Des excavations sécuritaires, 1re partie: savoir autour de quel type de pipeline vous travaillez

Avril est le Mois de l’excavation sécuritaire et ce billet est le premier d’une série composée de quatre parties qui explore ce qu’est une excavation sécuritaire et ce que vous devriez savoir sur les initiatives vous permettant d’appeler ou de cliquer avant de creuser.

Saviez-vous qu’afin de réaliser une excavation sécuritaire, il vous faut suivre une procédure différente selon le type de pipeline dont il s’agit?

Dans les zones résidentielles et où se trouvent des entreprises, on trouve habituellement un réseau souterrain de canalisations de distribution de gaz naturel. Il s’agit des canalisations à basse pression qui livrent le gaz naturel exactement là où on en a besoin, c’est-à-dire aux systèmes de chauffage, aux chauffe-eau, aux cuisinières et autres.

Puis il y a les pipelines de transport à haute pression qui acheminent le pétrole et le gaz sur de longues distances, y compris à travers les frontières provinciales et internationales. Ces derniers sont exploités par les membres de CEPA et ne se trouvent en général pas si près des maisons ou des bâtiments, car ils ne livrent pas directement de produit à l’utilisateur final.

Jetons un coup d’œil sur ces deux différents types de pipelines et sur ce que vous devez savoir avant d’entreprendre tout travail d’excavation autour d’eux, qu’il s’agisse de planter un arbre ou de travaux de construction

Les pipelines de distribution

Avant d’entreprendre un projet d’excavation, vous devez cliquer ou appeler pour localiser les conduites. Votre fournisseur de services local viendra et balisera tout pipeline de distribution ou vous donnera des informations sur l’emplacement des canalisations apportant du gaz naturel aux résidences et entreprises locales. Qu’il s’agisse d’un projet d’excavation majeur ou d’une simple installation de poteaux pour une clôture, vous devriez toujours attendre de faire localiser les conduites, suivre les instructions données pour l’excavation et vous tenir loin des conduites qui auront été balisées. Les dégâts causés aux canalisations de distribution par les propriétaires et les entrepreneurs sont une cause principale de dommages aux pipelines et peuvent avoir des conséquences sérieuses, notamment au niveau des coûts de réparation.

Les pipelines de transport

Les pipelines de transport à haute pression, quant à eux, sont protégés par une emprise ou servitude pouvant faire de 10 à 40 mètres de large et dans laquelle tout type d’activité est extrêmement limité. Et ces limites ne s’étendent pas qu’à la seule excavation, car le fait de déplacer des engins lourds à travers une emprise de pipeline ou même de remuer de la terre mouillée avec un véhicule tout terrain pourrait potentiellement endommager une canalisation.

« Les activités effectuées par des personnes autour d’un pipeline et pouvant causer des dommages sont infinies », a indiqué Ian Turnbull, directeur prévention des dommages à FortisBC. « Cela peut aussi bien être un chasseur conduisant un 4×4 le long d’une emprise de pipeline dans une région isolée qu’un agriculteur labourant un champ ou traversant l’emprise avec de la machinerie lourde. »

Les emprises sont clairement balisées. Donc, si un pipeline de transport traverse vos terres, vous devriez le savoir! Il est cependant important d’être conscient du fait que, dans une emprise, l’emplacement précis du pipeline ne saute pas forcément aux yeux.

C’est pourquoi, plutôt que de simplement faire appel à un service de localisation, tout type d’activité sur une emprise doit faire l’objet d’une autorisation. Il est possible que cette autorisation soit accordée selon des conditions ou exigences précises, car le fait d’endommager une canalisation à haute pression contenant un produit potentiellement inflammable peut avoir des conséquences graves à la fois sur les gens et sur l’environnement.

« Ces pipelines contiennent en général du gaz naturel à très haute pression, du pétrole brut ou raffiné ou un autre produit inflammable », a indiqué Ian. « Si le dommage est suffisant, il peut entraîner une rupture du pipeline. Vous avez alors non seulement un produit combustible qui se déverse, entraînant ainsi des répercussions au niveau de la sécurité et de l’environnement, mais vous vous trouvez aussi face à un pipeline en phase de rupture avec une force considérable. »

C’est pour cette raison que les sociétés pipelinières ont mis en place une série de mesures de prévention et que les dommages aux pipelines de transport sont rares dans les faits. Ian a expliqué que ces mesures de prévention comprennent notamment :

  • Le balisage clair des emprises
  • Les campagnes de sensibilisation à l’initiative « Appelez ou cliquez avant de creuser »
  • L’envoi régulier de courriers ou les visites aux propriétaires fonciers dans le but de confirmer leur connaissance des enjeux et de renforcer les procédures.
  • Une surveillance aérienne visant à détecter des activités non autorisées
  • La supervision sur site des projets de construction d’emprises le cas échéant

 Les sociétés de pipelines de transport ont reconnu qu’il existe un risque. Elles effectuent un tel travail pour gérer ce risque, en œuvrant à la sensibilisation du public ou dans leurs activités mêmes, qu’il n’y a dans les faits que très peu de dommages. Ce que nous constatons par contre c’est que certains accidents sont évités de justesse ou bien que des personnes susceptibles de causer un dommage sont arrêtées avant de le provoquer.

Restez à l’affût la semaine prochaine, lorsque nous continuerons notre série sur le Mois de l’excavation sécuritaire.

Avez-vous des projets de travaux à l’extérieur? Répondez à notre petit questionnaire afin de savoir si vous devez Cliquer avant de creuser.


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 117 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2014, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,4 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.