En images – Prévenir les incidents grâce à la technologie

Les sociétés pipelinières peuvent-elles fermer une canalisation en cas de problème?

La population canadienne nous demande souvent à quel point les sociétés pipelinières sont prêtes à intervenir dans le cas improbable d’une situation d’urgence. La réponse est… qu’elles sont toujours prêtes. L’une des principales raisons pour cela est qu’elles investissent dans des technologies qui leur permettent de surveiller étroitement leurs pipelines et de les fermer rapidement si un problème survient.

Voici trois choses à savoir sur la façon dont les membres de CEPA préviennent les incidents à l’aide de la technologie :

  • Tous les membres de CEPA disposent de salles de commande où l’on surveille les pipelines 24 h/24, sept jours sur sept. Chaque pipeline, station de pompage, capteur à distance, activité d’entretien et patrouille est surveillé au moyen d’un système d’acquisition et de contrôle des données, soit le même genre de dispositif utilisé par les contrôleurs aériens pour suivre les vols. Tout changement affectant le fonctionnement habituel des activités est détecté dans les plus brefs délais. Le cas échéant, l’exploitant peut rapidement fermer le pipeline et isoler la canalisation à distance.
  • Les pipelines sont examinés de l’intérieur par des outils d’inspection internes appelés « racleurs intelligents ». Tels de petits sous-marins, ils circulent dans les canalisations et font appel à la technologie ultrasonique pour mesurer l’épaisseur de la conduite et les pertes de métal. Ils balaient les parois à une vitesse de trois mètres par seconde, repérant tout ce qui sort de l’ordinaire, comme de minuscules fissures ou des traces de corrosion.
  • Les membres de CEPA ont recours à des technologies telles que l’imagerie aérienne par LIDAR (de l’anglais Light Detection and Ranging, soit « détection et télémétrie par ondes lumineuses »), générée à partir de capteurs lasers aéroportés pour surveiller en temps réel les géorisques tels que les glissements de terrain et les tremblements de terre. Cela signifie que si on venait à en détecter un à proximité d’un pipeline, la canalisation peut être fermée avant qu’un incident ne se produise.

Si vous avez des questions sur les pipelines, posez-les-nous ici ou sur Facebook, Twitter ou LinkedIn et nous tenterons d’y répondre dans un prochain billet de la série « En images ».

 

Continuez de lire! Vous pouvez aussi consulter les billets suivants :

Dans les coulisses d’une salle de commande

Avions, patients et pipelines : une affaire de technologie

Tout savoir sur les racleurs intelligents – ou comment détecter les problèmes de pipeline avant qu’ils n’arrivent