En matière de sécurité des pipelines, respecter la réglementation ne suffit pas

Brenda Kenny, présidente et chef de la direction de la CEPA, prend la parole lors du ROSEN Energy and Innovation Forum, en Allemagne. (Photo courtoisie de Rosen Energy)

Brenda Kenny, présidente et chef de la direction de la CEPA, prend la parole lors du ROSEN Energy and Innovation Forum, en Allemagne. (Photo courtoisie de Rosen Energy)

Début juin, Brenda Kenny, présidente et chef de la direction de la CEPA, était à Lingen, en Allemagne, afin de s’adresser à des membres internationaux du secteur pipelinier concernant les mesures prises au Canada pour améliorer la sécurité de ce secteur.

Au cours d’une présentation au ROSEN Energy and Innovation Forum, Kenny a insisté sur le fait que le simple respect de la réglementation pipelinière ne suffit pas si les exploitants veulent gagner la confiance du public. Les entreprises doivent aller au-delà du respect des règlements.

« Les gens veulent que l’industrie pipelinière se comporte de manière éthique et honnête », a déclaré Kenny à la suite de la présentation. « Ils veulent que les entreprises diminuent leur impact sur l’environnement et exploitent en toute sécurité. Et ils veulent que l’industrie les écoute, réponde à leurs préoccupations et leur fasse savoir ce qu’elle fait pour améliorer sa performance. »

Les innovations et une culture de sécurité sont essentiels pour améliorer la performance pipelinière

Comment l’industrie pipelinière peut-elle améliorer sa performance? Elle doit utiliser des technologies innovantes et des systèmes de gestion afin d’améliorer continuellement la conception, la construction et l’exploitation des pipelines.

Cependant, Kenny a expliqué que pour atteindre son objectif d’absence totale d’incident, elle ne peut pas se fier uniquement aux innovations.

« Au Canada, nous avons constaté que garantir la sécurité exige de coopérer de façon plus poussée et veiller à développer une culture de sécurité dans toute l’industrie », a déclaré Kenny. « Cela demande beaucoup de leadership au sein de l’industrie et entre les entreprises. »

Kenny prend part à une discussion entre experts au ROSEN Energy and Innovation Forum. (Photo courtoisie de Rosen Energy)

Kenny prend part à une discussion entre experts au ROSEN Energy and Innovation Forum. (Photo courtoisie de Rosen Energy)

 

Kenny a mentionné le programme CEPA Priorité intégrité car il constitue le moyen de l’industrie pipelinière canadienne pour instaurer une culture de sécurité dans tout le secteur, et ce, en s’engageant à obtenir des résultats, pas seulement à éviter les échecs. (Plus d’informations sur la façon dont fonctionne le programme CEPA Priorité intégrité ici.)

L’acceptation sociale est importante

Kenny a recommandé à son auditoire de se tenir à l’écoute du public lorsqu’on définit des priorités en matière de sécurité des pipelines.

« L’acceptation sociale est importante et c’est pourquoi chacun de nous dans l’industrie doit intégrer ce facteur dans la vision que nous avons de notre travail », a déclaré Kenny.

Au Canada, l’industrie pipelinière consulte les parties prenantes à travers le programme CEPA Priorité intégrité. Par exemple, un groupe consultatif externe, constitué de représentants de collectivités autochtones, de groupes environnementaux, d’universitaires, de médias et de groupes de propriétaires fonciers, travaillera en collaboration avec le conseil d’administration du programme afin de déterminer les priorités de l’industrie. Ce panel aidera les sociétés pipelinières canadiennes à comprendre et à aborder les préoccupations relatives à la sécurité, à l’environnement et aux questions socioéconomiques.

­

Le Canada, un modèle de responsabilité en matière de pipeline

Les pipelines canadiens comptent parmi les plus sécuritaires au monde. Cela provient en partie de l’engagement des pipelinières à aller au-delà du respect de la réglementation et à améliorer sans cesse leur performance. Ce sont à la fois cet engagement, une communication continue et la collaboration avec le public qui permettront au Canada d’émerger comme chef de file international dans le transport responsable de l’énergie, à une époque où la demande énergétique mondiale est en pleine croissance.

Vous pouvez en apprendre avantage sur la façon dont l’industrie pipelinière canadienne adopte une approche proactive en matière de sécurité :


L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2012, ces autoroutes de l’énergie ont acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,1 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos sociétés membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés, principalement en Amérique du Nord.