ce qui signifie que les sociétés cotées en bourse devront divulguer chaque année des renseignements complets et exacts au sujet de leur bilan par rapport à leurs objectifs d’ESG.

L’incidence financière de l’augmentation des investissements durables – c’est-à-dire lorsque les investisseurs tiennent compte des facteurs de durabilité dans leurs décisions – est énorme. Selon la Banque Nationale du Canada, les investissements durables ont dépassé 30 billions de dollars US en 2018, tout un bond par rapport aux 23 billions enregistrés deux ans plus tôt.

 

Comment les sociétés de pipelines réagissent-elles aux ESG?

Les entreprises de pipelines au Canada se réjouissent de pouvoir mettre en évidence leur rendement ESG. Voici quelques-unes des façons dont les membres de l’Association canadienne des pipelines d’énergie (CEPA) réagissent aux exigences en matière d’ESG :

  1. Facteurs environnementaux : les membres de CEPA investissent considérablement dans de nouvelles technologies et pratiques en vue de réduire leur empreinte environnementale, de diminuer le risque de déversement et d’améliorer la conservation de l’énergie.
  2. Facteurs sociaux : les sociétés pipelinières du Canada travaillent sans relâche à créer des relations durables fondées sur des avantages mutuels avec plusieurs groupes, notamment les employés, les collectivités locales et les communautés autochtones.
  3. Facteurs de gouvernance : nos membres savent que la durabilité est entièrement une question de leadership. Ils intègrent donc progressivement les ESG à leur structure de gouvernance.

 

Occasions liées aux ESG au Canada

Les marchés de capitaux tiennent compte du rendement ESG pour diriger leurs investissements et le Canada possède un net avantage concurrentiel en la matière. Nous sommes en effet l’un des fournisseurs de pétrole et de gaz les plus responsables du monde, car nous exploitons et transportons nos ressources selon certaines des normes environnementales et sociales les plus rigoureuses. De surcroît, malgré la forte croissance de l’énergie renouvelable, nous savons que le pétrole et le gaz naturel resteront des composantes essentielles du bouquet énergétique pendant des décennies.

À mesure que la demande mondiale d’énergie fiable et abordable continue d’augmenter, l’industrie pipelinière du Canada évolue en tant que chef de file de l’approvisionnement mondial en énergie plus propre et plus responsable. Il serait juste de dire que les membres de CEPA ouvrent la voie du rendement ESG depuis un certain temps.